Se reconvertir dans le domaine du social : tout ce que vous devez savoir

Vous avez envie de vous reconvertir afin de pouvoir exercer un métier humain, qui a du sens et qui pourra aider autrui ? Vous avez certainement tout intérêt à vous reconvertir dans le domaine du social ! Faites un métier utile à notre société et, à votre échelle, participez au bien-être commun. Pour devenir un travailleur du social, vous pourrez envisager différentes carrières. En effet, c’est un secteur qui se compose de nombreux métiers, tous différents et ayant chacun leurs spécificités propres. Pour vous aider à y voir plus clair et trouver la carrière de vos rêves, suivez ce guide. Il vous guidera dans la mise en place de votre reconversion profession dans le domaine du social !

Formulaire YouSchool

Obtenir une brochure
et un essai gratuit
sans engagement

Étape 1 sur 3

Merci d’indiquer vos coordonnées

Étape 2 sur 3

Votre email pour recevoir vos accès

Étape 3 sur 3

Votre numéro pour activer vos accès

En cliquant sur « Envoyer », vous acceptez d'être contacté par notre école et que vos données soient traitées conformément à notre politique de confidentialité.

Quels sont les principaux métiers du social et leurs missions ?

Les métiers du social regroupent une grande diversité de professions dédiées à l’accompagnement et au soutien des individus en difficulté. Aider les personnes en situation de handicap, en situation de précarité ou de dépendance, isolées, en conflit… Bref, c’est aider à maintenir un lien entre les individus et la société. Que vous ayez envie de vous spécialiser dans l’aide à la personne, l’insertion professionnelle ou encore l’aide sociale ou sanitaire, vous pourrez envisager de nombreux métiers.

Parmi ceux qui sont les plus répandus, nous pouvons noter :

  • Assistant(e) social(e) : l'assistant social intervient auprès des personnes en situation de vulnérabilité, telles que les familles en difficulté, les personnes sans domicile fixe ou les personnes âgées. Sa mission principale est d'écouter, conseiller et orienter ces personnes vers les services et les aides appropriés.

  • Éducateur spécialisé : l'éducateur spécialisé travaille avec des enfants, des adolescents ou des adultes en situation de handicap, en difficulté sociale ou en rupture. Son rôle est d'accompagner ces personnes dans leur développement personnel, de favoriser leur autonomie et de les soutenir dans leur intégration sociale.

  • Médiateur familial : ce professionnel intervient dans les situations de conflits familiaux tels que les séparations, les divorces ou les difficultés de communication. Il facilite le dialogue entre les membres de la famille et les aide à trouver des solutions amiables.

  • Conseiller en insertion sociale et professionnelle : le conseiller en insertion sociale et professionnelle accompagne les personnes en recherche d'emploi ou en reconversion. Il les aide à définir leur projet professionnel, à élaborer leur CV, à préparer les entretiens d'embauche et à s'insérer dans la vie active.

  • Animateur socioculturel : il organise des activités sociales, culturelles et éducatives au sein d'une structure (centre social, association, établissement scolaire, etc.). Son objectif est de promouvoir la participation et l'épanouissement des individus au sein de la communauté.

Ces métiers du social sont porteurs de sens et contribuent à améliorer la qualité de vie de nombreuses personnes. Ils exigent des compétences humaines, de l’empathie, de la patience et une bonne capacité d’adaptation. En choisissant l’un de ces métiers, vous pourrez faire une réelle différence dans la vie de bon nombre de personnes.

COMMENT DEVENIR ASSISTANT SOCIAL APRÈS UNE RECONVERSION ET UN DIPLÔME ?

Le métier d’assistant(e) social(e) est un des plus connus dans le domaine du social. Si c’est une carrière que vous envisagez pour votre reconversion, vous devrez bien peaufiner votre projet. En effet, il faut dès à présent vous poser les bonnes questions et évaluer vos compétences et motivations personnelles. Il est indispensable de posséder les qualités nécessaires pour pouvoir exercer ce métier. Si vous êtes empathique, patient(e) et que vous avez des capacités d’écoute et une patience inébranlable, c’est un métier qui peut être fait pour vous.

Pour y parvenir, vous devrez obtenir le Diplôme d’État d’Assistant de Service Social (DEASS). De niveau bac+3, il vous permettra de pouvoir officiellement exercer le métier. En effet, sachez que la majorité des métiers du social sont accessibles après un diplôme d’État (un DE). Ensuite, il faudra :

  • Suivre une formation spécifique : suivez une formation dans un établissement spécialisé. Renseignez-vous sur les programmes de formation disponibles près de chez vous. Pensez à vérifier les critères d'admission. Ils peuvent inclure un niveau d'études minimum (bac) et des entretiens individuels.

  • Effectuez votre formation : suivez les cours et les stages prévus dans le programme de formation. Acquérez les connaissances théoriques et les compétences pratiques nécessaires pour exercer le métier d'assistant social.

  • Obtenez votre diplôme : validez vos compétences et obtenez DEASS.

  • Recherchez des opportunités d'emploi : consultez les offres d'emploi dans le secteur social. Postulez en envoyant votre CV et une lettre de motivation adaptée à chaque offre pour trouver votre premier emploi.

  • Développez votre expérience professionnelle : commencez par des postes d'assistant social débutants pour acquérir de l'expérience. Travailler avec différentes populations peut élargir vos compétences et vous aider à trouver votre domaine de prédilection.

La reconversion vers le métier d’assistant social demande de la motivation et de la persévérance. Vous serez en mesure de contribuer au bien-être des personnes que vous aiderez grâce à votre engagement et à votre sens de l’écoute.

LES QUALITÉS POUR RÉUSSIR SA RECONVERSION DANS LE SECTEUR SOCIAL

Pour devenir travailleur du social, il faut bien entendu être désintéressé et avoir foncièrement envie d’aider son prochain. C’est donc un domaine d’activité dans lequel il est primordial d’avoir le sens du contact ! Mais il faut aussi pouvoir avoir :

  • Une grande capacité d'écoute : savoir écouter activement et attentivement est primordial. Être capable de recueillir les besoins, les attentes et les préoccupations des personnes que l'on assiste permet de mieux répondre à leurs besoins et de les soutenir de manière adaptée.

  • Une grande empathie : la capacité de se mettre à la place des autres, de comprendre et de partager leurs émotions est fondamentale dans le travail social. L'empathie permet d'établir des liens solides avec les personnes en difficulté et de les accompagner de manière bienveillante.

  • Le sens de l'éthique : le travail social implique de traiter les personnes avec respect, dignité et équité. Avoir un fort sens de l'éthique permet de prendre des décisions justes, de respecter la confidentialité des informations et de garantir le bien-être des personnes accompagnées.

  • De la patience : une qualité indispensable dans le domaine social, car les processus de changements et de rétablissements peuvent prendre du temps. Faire preuve de patience permet d'accompagner les personnes sur le long terme, en respectant leur rythme et en maintenant un soutien constant.

  • L'esprit d'équipe : travailler dans le secteur social implique souvent de collaborer avec d'autres professionnels, tels que les travailleurs sociaux, les éducateurs, les psychologues, etc. Avoir un bon esprit d'équipe et savoir travailler en collaboration est donc important pour assurer une prise en charge globale et coordonnée.

Sinon, il faut aussi avoir des capacités d’adaptation. En somme, le secteur social évolue constamment, et il est essentiel d’être capable de s’adapter aux nouvelles réalités, aux différents contextes et aux besoins changeants des individus. Par exemple, la crise du coronavirus ou encore l’accueil de réfugiés ukrainiens ont bouleversé le quotidien de nombreux travailleurs du social ! Une ouverture d’esprit et une habileté à apprendre continuellement sont des atouts précieux.

QUELS SONT LES SALAIRES MOYENS DES DIFFÉRENTS MÉTIERS DU SOCIAL ?

Les salaires moyens des différents métiers du social varient en fonction de divers facteurs tels que l’expérience, le niveau de responsabilité ou encore votre localisation géographique. Aussi, la manière dont vous exercez le métier (en tant que fonctionnaire par exemple). Globalement, les salaires oscillent entre un SMIC en début de carrière et 2500 euros bruts par mois en gagnant en expérience. Bien entendu, de nombreux facteurs peuvent influer sur la rémunération ! Pour vous donner un ordre d’idée, voici un aperçu des salaires moyens pour quelques métiers clés du secteur :

  • Éducateur spécialisé : dans la fonction publique territoriale, le salaire moyen d'un éducateur spécialisé en début de carrière se situe généralement aux alentours de 1600 euros bruts. Avec l'expérience et une progression dans les responsabilités, le salaire peut atteindre environ 1900 euros bruts mensuels.

  • Moniteur-éducateur : en début de carrière, un moniteur-éducateur gagne un SMIC. En fin de carrière, il peut prétendre à une rémunération s'articulant autour de 2300 euros.

  • Animateur socioculturel : dans une structure associative, un animateur socioculturel peut s'attendre à un salaire de 1500 euros bruts par mois. Au sein d'une collectivité territoriale, il peut osciller entre 1500 à 2600 euros bruts par mois.

  • Médiateur familial : les rémunérations des médiateurs familiaux peuvent varier en fonction du statut (salarié, travailleur indépendant ou fonctionnaire) et du nombre de dossiers traités. Le salaire moyen est autour de 1945 euros bruts.

Formulaire YouSchool

Obtenir une brochure
et un essai gratuit
sans engagement

Étape 1 sur 3

Merci d’indiquer vos coordonnées

Étape 2 sur 3

Votre email pour recevoir vos accès

Étape 3 sur 3

Votre numéro pour activer vos accès

En cliquant sur « Envoyer », vous acceptez d'être contacté par notre école et que vos données soient traitées conformément à notre politique de confidentialité.

Emplois du secteur social : les opportunités de carrière et d'évolution

Le secteur social offre de nombreuses opportunités de carrière et d’évolution pour les professionnels engagés. En travaillant dans ce domaine, vous pouvez bénéficier d’une variété d’emplois enrichissants et de nombreuses perspectives d’évolution ! Vous pourrez par exemple tout à fait évoluer au sein de votre métier spécifique. Vous pouvez commencer par un poste de base, acquérir de l’expérience et des compétences, puis évoluer vers des postes plus spécialisés ou à plus hautes responsabilités. Par exemple, en tant qu’assistant social, vous pourriez éventuellement devenir chef de service ou responsable d’une équipe.

De plus, le secteur social offre souvent des opportunités de mobilité interprofessionnelle. Vous pouvez choisir de vous spécialiser dans un domaine spécifique, tel que la protection de l’enfance, l’accompagnement des personnes âgées ou le soutien aux personnes en situation de handicap. Cela vous permet d’approfondir vos connaissances et de vous concentrer sur des problématiques qui vous tiennent à cœur.

Par ailleurs, le secteur social favorise également les évolutions transversales, où vous pouvez vous orienter vers des postes de coordination, de gestion de projet ou de formation. Ces postes vous permettent d’avoir un impact plus large en influençant les politiques sociales, en développant de nouveaux programmes ou en formant de futurs professionnels.

En somme, le secteur social offre un large éventail d’opportunités de carrière et d’évolution, vous permettant de trouver votre voie et de progresser dans un domaine qui correspond à votre passion et à votre engagement envers les autres.

TRAVAILLER DANS LE SOCIAL APRÈS UNE RECONVERSION : COMMENT SE FORMER ?

Si vous envisagez de travailler dans le secteur social après une reconversion, il est important de vous former pour acquérir les compétences nécessaires. N’oubliez pas que chaque métier du social a ses propres exigences en termes de formation ! Il est essentiel de vous renseigner sur les formations disponibles et les diplômes requis pour exercer le métier qui vous intéresse. Prenez le temps de réfléchir à vos objectifs professionnels et choisissez la formation qui correspond le mieux à votre projet de reconversion dans le domaine social.

Sinon, parmi les formations que vous pouvez envisager pour votre reconversion, nous pouvons noter :

  • Les formations spécialisées : de nombreuses écoles et instituts proposent des formations spécifiques dans le secteur social. Elles sont conçues pour vous fournir les connaissances théoriques et les compétences pratiques requises pour exercer. Certaines formations peuvent être accessibles sans le bac, tandis que d'autres peuvent exiger un niveau d'études plus élevé.

  • Les Diplômes d'État : Certains métiers du social nécessitent l'obtention d'un diplôme d'État spécifique, tel que le Diplôme d'État d'assistant de service social (DEASS) ou le Diplôme d'État d'éducateur spécialisé (DEES). Ces diplômes sont délivrés à l'issue d'une formation professionnelle agréée. Ils sont reconnus et exigés pour exercer ces professions. La durée de formation et les prérequis peuvent varier en fonction du diplôme visé.

  • Les formations à distance : si vous avez des contraintes personnelles ou professionnelles qui rendent difficile la participation à des formations en présentiel, les formations à distance peuvent être une solution adaptée. Avec YouSchool, vous pouvez par exemple vous former aux métiers de la petite enfance !

TRAVAILLER DANS LE SOCIAL SANS EXPÉRIENCE OU SANS DIPLÔME (BAC, ETC.) ?

Vous souhaitez travailler dans le domaine social, mais vous vous demandez s’il est possible d’y accéder sans expérience préalable ou sans diplôme, notamment sans le baccalauréat ? Il est important de noter que ne pas être titulaire d’un diplôme ou d’une bonne connaissance du terrain peut vous limiter en termes d’opportunités et de responsabilités. Cependant, cela ne signifie pas que vous ne pouvez pas évoluer et vous former tout au long de votre parcours professionnel !

De nombreux diplômes sont tout de même accessibles sans le bac ! C’est notamment le cas pour le :

  • Diplôme d’État d’accompagnant éducatif et social (DEAES)

  • Diplôme d’État d’assistant familial (DEAF)

  • Diplôme d’État de moniteur éducateur (DEME)

  • Diplôme d’État de technicien de l’intervention sociale et familiale (DETISF)

Sinon, si vous souhaitez pouvoir développer votre expérience de terrain, pensez à faire du bénévolat dans des associations ou des organisations à vocation sociale. Cette expérience vous permettra de vous familiariser avec le travail social, d’acquérir des compétences pratiques et de démontrer votre engagement envers cette cause. Vous pouvez aussi faire une VAE (Validation par Acquis d’Expérience) si vous possédez une expérience significative dans un domaine connexe.

N’oubliez pas de vous renseigner sur les exigences spécifiques des métiers qui vous intéressent et de rechercher des opportunités de formation et d’expérience pratique pour vous aider à vous lancer dans une carrière dans le secteur social.

RECONVERSION DANS LE SOCIAL : EXISTE-T-IL DES FORMATIONS COURTES OU RÉMUNÉRÉES ?

Vous pouvez envisager de réaliser une formation courte (d’une durée de moins d’un an) afin de devenir un travailleur du social. Effectivement, certains métiers sont accessibles grâce à des formations rapides. C’est par exemple le cas pour les métiers de :

  • ATSEM 

  • Aide-soignant

  • Auxiliaire de vie

  • Conseiller en économie sociale et familiale...

Cela est notamment rendu possible grâce à la formation à distance ! Cette dernière permet de pouvoir se former à son rythme, plus rapidement qu’en présentiel. Et pour cause : vous pouvez aménager votre emploi du temps à votre guise ! Faites cependant attention si vous devez passer un concours : vérifiez bien la fréquence des épreuves pour être certain de pouvoir les passer dans l’année.

Malheureusement, il ne semble pas y avoir de solutions de formation permettant de toucher une rémunération, comme pendant une alternance. Néanmoins, il existe des aides au financement pour certaines formations. Utiliser votre CPF, suivre une formation financée par le Conseil régional, bénéficier d’un financement par Pôle Emploi… Selon votre situation personnelle, vous pourrez certainement trouver l’option la plus adaptée.

Formulaire YouSchool

Obtenir une brochure
et un essai gratuit
sans engagement

Étape 1 sur 3

Merci d’indiquer vos coordonnées

Étape 2 sur 3

Votre email pour recevoir vos accès

Étape 3 sur 3

Votre numéro pour activer vos accès

En cliquant sur « Envoyer », vous acceptez d'être contacté par notre école et que vos données soient traitées conformément à notre politique de confidentialité.

Faire une reconversion professionnelle dans le social après 40 ou 50 ans ?

Vous envisagez une reconversion professionnelle dans le secteur social après l’âge de 40 ou 50 ans ? C’est tout à fait possible ! Voici quelques conseils pour vous guider dans cette démarche :

  • Évaluez vos motivations et assurez-vous que le secteur social correspond à vos aspirations.

  • Identifiez les compétences transférables que vous avez acquises dans votre carrière précédente.

  • Renseignez-vous sur les formations adaptées au secteur social qui correspondent à vos objectifs.

  • Mettez en avant votre expérience de vie et vos qualités personnelles telles que l'empathie et la capacité d'écoute.

  • Élargissez votre réseau en rencontrant des professionnels du secteur social.

  • Bénéficiez d'un accompagnement personnalisé, tel qu'un bilan de compétences.

  • Soyez ouvert aux opportunités et explorez différents métiers du secteur social.

En somme, une reconversion professionnelle dans le social après 40 ou 50 ans est tout à fait réalisable. Avec une réflexion approfondie, une formation adéquate et une bonne dose de motivation, vous pouvez entamer une nouvelle carrière gratifiante dans le secteur social et mettre vos compétences au service des autres.

En conclusion, se reconvertir dans le domaine du social offre de nombreuses opportunités professionnelles enrichissantes. Les métiers du social sont variés et permettent d’avoir un impact positif sur la vie d’autrui. Avec les bonnes formations et qualifications, il est possible d’accéder à ces métiers, même sans expérience ou diplôme préalable. La reconversion dans le social nécessite des qualités telles que l’empathie, la patience et le sens du contact. Que vous envisagiez une reconversion après 40 ans ou 50 ans, il est important de se former, de s’informer sur les opportunités et de faire preuve de détermination pour réussir cette transition vers une carrière épanouissante dans le secteur social.

Réponses aux questions fréquemment posées par les internautes

  • QUELS SONT LES MÉTIERS DU SOCIAL QUI RECRUTENT ?

    Les métiers du social qui recrutent sont nombreux et variés. Parmi eux, on retrouve notamment les assistants sociaux, les éducateurs spécialisés, les conseillers en insertion sociale, les médiateurs familiaux et les animateurs socioculturels. Ces métiers répondent à des besoins croissants liés aux enjeux sociaux de notre société. Ils offrent de nombreuses opportunités d'emploi dans différents secteurs tels que l'action sociale, l'éducation, la santé, ou encore l'aide aux personnes en situation de handicap. Si vous êtes intéressé par le secteur social, ces métiers constituent de belles perspectives d'avenir professionnel.

  • QUEL MÉTIER FAIRE QUAND ON AIME LE SOCIAL ?

    Lorsqu'on aime le social, plusieurs métiers peuvent correspondre à nos aspirations. Parmi les options possibles, on trouve les métiers d'assistant social, d'éducateur spécialisé, de médiateur familial, de travailleur social, ou encore de conseiller en insertion sociale. Ces professions permettent d'apporter une aide concrète et un soutien aux personnes en difficulté, de favoriser l'inclusion sociale, et de contribuer au bien-être de la société. Choisir un métier dans le domaine social offre la possibilité de mettre à profit ses compétences relationnelles, son sens de l'empathie et son désir d'agir pour le bien-être d'autrui. C'est une voie gratifiante pour ceux qui souhaitent s'investir dans des activités porteuses de sens et d'utilité sociale.

  • QUEL MÉTIER DU SOCIAL SANS DIPLÔME ?

    Dans le domaine social, il est préférable d'avoir une formation adéquate pour exercer la plupart des métiers. Cependant, il existe quelques possibilités de travailler dans le social sans diplôme. Parmi les options accessibles, on trouve des emplois tels que : aide à domicile, auxiliaire de vie sociale, ou agent de médiation sociale. Ces postes ne requièrent pas toujours un diplôme spécifique, mais ils exigent généralement une expérience professionnelle ou une formation complémentaire. Il est également important de noter que ces emplois peuvent offrir des opportunités de développement professionnel, permettant ainsi de progresser vers des postes qui nécessitent une qualification supérieure. Il est recommandé de se renseigner auprès des structures sociales, des associations ou des organismes de formation pour explorer les possibilités de travail dans le social sans diplôme.

  • QUEL MÉTIER DANS LE SOCIAL QUI PAYE BIEN ? ?

    Parmi les métiers bien payés dans le social, nous pouvons noter ceux de :

    Aide médico-psychologique (2000 euros nets par mois)
    ATSEM (jusqu'à 2200 euros bruts)
    Médiateur familial (1945 euros bruts mensuels)

  • QUEL MÉTIER POUR SE RECONVERTIR ?

    Plusieurs métiers du secteur social peuvent être envisagés lors d'une reconversion professionnelle, tels que l'assistant de service social, l'éducateur spécialisé, le médiateur familial, l'animateur socioculturel ou encore le conseiller en insertion sociale et professionnelle. Chacun de ces métiers offre des opportunités d'accompagner et d'aider les personnes en difficulté, de contribuer à leur développement et à leur bien-être. Explorez ces options pour trouver le métier qui correspond le mieux à vos aspirations et à vos compétences.

  • COMMENT DEVENIR ÉDUCATEUR SPÉCIALISÉ À 40 ANS ?

    Pour devenir éducateur spécialisé à 40 ans, il est nécessaire de suivre une formation spécifique. Vous pouvez envisager différentes voies pour cela. Tout d'abord, renseignez-vous sur les établissements de formation qui proposent le Diplôme d'État d'éducateur spécialisé (DEES). Certaines écoles privées offrent des cursus adaptés aux reconversions professionnelles. Vous pouvez également vous renseigner sur les possibilités de formation en alternance, qui combinent théorie et pratique sur le terrain. N'hésitez pas à contacter les établissements de formation pour obtenir des informations sur les critères d'admission, les prérequis éventuels et les modalités d'inscription. Une fois diplômé, vous pourrez envisager des opportunités d'emploi dans des structures sociales, éducatives ou médico-sociales, et ainsi exercer le métier d'éducateur spécialisé.

Formulaire YouSchool

Obtenir une brochure
et un essai gratuit
sans engagement

Étape 1 sur 3

Merci d’indiquer vos coordonnées

Étape 2 sur 3

Votre email pour recevoir vos accès

Étape 3 sur 3

Votre numéro pour activer vos accès

En cliquant sur « Envoyer », vous acceptez d'être contacté par notre école et que vos données soient traitées conformément à notre politique de confidentialité.