Comment réaliser un dossier de reconversion professionnelle ?

Se lancer dans une reconversion professionnelle peut être une aventure excitante, mais aussi complexe. Un des éléments clés de cette démarche est la réalisation d’un dossier de reconversion professionnelle. Ce document, bien plus qu’une simple formalité administrative, est un reflet de vos aspirations, de votre parcours et de votre avenir professionnel. Il est indispensable si vous envisagez de démissionner pour vous consacrer à votre reconversion.

Il démontre votre motivation et votre engagement dans ce nouveau projet. Ainsi, bien préparé, il peut vous aider à convaincre les employeurs potentiels, les organismes de formation et autres instances comme la Commission Paritaire Interprofessionnelle.

Zoom sur les étapes clés pour réaliser un tel dossier, depuis la justification de votre expérience professionnelle jusqu’à la rédaction de votre lettre de démission pour reconversion. Suivez le guide pour franchir sereinement cette étape cruciale de votre transition professionnelle.

Formulaire YouSchool

Obtenir une brochure
et un essai gratuit
sans engagement

Étape 1 sur 3

Merci d’indiquer vos coordonnées

Étape 2 sur 3

Votre email pour recevoir vos accès

Étape 3 sur 3

Votre numéro pour activer vos accès

En cliquant sur « Envoyer », vous acceptez d'être contacté par notre école et que vos données soient traitées conformément à notre politique de confidentialité.

Qu'est-ce qu'une reconversion professionnelle et pourquoi est-elle importante ?

La reconversion professionnelle est un processus par lequel un individu décide de changer de métier ou de secteur d’activité. Cette transition peut être motivée par diverses raisons :

  • Un désir d'épanouissement personnel

  • La recherche de meilleures conditions de travail

  • L'aspiration à acquérir de nouvelles compétences ou encore

  • L'ambition d'embrasser une passion...

Mais pourquoi la reconversion professionnelle est-elle si importante ? Parce qu’elle offre une seconde chance, une possibilité de réorienter sa carrière et de trouver un travail plus en adéquation avec ses désirs et aspirations. Elle peut être le début d’une nouvelle vie professionnelle, plus épanouissante et gratifiante.

C’est donc un projet qui nécessite une préparation et une réflexion sérieuses. Pour cela, il faut donc comprendre les enjeux de la reconversion professionnelle et à vous préparer pour ce tournant décisif dans votre parcours professionnel !

DÉFINITION ET IMPORTANCE DE LA RECONVERSION PROFESSIONNELLE

La reconversion professionnelle est une étape clé dans le parcours d’un individu. Elle consiste à quitter son emploi actuel pour se tourner vers un nouveau métier ou secteur d’activité. Il s’agit d’une démarche volontaire, souvent motivée par une volonté de changement, d’épanouissement ou d’adaptation aux évolutions du marché du travail.

L’importance de la reconversion professionnelle réside dans son potentiel de transformation. Elle offre l’opportunité de se repositionner sur le marché du travail, d’acquérir de nouvelles compétences et de réaliser des aspirations professionnelles qui peuvent avoir évolué au fil du temps. La reconversion peut aussi être une réponse à des situations de crise, comme une fermeture d’entreprise, une restructuration ou une mutation économique.  

Toutefois, la reconversion n’est pas une démarche à prendre à la légère. Elle nécessite une préparation rigoureuse, un suivi d’une formation adaptée, et parfois, un accompagnement professionnel. En comprenant bien sa définition et son importance, vous serez mieux armé pour aborder ce changement majeur dans votre vie professionnelle. 

LE PROJET DE RECONVERSION PROFESSIONNELLE : QU’EST-CE QUE C’EST ?

La mise en place d’un projet de reconversion professionnelle est une étape cruciale dans une réorientation professionnelle. Cela permet de structurer sa mise en place et de lister toutes les étapes que vous devrez réaliser pour arriver à concrétiser votre reconversion. Il s’agit d’un processus important dans la vie d’une personne qui nécessite de l’organisation, de la réflexion et un engagement solide.

La mise en œuvre d’un projet de reconversion professionnelle implique donc plusieurs étapes clés :

  • Définir ses objectifs et ses attentes

  • Évaluer ses compétences et ses centres d'intérêt

  • Identifier les métiers ou les secteurs qui pourraient correspondre

  • Formation

  • Recherche d'emploi ou création d'entreprise

En somme, le projet de reconversion professionnelle est un parcours, souvent enrichissant, mais parfois semé d’embûches, qui nécessite une préparation soignée et une forte détermination.

Formulaire YouSchool

Obtenir une brochure
et un essai gratuit
sans engagement

Étape 1 sur 3

Merci d’indiquer vos coordonnées

Étape 2 sur 3

Votre email pour recevoir vos accès

Étape 3 sur 3

Votre numéro pour activer vos accès

En cliquant sur « Envoyer », vous acceptez d'être contacté par notre école et que vos données soient traitées conformément à notre politique de confidentialité.

Pourquoi demander un conseil en évolution professionnelle avant de démissionner ?

Vous envisagez de démissionner pour vous consacrer à votre reconversion ? Sous certaines conditions, vous pouvez utiliser le dispositif de démission pour reconversion professionnelle. Cela vous permettra d’ouvrir vos droits à l’allocation chômage. Vous devrez donc monter un solide dossier consacré à la reconversion en amont.

Avant de faire le grand saut et de remettre votre lettre de démission pour une reconversion professionnelle, une étape essentielle est à ne pas négliger : demander un conseil en évolution professionnelle, aussi appelé CEP.

C’est un service gratuit, proposé à tous les actifs souhaitant faire le point sur leur situation professionnelle et envisageant une :

  • Évolution

  • Promotion

  • Formation

  • Reconversion professionnelle

Le conseiller CEP vous aide à définir clairement vos projets professionnels et à identifier les dispositifs les plus adaptés pour les concrétiser.

LE RÔLE DU CONSEIL EN ÉVOLUTION PROFESSIONNELLE (CEP) DANS LA RECONVERSION

Le conseiller CEP vous aidera à clarifier vos projets professionnels. Il examinera votre situation, votre expérience professionnelle, vos compétences et vos désirs pour vous aider à définir un projet de reconversion réaliste et aligné sur vos aspirations.

De plus, il vous informera sur les différents dispositifs de formation existants et les critères pour y accéder. Que ce soit pour une formation classique, une reprise d’entreprise ou une transition pro, le CEP saura vous orienter vers les bonnes ressources. Ensuite, le CEP vous guide dans les démarches à réaliser. Par exemple, pour justifier de 5 ans d’activité salariée continue ou obtenir une attestation du caractère réel de votre projet de reconversion, le conseiller sera à vos côtés pour vous expliquer les modalités et vous aider à préparer les documents nécessaires.

Enfin, le CEP peut vous accompagner dans la mise en œuvre de votre projet, notamment en matière de financement. Il vous informera sur vos droits à l’allocation ou sur d’autres modalités de financement possibles. Bref, le rôle du CEP est de vous soutenir tout au long de votre projet de reconversion professionnelle, de la définition de votre projet jusqu’à sa réalisation.

COMMENT ATTESTER DU CARACTÈRE RÉEL ET SÉRIEUX DE VOTRE PROJET DE RECONVERSION ?

Attester du caractère réel et sérieux de votre projet de reconversion est une étape cruciale dans votre démarche. C’est une preuve que votre projet n’est pas un désir passager, mais le fruit d’une réflexion profonde et structurée. Votre CEP sera officiellement validé une fois que vous aurez obtenu une attestation validant votre projet. Pour ce faire, il faudra envoyer votre dossier en commission de validation. Elle aura 2 mois pour se prononcer sur le caractère réel et sérieux du projet.

Une fois votre projet validé, vous pourrez officiellement vous inscrire auprès de Pôle Emploi, au plus tard 6 mois après l’obtention de l’attestation. Cela vous permettra de pouvoir toucher l’ARE (Allocation de Retour à l’Emploi).

Formulaire YouSchool

Obtenir une brochure
et un essai gratuit
sans engagement

Étape 1 sur 3

Merci d’indiquer vos coordonnées

Étape 2 sur 3

Votre email pour recevoir vos accès

Étape 3 sur 3

Votre numéro pour activer vos accès

En cliquant sur « Envoyer », vous acceptez d'être contacté par notre école et que vos données soient traitées conformément à notre politique de confidentialité.

Comment déposer une demande d’allocation pôle emploi dans les 6 mois suivant l’attestation ?

Déposer une demande d’allocation auprès de Pôle Emploi après votre attestation de reconversion professionnelle est une étape importante pour sécuriser votre transition de carrière. Dans le premier temps, il est nécessaire de vous inscrire comme demandeur d’emploi sur le site de Pôle Emploi. Après cela, vous devrez remplir une demande d’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE).

Il est important de noter que vous disposez de 6 mois après l’obtention de votre attestation pour déposer cette demande. Pendant ce délai, assurez-vous de bien comprendre les critères d’éligibilité et les modalités de financement pour l’ARE. Par exemple, la durée de votre expérience professionnelle et la raison de votre démission pour reconversion professionnelle peuvent jouer un rôle dans votre droit à l’allocation.

Après votre demande, une rencontre avec un conseiller Pôle emploi peut être nécessaire pour discuter de votre situation professionnelle et de vos projets professionnels. Si votre demande est acceptée, la signature du conseiller Pôle emploi officialise votre droit à l’ARE.

Enfin, souvenez-vous que même si la procédure peut sembler complexe, elle vise à vous accompagner vers un avenir professionnel prometteur grâce à votre reconversion. Alors, n’hésitez pas à demander de l’aide à un conseiller Pôle emploi si nécessaire.

LES CONDITIONS D’ATTRIBUTION DE L’ALLOCATION D’AIDE AU RETOUR À L’EMPLOI (ARE)

Les conditions d’attribution de l’Allocation d’Aide au Retour à l’Emploi (ARE) dépendent de plusieurs facteurs, visant à vérifier que vous êtes bien en quête active d’emploi et que votre situation justifie l’aide.

  • Période de travail antérieure : vous devez justifier d'au moins 5 ans d'activité salariée continue. Cette expérience professionnelle est un gage de votre attachement au marché du travail.

  • Inscription à Pôle Emploi : vous devez être inscrit comme demandeur d'emploi. C'est la première étape pour prouver votre désir de retrouver un emploi.

  • Disponibilité : vous devez être apte à prendre un emploi. Cela signifie être physiquement disponible et prêt à accepter une offre raisonnable d'emploi.

  • Raison de la perte d'emploi : en cas de démission pour reconversion professionnelle, il est nécessaire d'attester du caractère réel et sérieux de votre projet pour être éligible à l'ARE.

  • Résidence : vous devez résider en France.

Si vous remplissez toutes ces conditions, vous serez éligible à l’ARE. Ensuite, la durée et le montant de l’allocation dépendront de votre âge, de votre salaire antérieur et de la durée de votre affiliation à l’assurance chômage. N’hésitez pas à demander conseil à votre conseiller Pôle emploi pour mieux comprendre vos droits et préparer au mieux votre reconversion professionnelle.

Formulaire YouSchool

Obtenir une brochure
et un essai gratuit
sans engagement

Étape 1 sur 3

Merci d’indiquer vos coordonnées

Étape 2 sur 3

Votre email pour recevoir vos accès

Étape 3 sur 3

Votre numéro pour activer vos accès

En cliquant sur « Envoyer », vous acceptez d'être contacté par notre école et que vos données soient traitées conformément à notre politique de confidentialité.

Comment rédiger et envoyer votre lettre de démission pour reconversion professionnelle ?

Rédiger et envoyer votre lettre de démission est une étape cruciale de votre projet de reconversion professionnelle. Voici comment procéder :

  • La rédaction de la lettre : soyez clair, concis et respectueux. Expliquez brièvement que vous démissionnez pour suivre un projet de reconversion professionnelle, sans rentrer dans les détails. N'oubliez pas de préciser la date de votre départ, tout en respectant le préavis établi par votre contrat de travail.

  • La formalisation de la lettre : la lettre de démission doit être écrite en français, datée et signée. Pour plus de sécurité, il est conseillé d'envoyer cette lettre en recommandé avec accusé de réception.

  • L'envoi de la lettre : après avoir rédigé votre lettre, il faut l'envoyer à votre employeur par courrier recommandé avec accusé de réception. Vous pouvez aussi la remettre en main propre contre décharge. Cette preuve sera importante si un litige survient par la suite.

  • La suite après l'envoi : après l'envoi de votre lettre de démission, vous devez respecter le préavis mentionné dans votre contrat de travail. Profitez de ce temps pour organiser votre reconversion, notamment en demandant conseil à un professionnel de l'évolution professionnelle.

La démission pour reconversion professionnelle est une démarche sérieuse qui nécessite une préparation adéquate. Prenez le temps de bien réfléchir et de vous organiser avant de sauter le pas. N’hésitez pas à vous faire accompagner par des experts pour faciliter votre transition.

CONSEILS POUR RÉDIGER UNE LETTRE DE DÉMISSION POUR RECONVERSION PROFESSIONNELLE

Rédiger une lettre de démission pour une reconversion professionnelle nécessite de la tactique et une certaine connaissance du cadre légal. Voici quelques conseils pour vous aider dans cette démarche :

  • Restez professionnel : même si vous quittez l'entreprise, il est essentiel de maintenir une attitude professionnelle. Exprimez votre gratitude pour les opportunités que vous avez eues et évitez toute critique ou commentaire négatif.

  • Soyez concis : votre lettre doit être brève et précise. Indiquez simplement votre intention de démissionner, la raison étant votre désir de reconversion professionnelle.

  • N'entrez pas dans les détails : il n'est pas nécessaire de fournir des informations détaillées sur votre projet de reconversion. Vous pouvez simplement mentionner que vous quittez l'entreprise pour poursuivre une nouvelle opportunité professionnelle.

  • Respectez le délai de préavis : assurez-vous de respecter la durée de préavis mentionnée dans votre contrat de travail ou dans la convention collective de votre entreprise.

  • Envoyez votre lettre en recommandé : pour vous prémunir contre toute contestation éventuelle, il est recommandé d'envoyer votre lettre de démission en recommandé avec accusé de réception.

  • Gardez une copie de votre lettre : c'est une preuve que vous pouvez présenter en cas de litige.

  • Demandez un entretien : si possible, demandez un entretien avec votre employeur pour expliquer votre décision en personne. Cela permet de maintenir de bonnes relations.

Rappelez-vous que la démission pour reconversion professionnelle est un tournant majeur de votre carrière. Prenez donc le temps de bien rédiger votre lettre pour que cette transition se passe dans les meilleures conditions possibles.

Comment gérer un refus de démission pour reconversion ?

Face à un refus de votre dossier de reconversion professionnelle par la commission d’instruction après le Conseil en Évolution Professionnelle (CEP), il est important de connaître les recours disponibles. Cela peut paraître déconcertant, mais ne vous découragez pas, vous avez des options !

En premier lieu, il convient de comprendre les raisons du refus. Il peut s’agir d’un manque d’informations, d’une justification insuffisante de l’expérience professionnelle ou du caractère peu réaliste du projet. Le retour de la commission peut vous aider à améliorer votre dossier pour une nouvelle soumission.

Une consultation avec le conseiller du CEP peut être bénéfique. Il pourra vous aider à identifier les lacunes de votre projet et à proposer des solutions pour le renforcer. Il est possible de demander une révision de votre dossier suite à ces améliorations. Si le refus persiste, vous pourriez envisager de faire appel à un conseiller juridique spécialisé en droit du travail ou à un syndicat pour obtenir des conseils supplémentaires.

Dans tous les cas, il est essentiel de rester serein et professionnel. N’oubliez pas, votre objectif est d’entamer une nouvelle étape de votre parcours professionnel. Gardez votre objectif à l’esprit et continuez à travailler pour concrétiser votre projet de reconversion professionnelle.

Vous savez désormais comment monter votre dossier pour mettre en place votre reconversion professionnelle. C’est une décision majeure qui demande réflexion, organisation et détermination. Il est primordial de bien structurer son projet, de justifier son expérience professionnelle et de considérer attentivement les conseils d’un CEP. Rédiger une lettre de démission claire et professionnelle est une étape cruciale, ainsi que connaître vos options en cas de refus. Rappelez-vous que chaque parcours est unique, et que l’important est de rester fidèle à vos aspirations. N’oubliez pas que l’objectif final est de vous épanouir dans votre avenir professionnel !

FAQ sur les dispositifs de reconversion professionnelle

  • QUELS SONT LES BONS ARGUMENTS À DONNER POUR UNE RECONVERSION PROFESSIONNELLE ?

    Lorsque vous envisagez une reconversion professionnelle, il est important d'avoir des arguments solides à la fois pour vous-même et pour ceux qui peuvent influencer ce parcours, tels que les employeurs potentiels, les conseillers en évolution professionnelle (CEP) et même votre famille et vos amis. Voici quelques points importants :

    Une passion non explorée : vous avez toujours voulu travailler dans un certain domaine, mais vous n'avez jamais eu l'opportunité de le faire.

    Un désir d'épanouissement personnel : vous ressentez un vide dans votre carrière actuelle et vous croyez que la reconversion pourrait vous apporter un sentiment d'accomplissement.

    Des compétences transférables : vous possédez des compétences qui pourraient être précieuses dans un autre secteur d'activité.

    Le besoin d'un changement de vie : votre travail actuel est trop stressant, ou vous voulez plus de flexibilité pour équilibrer vie professionnelle et vie personnelle.

    La recherche de nouvelles opportunités : vous voyez un potentiel de croissance ou de meilleure rémunération dans un autre secteur.

    La formation : vous avez suivi une formation ou acquis des connaissances qui vous orientent vers un nouveau domaine.

    Rappelez-vous, la clé est de montrer que vous avez soigneusement considéré cette décision et que vous êtes prêt à vous engager dans le processus de reconversion.

  • COMMENT QUITTER UN CDI POUR UNE RECONVERSION PROFESSIONNELLE ?

    Quitter un CDI pour une reconversion professionnelle exige une réflexion approfondie. Tout d'abord, faites une auto-évaluation pour vous assurer que votre désir de changement n'est pas passager. Ensuite, recherchez les secteurs qui vous intéressent et les formations disponibles pour acquérir les compétences nécessaires. Une consultation auprès du Conseil en Évolution Professionnelle peut vous aider à définir votre projet. Veillez à préparer votre situation financière pour la transition. Lorsque vous êtes prêt à sauter le pas, rédigez une lettre de démission claire et respectez le délai de préavis. Après votre démission, continuez à chercher des conseils auprès de Pôle Emploi ou d'autres structures pour accompagner votre nouvelle trajectoire professionnelle. Chaque parcours étant unique, prenez le temps de préparer soigneusement votre transition.

  • COMMENT FAIRE UNE DEMANDE DE RECONVERSION ?

    La réalisation d'une demande de reconversion professionnelle nécessite plusieurs étapes. Commencez par évaluer votre situation professionnelle et personnelle actuelle, ainsi que vos motivations pour un changement de carrière. Définissez ensuite clairement votre projet professionnel : dans quel secteur d'activité souhaitez-vous vous reconvertir ? Quelles compétences avez-vous déjà et quelles nouvelles compétences devez-vous acquérir ?

    Pour mettre en œuvre votre projet de reconversion, vous pouvez vous tourner vers le Conseil en Évolution Professionnelle (CEP). Ils vous aideront à élaborer un plan de transition, qui peut inclure une formation.

    Une fois votre plan en place, il est temps de le formaliser dans une demande de reconversion professionnelle. Cette demande doit être adressée à votre employeur ou, selon votre situation, à une Commission Paritaire Interprofessionnelle. Il est crucial de bien préparer cette demande, car elle doit attester du caractère réel et sérieux de votre projet de reconversion. Assurez-vous de respecter tous les critères requis et de fournir tous les documents nécessaires.

  • COMMENT FAIRE UNE RECONVERSION PROFESSIONNELLE SANS PERTE DE SALAIRE ?

    Réaliser une reconversion professionnelle sans perte de salaire est un objectif qui demande une planification soignée. Pour commencer, il est important de bien définir votre projet de reconversion et de comprendre les implications financières qu'il pourrait avoir. Si vous envisagez une formation, explorez les différentes modalités de financement disponibles. Certaines formations peuvent être financées par votre employeur ou par le biais de dispositifs publics tels que le Compte Personnel de Formation (CPF).

    De plus, il peut être bénéfique de se tourner vers des métiers en tension, c'est-à-dire ceux où la demande est plus grande que l'offre. Ces métiers ont généralement une rémunération plus élevée, ce qui pourrait vous aider à maintenir votre niveau de salaire après votre reconversion. Enfin, il est toujours judicieux de mettre de côté une épargne de précaution avant d'entamer votre transition, pour faire face à d'éventuelles difficultés financières temporaires. Un accompagnement par un conseiller en évolution professionnelle peut également vous aider à prévoir et à gérer ces aspects financiers.

  • COMMENT TOUCHER LE CHÔMAGE PENDANT SA RECONVERSION ?

    Toucher le chômage pendant une reconversion professionnelle est possible et peut vous aider à sécuriser votre transition. En France, si vous démissionnez pour un projet de reconversion professionnelle reconnu comme réel et sérieux par une commission paritaire interprofessionnelle, vous pouvez être éligible à l'allocation d'aide au retour à l'emploi (ARE).

    Pour cela, vous devrez notamment justifier d'au moins 5 ans d'activité salariée continue, déposer une demande d'allocation auprès de Pôle emploi dans les 6 mois suivant l'attestation de caractère réel et sérieux de votre projet, et suivre les conseils d'un conseil en évolution professionnelle (CEP). Il est toutefois important de noter que le montant de l'ARE est généralement inférieur à votre dernier salaire. De plus, l'ARE est soumise à certaines conditions et n'est pas automatiquement accordée. Un suivi personnalisé avec un conseiller Pôle emploi peut vous aider à comprendre vos droits et à préparer votre demande.

Formulaire YouSchool

Obtenir une brochure
et un essai gratuit
sans engagement

Étape 1 sur 3

Merci d’indiquer vos coordonnées

Étape 2 sur 3

Votre email pour recevoir vos accès

Étape 3 sur 3

Votre numéro pour activer vos accès

En cliquant sur « Envoyer », vous acceptez d'être contacté par notre école et que vos données soient traitées conformément à notre politique de confidentialité.