Comment financer sa reconversion professionnelle ?

Vous souhaitez entamer une reconversion professionnelle, mais vous ne savez pas quels sont les financements auxquels vous avez droit ? Il existe aujourd’hui de nombreux dispositifs pour vous aider à financer votre formation, que vous soyez salarié, demandeur d’emploi, fonctionnaire, travailleur non-salarié ou encore travailleur handicapé. On vous dit tout sur les aides financières auxquelles vous pourrez prétendre pour mettre en place votre changement de métier !

Formulaire YouSchool

Obtenir une brochure
et un essai gratuit
sans engagement

Étape 1 sur 3

Merci d’indiquer vos coordonnées

Étape 2 sur 3

Votre email pour recevoir vos accès

Étape 3 sur 3

Votre numéro pour activer vos accès

En cliquant sur « Envoyer », vous acceptez d'être contacté par notre école et que vos données soient traitées conformément à notre politique de confidentialité.

Quels sont les dispositifs pour financer sa formation en tant que salarié ?

Sachez que vous pouvez tout à fait entamer une reconversion en étant salarié. En effet, vous n’êtes pas obligé de quitter votre emploi actuel pour mettre en place votre réorientation ! Sachez que le salariat vous fait acquérir des droits :

  • Le CPF

  • Le PTP

  • Le PDC

  • Le Pro-A

Tous ces acronymes vous semblent barbares ? Nous vous aidons à y voir plus clair pour définir lequel d’entre eux sera le plus adapté à votre situation personnelle !

LE COMPTE PERSONNEL DE FORMATION (CPF) POUR FINANCER SA RECONVERSION

Le Compte Personnel de Formation, communément appelé CPF, est un dispositif mis en place par le gouvernement. Il permet aux travailleurs d’accumuler une cagnotte entièrement destinée à la formation professionnelle. C’est-à-dire que si vous avez déjà travaillé, votre cagnotte a été automatiquement augmentée tous les ans.

Le CPF permet donc de pouvoir vous inscrire à la formation de votre choix, qu’elle soit en présentiel ou à distance. Rendez-vous sur le site officiel du Compte Personnel de Formation pour découvrir le montant exact de votre cagnotte et la liste des organismes partenaires. Sachez que vous pourrez utiliser le solde disponible sur votre compte pour financer une partie de votre formation ou son intégralité.

LE PTP : COMMENT FINANCER SA FORMATION SANS PERTE DE SALAIRE ?

Le Projet de Transition Professionnelle (PTP, ex Cif) est un dispositif qui permet de financer sa formation sans perte de salaire pour les salariés en CDI souhaitant se reconvertir professionnellement. Il est aussi parfois appelé le CPF de transition.

En effet, le PTP permet à un salarié de quitter temporairement son poste pour se former à un nouveau métier. Le principal avantage est qu’il permet de pouvoir maintenir sa rémunération tout le long de sa formation. Ainsi, si vous avez recours au PTP, en tant que salarié, vous continuerez de percevoir une partie de votre rémunération grâce à une prise en charge financière de votre employeur et de différents organismes dédiés.

Pour bénéficier du PTP, il est nécessaire de respecter certaines conditions :

  • Avoir une ancienneté minimale de 24 mois en tant que salarié et 12 mois au sein de l'entreprise

  • Adresser une demande écrite d'autorisation d'absence à votre employeur et obtenir son accord

Le PTP peut financer différents types de formations, comme une formation certifiante, un bilan de compétences ou encore une validation des acquis de l’expérience (VAE). L’important est que cette formation soit éligible au CPF. La durée de la formation peut aller de quelques mois à un an, voire plus selon les cas. Le PTP est donc un dispositif avantageux pour les salariés souhaitant se reconvertir professionnellement sans perte de salaire !

S’ADAPTER AU MARCHÉ DU TRAVAIL : LES TRANSITIONS COLLECTIVES

Les Transitions Collectives sont un dispositif mis en place pour accompagner les salariés d’entreprises en difficulté dans leur reconversion. L’idée est de pouvoir les aider à s’adapter aux besoins et aux changements opérés sur le marché du travail.

Le fonctionnement des Transitions Collectives est simple : il s’agit d’un accompagnement global et personnalisé proposé aux salariés au sein d’une entreprise en difficulté. Cela leur permet de bénéficier d’un parcours de reconversion professionnelle financé et adapté à leurs compétences et leurs aspirations.

Concrètement, les Transitions Collectives sont mises en place à l’initiative de l’entreprise en difficulté, en collaboration avec différents partenaires (Pôle Emploi, OPCO, associations, etc.). Surtout, elles permettent aux salariés de bénéficier d’un maintien de leur salaire pendant toute la durée de la formation. Afin de pouvoir en bénéficier, vous devez remplir divers critères :

  • Être dans une entreprise ayant passé un accord identifiant les métiers fragilisés (type GEPP)

  • Déposer un dossier de demande

  • En CDI : bénéficier d'une ancienneté de 12 mois au sein de la même entreprise et de 24 mois en tant que salarié

  • En CDD : justifier de 24 mois en tant que salarié durant les 5 dernières années, dont 4 mois en CDD au cours de la dernière année. Vous devrez être toujours en poste au moment de votre demande et votre formation devra commencer maximum 6 mois après la fin de votre contrat.

  • En intérim : avoir travaillé 1 600 heures dans votre domaine, dont au moins 600 heures pour une entreprise de travail temporaire ou un groupe d'entreprises de travail temporaire.

LE DISPOSITIF PRO-A POUR UNE RECONVERSION PAR L’ALTERNANCE

La Pro-A, ou Promotion par alternance, est un dispositif de reconversion professionnelle qui permet aux salariés de suivre une formation en alternance tout en maintenant leur contrat de travail. Il s’adresse aux salariés en CDI justifiant d’au moins une année d’expérience professionnelle dans leur entreprise actuelle. Son but est de permettre aux salariés d’acquérir de nouvelles compétences et de se reconvertir vers un métier d’avenir, le tout en conservant son salaire !

Il est financé par les OPCO (Opérateurs de compétences) et permet de couvrir les frais de formation ainsi que les coûts pédagogiques et de rémunération du salarié pendant la durée de la formation. Selon un planning établi à l’avance, le temps de travail du salarié est partagé entre :

  • L'entreprise

  • Le centre de formation

La durée de la formation en alternance peut varier entre 6 et 12 mois, en fonction du niveau de qualification visé. Elle peut déboucher sur un diplôme, un titre professionnel ou une certification reconnue par la CNCP (Commission nationale de la certification professionnelle).

La mise en place de la Pro-A nécessite un accord de l’employeur. Le salarié doit faire une demande de Pro-A auprès de son employeur et justifier de son projet de reconversion professionnelle. Si l’employeur refuse, le salarié peut faire une demande auprès de la commission paritaire interprofessionnelle régionale (CPIR).

FINANCER SA RECONVERSION GRÂCE AU PLAN DE DÉVELOPPEMENT DES COMPÉTENCES

Contrairement au CPF ou au Projet de transition professionnelle, le Plan de Développement des Compétences (PDC, ancien Plan de formation) est une formation qui vous sera proposée à l’initiative de votre employeur. Son objectif est de vous permettre de développer les compétences nécessaires pour pouvoir continuer d’exercer votre emploi. Cela permet donc de pouvoir prendre en compte les mutations relevant des évolutions du marché du travail.

Parmi les formations entrant dans le cadre du PDC, nous pouvons noter les :

  • Actions de formation

  • Bilans de compétences

  • VAE (Validation des Acquis d'Expérience)

Lorsque la formation est réalisée sur votre temps de travail, vous continuerez de toucher votre rémunération et vous conserverez votre protection sociale.

Formulaire YouSchool

Obtenir une brochure
et un essai gratuit
sans engagement

Étape 1 sur 3

Merci d’indiquer vos coordonnées

Étape 2 sur 3

Votre email pour recevoir vos accès

Étape 3 sur 3

Votre numéro pour activer vos accès

En cliquant sur « Envoyer », vous acceptez d'être contacté par notre école et que vos données soient traitées conformément à notre politique de confidentialité.

Demandeur d'emploi : quelles aides pour financer sa reconversion ?

Si vous êtes demandeur d’emploi, sachez que vous pouvez avoir droit à plusieurs aides pour mettre en place votre reconversion. Effectivement, vous pouvez bénéficier d’un accompagnement par Pôle Emploi : un conseiller vous aidera à définir les contours de votre projet et les actions à mettre en place pour y parvenir.

De plus, pour vous aider à financer votre changement de voie professionnelle, dans certaines conditions, sachez que vous pourrez avoir droit à :

  • Une ouverture des droits au chômage ou un financement de votre formation par Pôle Emploi

  • Des aides à la création et à la reprise d'entreprise

  • Un accompagnement à la mise en place de contrats de professionnalisation et d'apprentissage

Zoom sur les aides auxquelles vous pourrez avoir droit en fonction de votre projet professionnel !

COMMENT PÔLE EMPLOI AIDE À FINANCER SA RECONVERSION PROFESSIONNELLE ?

Sachez que la démission pour un projet de reconversion professionnelle est une des rares qui ouvre les droits aux allocations chômage ! En effet, vous pouvez y avoir droit si vous êtes en CDI est que vous souhaitez reprendre une formation afin d’exercer une nouvelle profession ou réaliser une création ou une reprise d’entreprise.

Sachez que vous devrez bien mûrir votre projet et effectuer un dossier de reconversion professionnelle. Il faut néanmoins remplir plusieurs critères :

  • Être salarié en CDI à temps plein ou à temps partiel dans le droit privé (cela ne s'applique pas aux professionnels de la fonction publique)

  • Avoir une durée d'activité salariée d'au moins 5 ans sur les 60 mois précédents

  • Avoir un projet de reconversion sérieux et réalisable

Vous devrez ainsi bien construire votre projet bien en amont de votre démission. Vous devrez donc bien le définir et demander conseil en évolution professionnelle (le CEP, totalement gratuit). Il faudra ensuite monter votre dossier et le faire valider par la CPIR. En cas de réponse favorable, vous pourrez donc remettre votre lettre de démission et vous inscrire à Pôle Emploi.

Sinon, si vous êtes déjà inscrit chez Pôle Emploi, sachez qu’en validant votre projet de formation par votre conseiller, vous pouvez avoir droit à une prise en charge du financement de votre formation (intégral ou partiel). Découvrez tous nos conseils pour réaliser un dossier de reconversion.

REPRISE ET CRÉATION D’ENTREPRISE : À QUELLES AIDES AI-JE DROIT ?

Si vous avez soif d’indépendance et que vous souhaitez profiter de votre statut de demandeur d’emploi afin de vous lancer dans l’entreprenariat, sachez que vous pouvez demander :

  • L'ACRE : l'Aide à la Reprise ou à la Création d'Entreprise, qui permet bénéficier d'une exonération partielle ou totales des cotisations sociales.

  • Le dispositif NACRE (Nouvel Accompagnement pour la Création ou la Reprise d'Entreprise) peut aider les futurs entrepreneurs à bénéficier d'un accompagnement. Il permet d'en apprendre plus sur les démarches administratives et financières à réaliser pour mener à bien son projet.

  • Le CAPE (Contrat d'Appui au Projet d'Entreprise) : un programme d'aide à la création / reprise d'entreprise ou d'association qui vous assiste pour trouver les moyens financiers et matériel pour réussir votre projet.

N’hésitez pas à vous rapprocher de votre conseiller Pôle Emploi pour découvrir à quelles aides vous pouvez prétendre et surtout, si vous remplissez bien les critères d’éligibilité.

SE FORMER EN ÉTANT RÉMUNÉRÉ : CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION & D’APPRENTISSAGE

Dans le cadre d’une reconversion, le contrat de professionnalisation / d’apprentissage sont deux dispositifs qui peuvent vous permettre de vous former tout en étant rémunéré. En effet, ces contrats sont généralement réservés aux personnes ayant entre 16 et 25 ans. Mais sachez qu’en tant que demandeur d’emploi, vous pouvez y avoir droit même au-delà de 26 ans !

De ce fait, vous pourrez réaliser des études en apprentissage, donc en alternance :

  • Votre emploi du temps sera divisé entre des périodes consacrées à vos études, et d'autres directement en entreprise.

  • Vous signerez un contrat de travail et obtiendrez le statut d'étudiant salarié.

  • Vous toucherez une rémunération tout le long de votre apprentissage.

Vous devrez donc trouver une formation pouvant être réalisée en alternance, un établissement de formation adaptée et une entreprise prête à vous accueillir.

Formulaire YouSchool

Obtenir une brochure
et un essai gratuit
sans engagement

Étape 1 sur 3

Merci d’indiquer vos coordonnées

Étape 2 sur 3

Votre email pour recevoir vos accès

Étape 3 sur 3

Votre numéro pour activer vos accès

En cliquant sur « Envoyer », vous acceptez d'être contacté par notre école et que vos données soient traitées conformément à notre politique de confidentialité.

Comment financer sa reconversion en tant que fonctionnaire ?

Dans le cas où vous êtes actuellement fonctionnaire, sachez que vous pouvez aussi avoir droit à certaines aides pour mettre en place votre reconversion. Vous pouvez par exemple utiliser :

  • Vos heures de formation cumulées grâce à votre CPF

  • Le CFP

  • La période de professionnalisation

En fonction de la nature de votre statut, vous pourrez donc mettre en place ces dispositifs en faisant les démarches nécessaires.

QUELLES AIDES SPÉCIFIQUES POUR LES FONCTIONNAIRES VOULANT SE RECONVERTIR ?

Sachez que les fonctionnaires et les contractuels, donc, les agents publics, cumulent eux aussi des droits à la formation grâce au Compte Personnel de Formation. Cependant, leur compte n’est pas crédité en euros, mais en heures. C’est-à-dire que pour les formations éligibles, vous pourrez mobiliser vos droits si vous souhaitez passer :

  • Un diplôme d'État

  • Une certification

  • Un bilan de compétences

  • Un accompagnement à la VAE

  • Une préparation à un concours de la fonction publique

Sachez que vous devrez dans un premier temps demander son accord à votre employeur en réalisant une demande écrite auprès des ressources humaines. Sinon, vous pouvez aussi avoir droit à une Période de professionnalisation dans la fonction publique d’État (FPE).

Cette dernière offre un format d’apprentissage similaire à celui de l’alternance : un mélange de périodes d’activité et de périodes de formation. Cela peut permettre à un agent public de pouvoir se former au sein d’une administration d’État, territoriale ou hospitalière. Elle dure entre 3 et 12 mois et permet à l’agent de conserver sa rémunération tout le long de sa formation.

COMMENT UTILISER LE CONGÉ DE FORMATION PROFESSIONNELLE (CFP) ?

Les agents des 3 fonctions publiques (d’État, territoriale et hospitalière) peuvent avoir droit au Congé de Formation Professionnelle (CFP). Si vous souhaitez développer de nouvelles compétences sur votre poste, réaliser une évolution de carrière ou une reconversion professionnelle, cela peut être un excellent moyen de vous former.

Ainsi, si vous avez 3 ans d’ancienneté en temps plein dans la fonction publique, vous pourrez être autorisé à partir en congé de formation pour une durée de 3 ans maximum. Vous devrez impérativement réaliser une formation certifiante, en lien avec votre projet professionnel.

Votre administration employeur vous versera une indemnité mensuelle forfaitaire pendant votre 1ère année de congé uniquement et cette dernière ne pourra pas dépasser les 2 712,58 € brut par mois. Pour y accéder, vous devrez réaliser une demande de congé au moins 4 mois avant la date de début de votre formation.

Formulaire YouSchool

Obtenir une brochure
et un essai gratuit
sans engagement

Étape 1 sur 3

Merci d’indiquer vos coordonnées

Étape 2 sur 3

Votre email pour recevoir vos accès

Étape 3 sur 3

Votre numéro pour activer vos accès

En cliquant sur « Envoyer », vous acceptez d'être contacté par notre école et que vos données soient traitées conformément à notre politique de confidentialité.

Quelles aides pour les non-salariés / professions libérales ?

Si vous êtes non-salarié ou travailleur au sein d’une profession libérale, vous pouvez aussi bénéficier de certaines aides pour financer votre reconversion professionnelle.

Tout d’abord, vous pouvez vous renseigner sur les Fonds d’Assurance Formation auxquels vous pouvez avoir accès. Ces fonds sont financés par des cotisations obligatoires que vous versez en tant que travailleur indépendant. Ils peuvent vous permettre de financer tout, voire une partie de votre formation.

De plus, en fonction de votre situation, vous pouvez également avoir accès à des aides financières spécifiques. Par exemple, si vous êtes travailleur indépendant en difficulté, vous pouvez bénéficier d’une aide à la reprise ou à la création d’entreprise. Si vous êtes en situation de handicap, vous pouvez également bénéficier d’aides spécifiques pour votre reconversion.

Enfin, certaines conventions collectives peuvent prévoir des dispositifs de formation et de reconversion pour les non-salariés et les professions libérales. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre organisation professionnelle pour savoir si de telles aides existent dans votre secteur d’activité.

LES FONDS D’ASSURANCE FORMATION POUR LES NON-SALARIÉS ET LES PROFESSIONS LIBÉRALES

En tant qu’indépendant, si vous avez payé la contribution à la formation professionnelle (CFP), vous pouvez avoir droit au Fond d’Assurance Formation (FAF). La nature de votre activité déterminera de quel fond vous dépendez. Ces fonds peuvent prendre en charge tout ou partie des coûts pédagogiques, ainsi que les frais annexes tels que les frais de déplacement et d’hébergement. Pour bénéficier de ces aides, il est nécessaire de remplir certaines conditions et de constituer un dossier de demande de financement.

Il est important de noter que les fonds d’assurance formation sont soumis à des critères stricts et que leur attribution dépend des disponibilités financières de chaque organisme. Nous vous conseillons donc de bien vous renseigner auprès de l’organisme compétent pour connaître les modalités d’attribution et les conditions d’éligibilité.

Travailleurs handicapés : comment financer votre reconversion ?

Sachez que les travailleurs handicapés ne sont pas en reste en termes de possibilités de financement pour se reconvertir ! En effet, en faisant les bonnes démarches et en prenant le temps de bien définir votre projet, vous pourrez envisager de vous diriger vers :

  • Pôle Emploi : dans le cadre de la mise en place d'un plan de développement de compétences.

  • Le CPF : auquel vous pouvez avoir droit si vous êtes membre d'un Etablissements et Services d'Aide par le Travail (ESAT).

  • L'Association de Gestion du Fonds pour l'Insertion des Personnes Handicapées (l'AGEFIPH) : qui finance dans formations courtes pour les personnes en situation de handicap.

  • La CPAM : lorsque vous suivez une formation dans un établissement et service de réadaptation professionnelle (ESRP) ou un stage de pré-orientation dans un établissement et service de pré-orientation (ESPO), l'assurance maladie couvre les frais de formation, d'hébergement, de restauration et de transport aller-retour en début et fin de stage.

  • Votre conseil régional : si votre formation est agréée par l'État ou la Région.

De nombreuses solutions existent donc pour permettre aux travailleurs en situation de handicap de pouvoir se former et bénéficier de faciliter de financement !

Vous savez désormais quels sont les solutions de financement envisageables pour votre reconversion professionnelle. À vous de faire en sorte de prendre en main votre avenir professionnel : demande de congés spécifiques, Projet de transition professionnelle, CPF… Que vous souhaitiez continuer de travailler en parallèle de votre formation ou assurer un maintien de votre rémunération en vous consacrant pleinement à vos études, plusieurs solutions s’offrent à vous ! Que vous ayez 30, 40, 50 ans ou plus, ne laissez pas la question du financement vous décourager de la mise en place de votre changement de métier ! Votre épanouissement professionnel ne dépend que de vous !

FAQ - Questions fréquentes sur le financement de la reconversion professionnelle

  • COMMENT SE FAIRE FINANCER UNE RECONVERSION PROFESSIONNELLE ?

    Il existe plusieurs dispositifs pour financer sa reconversion professionnelle, tels que le Compte Personnel de Formation (CPF), le Projet de Transition Professionnelle (PTP), les Transitions Collectives, le Plan de Développement des Compétences (PDC), les aides de Pôle Emploi ou encore les aides spécifiques pour les travailleurs handicapés. Il est important de se renseigner sur les critères d'éligibilité et de suivre les démarches nécessaires pour bénéficier de ces financements.

  • COMMENT FAIRE UNE RECONVERSION PROFESSIONNELLE SANS PERTE DE SALAIRE ?

    Afin de réaliser une reconversion professionnelle sans perte de salaire, vous pouvez vous renseigner sur des dispositifs comme le Projet de Transition Professionnelle (PTP) ou le Congé de Formation Professionnelle (CFP). Ces dispositifs permettent aux salariés de suivre une formation tout en étant rémunérés, soit par l'entreprise, soit par un organisme de financement de la formation. Il est également possible de se former en alternance via le dispositif Pro-A.

  • COMMENT SE FAIRE FINANCER UNE FORMATION ?

    Afin de pouvoir se faire financer une formation, il faut identifier le dispositif auquel vous avez droit (comme le CFP ou le PTP par exemple). Ensuite, il faudra bien mettre en place toutes les démarches administratives nécessaires et vous y prendre suffisamment en avance afin de pouvoir tout faire dans les règles.

  • COMMENT SE FAIRE FINANCER UNE FORMATION EN ÉTANT SALARIÉ ?

    Plusieurs solutions existent pour se faire financer une formation en tant que salarié. La première est de se tourner vers le Compte Personnel de Formation (CPF), qui permet de financer tout ou partie d'une formation. Il est également possible de solliciter son employeur pour qu'il prenne en charge tout ou partie des frais de formation, notamment dans le cadre du Plan de Développement des Compétences. Enfin, certains dispositifs d'alternance, tels que le contrat de professionnalisation, permettent de se former tout en étant rémunéré.

Formulaire YouSchool

Obtenir une brochure
et un essai gratuit
sans engagement

Étape 1 sur 3

Merci d’indiquer vos coordonnées

Étape 2 sur 3

Votre email pour recevoir vos accès

Étape 3 sur 3

Votre numéro pour activer vos accès

En cliquant sur « Envoyer », vous acceptez d'être contacté par notre école et que vos données soient traitées conformément à notre politique de confidentialité.