ouvrir-atelier-ceramique

Comment créer son atelier de poterie et de céramique ?

Découvrez comment réussir à mettre en place votre atelier de poterie et de céramique. En tant qu’artisan céramiste ou futur professionnel du secteur, il y a de fortes chances que vous ayez envie de pouvoir pratiquer votre art dans un endroit dédié.

Pour ce faire, en créant votre entreprise, vous pouvez envisager d’ouvrir un atelier à votre image, qui vous ressemble et dans lequel vous pourrez évoluer jour après jour. Études nécessaires, législations, installation et aménagement de votre local… Suivez le guide pour mener votre projet de création d’atelier à bien.

Formulaire CAP Céramiste - Brochure et essai

Obtenir une brochure
et un essai gratuit
sans engagement

Étape 1 sur 3

Merci d’indiquer vos coordonnées

Étape 2 sur 3

Votre email pour recevoir vos accès

Étape 3 sur 3

Votre numéro pour activer vos accès

En cliquant sur « Envoyer », vous acceptez d'être contacté par notre école et que vos données soient traitées conformément à notre politique de confidentialité.

Suivre des cours de tournage et une formation pour devenir céramiste

Afin de pouvoir espérer ouvrir votre atelier de céramique, il faut bien entendu connaitre le métier sur le bout des doigts. En effet, il faut être en possession d’un diplôme dans le secteur et pouvoir justifier d’une expérience significative. C’est indispensable afin d’avoir l’aplomb suffisant pour se lancer en indépendant !

Pour devenir céramiste professionnel, vous pouvez envisager plusieurs formations :

  • Le CAP Tournage en céramique : le diplôme de base qui vous permettra d’apprendre toutes les techniques nécessaires à la bonne pratique du métier. Surtout, vous apprendrez à utiliser un tour de potier et à réaliser des pièces en tous genres.

  • Le CAP Décoration céramique : un diplôme centré uniquement sur la décoration des objets, au sein d’un atelier de finitions.

  • Le BMA Céramique : le Brevet des Métiers d’Arts, accessible en 2 ans et de niveau bac…

Sans oublier que de nombreuses écoles d’art proposent des formations consacrées à la céramique ! De multiples solutions s’offrent à vous pour apprendre le métier de céramiste-potier. Obtenir un diplôme professionnalisant et reconnu par l’État, c’est vous assurer de mettre toutes les chances de votre côté pour avoir les capacités requises pour ouvrir votre propre atelier !

Le bonus de formation YouSchool pour créer et organiser un atelier de céramique

Apprendre à créer son atelier de céramique avec YouSchool

Si vous décidez de suivre le CAP Céramiste à distance chez YouSchool, vous pouvez également suivre des cours bonus, inclus dans la formation, hors référentiel.

Parmi ces bonus, deux sont consacrés à l’entrepreneuriat, dont un spécifiquement dédié à l’organisation d’un atelier en céramique. Dans ces cours, on vous aide dans votre projet professionnel en vous aidant à affiner votre vision (public, identité de marque) et en abordant les aspects financiers, marketing, etc… Vous y trouverez également des idées de séances concrètes à mettre en place pour vos ateliers !

Si vous avez besoin de l’accompagnement pour réaliser votre projet, ce bonus est fait pour vous.

Contenu du bonus

  • Bien cibler son public.

  • Choisir les lieux d'exercice.

  • Comment encadrer des ateliers céramique.

  • Planifier une séance type.

  • Compétences entrepreneuriales. 

Exercer le métier de céramiste potier sur le terrain

La céramique est un art qui demande beaucoup de pratique. Réussir à façonner sa pièce, gérer l’émaillage, la cuisson… Ce sont des techniques qui sont amenées à être travaillées et développées au fur et à mesure des années. En vous lançant dans le secteur, vous avez donc tout intérêt à forger vos armes en pratiquant régulièrement.

Ainsi, pour vous faire la main lors de vos études, il est plus que conseillé de réaliser des périodes de stages. Elles vous permettront de vous faire la main et de mettre en pratique les enseignements de vos cours de céramique. Tout cela, directement au contact d’un ou d’une professionnel(le) du secteur !

Après avoir décroché votre diplôme, libre à vous de rejoindre un atelier de céramiste préexistant. Vous pourrez donc essayer de vendre vos créations :

  • Sur des marchés de créateurs.

  • Dans des salons et autres foires consacrées à la céramique.

  • À des boutiques de décoration…

Sinon, si vous n’en avez pas à proximité de chez vous ou que vous souhaitez tout simplement mettre votre propre atelier en place, plusieurs solutions s’offrent à vous.

Faire les démarches pour la création de son entreprise

En tant que céramiste potier, vous devrez réfléchir à ce que vous pouvez mettre en place pour réussir à ouvrir votre atelier. La première étape consiste à bien définir votre concept et à créer votre entreprise. Souhaitez-vous mettre en place un atelier partagé, accessible à d’autres céramistes ? Faire un atelier consacré uniquement à la création. Ou bien un atelier-boutique, aussi ouvert au public ? Souhaitez-vous y donner des cours de poterie ?

Aussi, pensez à ce que vous souhaitez faire quotidiennement : vous spécialiser dans la poterie (donc plus dans la confection d’objets utilitaires) ou bien faire de la céramique (des objets à visée plus artistique), ou bien les deux ? Pour rappel, faire de la poterie, c’est faire de la céramique (travailler l’argile, façonner et cuire une pièce pour obtenir un objet). Mais les deux termes peuvent être utilisés de façon distincte, notamment pour différencier l’utilité des pièces produites.

Une fois votre concept bien pensé, vous pourrez officiellement vous lancer dans les démarches relatives à la création d’entreprise.

Sachez que dans la formation CAP Céramiste de YouSchool, nous vous proposons un bonus inclus « création d’entreprise » composés de 18 leçons pour vous permettre de monter en compétences et d’aborder votre projet sereinement.

Réaliser une étude de marché

Afin de tester la viabilité de votre projet, une des étapes les plus importantes avant de vous lancer sera de réaliser une étude de marché. Elle devra faire état du secteur de la céramique et surtout, de la demande du public par rapport à votre domaine d’activité. Elle vous permettra de définir où il peut être intéressant de monter votre atelier. Ainsi, vous devrez prendre en compte :

  • L’étude de la concurrence : utile pour savoir où sont situés les ateliers concurrents. Aussi, savoir quel est leur concept, très important pour trouver votre propre valeur ajoutée.

  • L’endroit où implanter votre atelier : il est préférable de choisir des zones touristiques ou encore traditionnellement rattachées à la céramique ou à l’argile.

  • Analyser la demande et de la potentielle clientèle : y a-t-il des professionnels à la recherche d’un atelier près de chez vous ? Des boutiques prêtes à vendre vos créations ?

  • Trouver fournisseurs et collaborateurs : vous devrez penser à la manière dont vous allez pouvoir vous fournir votre matériel quotidiennement, si vous pouvez trouver des outils à proximité, etc.

Quel statut juridique pour vendre ses céramiques ?

Pour pouvoir créer vos céramiques et les vendre en toute légalité, vous serez dans l’obligation de déclarer votre activité. Pour ce faire, vous pouvez faire une création d’entreprise. C’est une étape indispensable après avoir réalisé votre étude de marché. Par exemple, si vous souhaitez participer à des marchés ou exposer en boutique, vous devrez impérativement montrer votre extrait de Kbis (le seul document officiel qui atteste de l’existence juridique de votre entreprise).

Ensuite, en fonction de la nature de votre activité, vous devrez vous inscrire auprès de :

  • La Chambre des métiers : indispensable si vous souhaitez obtenir le statut d’artisan et faire de la vente de vos pièces votre activité principale.

  • L’URSSAF si vous faites des cours de céramique votre activité principale ou de la création artistique, en faisant des pièces uniques.

Ensuite, vous devrez choisir le statut juridique de votre entreprise. Pour démarrer une activité, c’est généralement celui de la micro-entreprise qui est préférée. Il y a assez peu de démarches administratives pour l’obtenir, sans compter que les taxes sont relativement basses comparées à d’autres statuts. Il faut savoir qu’il y a un seuil de chiffre d’affaires à ne pas dépasser : sinon il faudra passer sous le statut d’une société.

Quant aux sociétés, vous pouvez choisir de vous diriger vers une SASU ou encore une SAS. Elles permettent de pouvoir monter l’entreprise avec un ou plusieurs associés. Elles demandent d’engendrer beaucoup plus de frais (par exemple, en SASU, il est obligatoire d’avoir un comptable). Leur taux d’imposition est plus élevé, mais elles permettent de pouvoir bénéficier du statut de société et donc d’avoir une activité plus importante qu’en micro-entreprise.

Réaliser votre business plan

Le business plan, c’est une étape indispensable dans la mise en place de votre atelier de céramique et poterie. Effectivement, il fera figurer les différentes étapes de la réalisation de votre projet de création d’entreprise. Il vous aidera aussi à prévoir le budget que vous aurez à mettre en place pour mener à bien votre projet. Il devra faire figurer :

  • Une étude du marché et de l’environnement de la céramique.

  • Votre stratégie commerciale globale.

  • Votre chiffre d’affaires prévisionnel et le retour sur investissement.

  • Vos charges fixes (coût des matières premières, des équipements, des charges d’eau ou encore d’électricité…).

  • La manière dont vous comptez le faire financer (apport personnel, emprunt, etc.).

  • Votre équipe si c’est un projet que vous montez avec un ou des collaborateurs…

C’est l’ultime étape à effectuer avant de pouvoir officiellement espérer pouvoir concrétiser votre projet de création d’atelier !

Trouver un local pour ouvrir son atelier de potier

Le choix de lieu est crucial dans la création d’un atelier de potier. En effet, il faut trouver un endroit pratique qui permet de pouvoir exercer en toute liberté. Il faut pouvoir trouver un endroit dédié adapté, sinon il faudra faire des travaux d’aménagements. Pour laisser parler votre savoir-faire, il est indispensable d’avoir suffisamment d’espace.

Vous pourrez louer votre local, ou encore l’acheter. Apport personnel, emprunt bancaire… Votre business plan devra faire figurer la manière dont vous financerez votre local. Plusieurs solutions s’offrent à vous pour le trouver :

  • Reprendre un atelier de céramique préexistant.

  • Aménager un local et assurer sa mise aux conformités.

  • Créer un atelier chez vous.

Le cas particulier d’un café peinture sur céramique

De plus en plus de personnes cherchent à ouvrir des cafés céramiques (« céramicafé »), grande tendance du moment ! Si c’est le cas pour vous également, veillez à prêter une attention toute particulière aux locaux qui devront répondre à d’autres exigences, au niveau de la cuisine et de l’accueil client. 

Quel aménagement pour son atelier de poterie ?

Votre atelier de poterie se doit d’être suffisamment spacieux pour accueillir les différents espaces de travail indispensables à la bonne pratique de la céramique. Il devra donc pouvoir contenir un espace de :

  • Façonnage et tournage : une zone dédiée au façonnage de la terre. Vous pourrez y mettre une table de pétrissage, votre tour de potier et les outils nécessaires. Cette zone aura pour but de donner la forme voulu à l’argile. Vous pourrez aussi l’utiliser pour sculpter ou décorer.

  • Stockage et séchage : vous devriez être en possession de différents espaces de stockages. Un pour les matières premières, un pour les pièces en cours de créations et en phase de séchage et un pour les pièces terminées, prêtes à être vendues.

  • Émaillage : pour venir apposer des émaux sur vos pièces déjà cuites une première fois. Selon la technique d’émaillage choisie, vous pouvez acheter un bac de décantation, qui vous permettra de pouvoir limiter le gaspillage.

  • Cuisson : si vous souhaitez investir dans un four à céramique, il faudra bien penser à son installation au sein de votre atelier !

Avec la pratique et l’expérience, vous arriverez à savoir quelle installation de votre atelier est la plus adaptée à vos besoins, et surtout, la plus pratique au quotidien. Entre les cuissons et la haute température dégagée par le four, les poses d’émaux, la poussière d’argile… Il faut penser à trouver un espace que vous pouvez aérer, en créant des courants d’air. Pensez aussi à avoir suffisamment de lumière dans votre atelier : la lumière du jour est à privilégier.

Comment faire son atelier chez soi, à la maison ?

Si vous n’avez pas envie d’investir dans un local à part, vous pouvez tout à fait créer votre atelier de céramique chez vous. Si vous avez un grand espace, vous pouvez tout à fait aménager une pièce ou un garage. Si vous êtes en appartement ou que vous avez un espace restreint, il faudra redoubler d’ingéniosité pour réussir à vous créer un petit atelier fonctionnel.

Dans tous les cas, il faudra penser à respecter les différents espaces de travail énoncés précédemment. Pour les petits espaces, si vous n’avez pas la place (ni les fonds) pour investir dans un four à céramique, vous pouvez toujours louer un four au sein d’un autre atelier de céramique : les professionnels du secteur les mettent souvent à disposition pour les particuliers.

Chez vous, pensez pratique : vous pouvez trouver de nombreuses astuces pour réussir à compartimenter vos différentes zones de stockage !

Désormais, vous en savez plus sur ce que vous pouvez mettre en œuvre pour ouvrir votre propre atelier de poterie et céramique. Suivre une formation suffisante, bien choisir vos statuts pour créer votre entreprise, faire toutes les études préliminaires pour concrétiser votre projet. Trouvez un local adapté à vos besoins et lancez-vous en indépendant dans le secteur prometteur de la céramique !

Avoir un atelier de poterie dans un appartement ou opter pour un atelier partagé ?

Pour ceux qui aiment travailler de chez eux ou qui ont un budget plus serré, aménager un atelier dans un appartement est tout à fait possible. Cela demande de l’organisation et une bonne utilisation de l’espace, en plus de prendre en compte certaines contraintes liées à la vie en appartement, comme le bruit ou l’aération.

Au contraire, l’atelier partagé est une solution idéale pour ceux qui ont besoin d’espace, qui souhaitent échanger avec d’autres céramistes et partager des équipements coûteux comme le four. C’est aussi une excellente façon de créer une communauté et de bénéficier de l’effervescence créative d’un atelier collectif.

Pour un atelier à domicile, pensez à :

  • Investir dans du matériel compact et facile à ranger.

  • Utiliser des meubles multifonctions.al et assurer sa mise aux conformités

  • Respecter les règles de cohabitation et de sécurité.

Pour un atelier partagé, vérifiez :

  • Les conditions d'accès et d'utilisation des équipements.

  • L'espace de stockage disponible.

  • L'ambiance et la dynamique du groupe.

Chaque option a ses avantages et inconvénients. À vous de choisir celle qui convient le mieux à vos besoins et à votre mode de vie.

Questions populaires autour des ateliers de poterie et céramique

  • Comment devenir artisan potier ?

    Pour devenir artisan potier, la solution la plus adaptée est de suivre des études dans le secteur. Vous pouvez par exemple passer votre CAP Tournage en céramique, diplôme d’État de niveau 3. Une fois diplômé, vous pourrez vous lancer dans le domaine et rejoindre ou créer votre propre atelier de céramique.

  • Comment se lancer dans la céramique ?

    Pour se lancer dans la céramique, après avoir appris toutes les techniques relatives au métier de céramiste potier, il peut être intéressant de créer votre entreprise. Vous pouvez commencer par le régime de la micro-entreprise, facile à créer et peu taxé. Ensuite, vous pouvez vendre vos créations, donner des cours, faire des marchés de créateurs...

  • Comment organiser un atelier de poterie ?

    Pour organiser son atelier de poterie, il faut impérativement bien respecter les différentes zones de travail dont vous aurez besoin. En effet, la création d’une poterie s’opère en plusieurs temps : le façonnage, le séchage, la cuisson, l’émaillage... Faites-vous des emplacements dédiés et pensez utile !

  • Comment vivre de la poterie ?

    Vivre de la poterie ne se limite pas à la création et vente de vos œuvres. Diversifier ses sources de revenus est essentiel pour assurer une stabilité financière. Voici quelques pistes à explorer :

    - Donner des cours de poterie : partager votre savoir-faire peut être une source de revenu intéressante. Cela peut se faire en individuel ou en groupe, pour les adultes comme pour les enfants.

    - Vendre vos créations en ligne : les plateformes de vente en ligne telles qu'Etsy, ou les réseaux sociaux comme Instagram et Facebook, peuvent vous aider à toucher un public plus large.

    - Participer à des marchés d'artisans : ces événements permettent non seulement de vendre vos créations, mais aussi de rencontrer d'autres artisans, d'échanger sur vos concepts et de vous faire connaître.

    - Proposer des stages ou des ateliers : ces sessions plus intensives permettent aux participants d'apprendre de nouvelles techniques et de réaliser des projets plus ambitieux.

    - Collaborer avec des boutiques de décoration d'intérieur : vos œuvres peuvent être mises en vente dans ces espaces qui attirent des clients intéressés par l'artisanat et la décoration unique.

    - Chaque source de revenu a ses spécificités et nécessite une organisation adaptée. Vous devrez notamment gérer votre temps entre la création de vos œuvres, l'enseignement et la gestion de votre entreprise.

  • Quel est le salaire d'un potier ?

    Le salaire d'un potier peut varier de manière significative en fonction de différents facteurs. En début de carrière, un potier peut s'attendre à un salaire proche du SMIC. Cependant, avec l'expérience et la qualité du travail, ce salaire peut augmenter.

    - Le salaire moyen d'un céramiste en France est généralement compris entre 2 500 et 3 000 € bruts par mois.

    - Le salaire peut également fluctuer en fonction de la taille et du type de la structure qui emploie le professionnel de la céramique.

    - En tant que potier indépendant, votre rémunération dépendra de votre taux horaire et du nombre de ventes que vous réaliserez.

    Il est donc important de noter que le revenu d'un potier n'est pas seulement déterminé par son salaire, mais aussi par la vente de ses créations, la tenue de cours de poterie, l'organisation de stages et ateliers, et d'autres activités liées à son métier.

  • Quelle est la différence entre la poterie et la céramique ?

    La poterie est une branche de la céramique qui se concentre sur la création d'objets utilitaires et artistiques en argile, tandis que la céramique englobe tous les objets fabriqués en matériaux céramiques, incluant la poterie mais aussi des produits comme les carreaux et la porcelaine.

  • Qu'est-ce que le métier de céramiste ?

    Le métier de céramiste implique la création d'objets en argile, tels que des poteries ou des sculptures, à travers diverses techniques de modelage, de tournage, d'émaillage et de cuisson. Le céramiste combine savoir-faire artistique et compétences techniques pour transformer l'argile en pièces finies et esthétiques.

Formulaire CAP Céramiste - Brochure et essai

Obtenir une brochure
et un essai gratuit
sans engagement

Étape 1 sur 3

Merci d’indiquer vos coordonnées

Étape 2 sur 3

Votre email pour recevoir vos accès

Étape 3 sur 3

Votre numéro pour activer vos accès

En cliquant sur « Envoyer », vous acceptez d'être contacté par notre école et que vos données soient traitées conformément à notre politique de confidentialité.