pixel facebook

Boulanger-traiteur

Quel métier exercer avec un CAP Boulanger ?

Être boulanger-traiteur c’est exercer les mêmes tâches que le boulanger classique, en ajoutant à la confection de pains et viennoiseries celle de plats relevant de l’activité de traiteur comme les pizzas, quiches, sandwichs divers tels que bagels, paninis, hamburgers…

Cet élargissement de son champ d’action peut intervenir dans une boulangerie artisanale, industrielle ou dans une grande enseigne.

Le métier de boulanger-traiteur : missions, formation et conditions de travail

Quelle formation pour devenir boulanger-traiteur ?

Ce métier de la boulangerie est accessible après un CAP Boulanger (Boulangerie) mais aussi après un BEP, Bac professionnel ou Brevet Professionnel dans ce secteur.

Les missions de ce métier

Il gère la préparation et la réalisation de produits de boulangerie, de viennoiseries mais aussi de restauration rapide et nomade.
Il peut aussi s’occuper de la vente de ces produits voire avoir la responsabilité d’un commerce de détail alimentaire s’il a choisi d’ouvrir sa propre boulangerie.

Il doit être particulièrement attentif aux règles d’hygiène et de sécurité, ce qui est commun à la plupart des métiers de bouche.

Informations sur les conditions de travail

Nous l’avons vu, ce métier peut s’exercer aussi bien en boulangeries et pâtisseries artisanales qu’industrielles ou encore au sein d’un rayon boulangerie-pâtisserie de GMS.

En fonction du type de structures, les conditions de travail varient : contact avec la clientèle, relation avec les fournisseurs, collaboration avec les services d’hygiène ou encore avec un responsable de rayon …
Cette activité peut s’exercer en horaires décalés, en fin de semaine mais aussi les jours fériés et le plus souvent très tôt le matin. Il faut aussi pouvoir supporter de rester debout de manière prolongée.

Boulanger-traiteur : un métier d’avenir

L’évolution récente du métier de boulanger va dans ce sens, avec l’explosion de l’activité « snacking », qui permet aux boulangeries de compenser la perte de revenus due à la concurrence des hyper et supermarchés, ainsi que des chaînes de magasins de boulangerie.
Ce phénomène est lié à l’ouverture en continu de 80% des boulangeries aujourd’hui.

Ainsi, en 2015, 34% du chiffre d’affaires des boulangeries-pâtisseries françaises étaient dûs aux produits de snacking, selon Bernard Boutboul, directeur général du cabinet Gira conseil (source : « Le snacking pèse plus d’un tiers de l’activité des boulangeries »,  snacking.fr/news, 09/06/2015).
En 2015 encore, « presque 93% des boulangeries proposaient une offre pour le déjeuner et 60% proposaient des formules menu selon CDH Expert » (source : « L’offre salée du déjeuner booste l’activité des boulangeries », Lemondedesboulangers.fr, 28/02/2017). Le boulanger-traiteur a donc de beaux jours devant lui !

Vous êtes intéressé par le métier de boulanger-traiteur et par les métiers de bouche en général ? Découvrez aussi celui de traiteur, accessible après un CAP Cuisine.

DEMANDEZ UNE
DOCUMENTATION
GRATUITE
Formation CAP Boulanger

Votre téléphone n’est pas valide.

Ou appelez le

01 71 18 23 97

Test gratuit de la formation pour toute demande de documentation