pixel facebook

Les métiers de l’esthétique vous attirent et parmi eux plus spécifiquement les professions liées à la beauté et au soin des ongles ? Les métiers de manucure-pédicure et de prothésiste ongulaire sont faits pour vous ! Découvrez comment travailler en onglerie après une formation adaptée.

Faire une formation en onglerie : toutes les infos

Pour démarrer une carrière dans ce secteur, il est préférable d’obtenir dans un premier temps un CAP Esthétique. C’est le diplôme privilégié pour travailler dans l’univers de la beauté et du soin de soi. Il vous donnera toutes les clés nécessaires pour conseiller au mieux vos clientes et clients. Grâce à ce diplôme, vous maîtriserez également l’ensemble des techniques d’onglerie nécessaires.

Au cours de cette formation onglerie, cosmétique et parfumerie, vous allez apprendre les différents savoir-faire, sciences et arts esthétiques mais également à commercialiser produits et services associés. Au sein du bloc concernant les techniques esthétiques, toute une partie du CAP est consacrée à la manucurie et à la beauté des pieds. Vous serez donc formé à la pose d’ongle. De plus YouSchool vous propose de suivre gratuitement un module dédié à l’onglerie, hors-programme du CAP. Ce module vous permet d’aller plus loin dans l’apprentissage de la beauté et du soin des ongles !

Vous souhaitez en savoir plus sur le programme de cette formation ainsi que sur les épreuves finales ? Consultez notre page dédiée à l’examen du CAP Esthétique ! En effectuant votre formation avec YouSchool, vous aurez l’opportunité de vous confronter à la réalité de ces métiers de l’onglerie via un stage en esthétique. Une belle occasion de mettre en pratique les enseignements reçus mais aussi de faire le point sur votre projet professionnel.

Les métiers de l’onglerie accessibles après un CAP Esthétique

Justement, une fois titulaire d’un CAP Esthétique et après avoir suivi notre formation en onglerie, vous pourrez exercer en tant que manucure pédicure, prothésiste ou styliste ongulaire. Mais en quoi consistent ces métiers et quelles sont les différences entre eux ? Ces deux métiers sont des choix de carrière judicieux. En effet, le marché de l’esthétique et plus particulièrement celui de la beauté des ongles est en pleine croissance. D’autant plus que le secteur de l’esthétique au masculin se développe également, c’est une clientèle à ne plus négliger !

Le métier de manucure pédicure consiste à embellir les ongles par différents traitements et techniques. Ce professionnel de l’onglerie va non seulement soigner les ongles mais aussi entretenir la beauté des mains et pieds de sa clientèle. C’est l’expert des ongles en parfaite santé ! Le ou la prothésiste ongulaire est aussi un spécialiste des soins esthétiques en onglerie. Il pose des faux-ongles (également appelés capsules ou extensions) sur les ongles naturels de sa cliente. Ces derniers peuvent être remplis de gel ou de résine. Ces deux métiers s’exercent au sein d’instituts de beauté, centres esthétiques, spa ou enseignes spécialisées dans la beauté ou l’onglerie.

Ouvrir son onglerie après sa formation

Votre projet est devenir indépendant(e) et d’ouvrir votre propre bar à ongles ou “nail bar” ? La formation onglerie de YouSchool accompagne celles et ceux qui souhaitent ouvrir un institut de beauté. Grâce à cela vous aurez toutes les clés en main pour réussir l’ouverture ou la reprise d’un nail bar !

Quel diplôme pour ouvrir son bar à ongles ?

L’obtention d’un CAP Esthétique est en général la condition sine qua none pour s’engager dans un tel projet ! En effet c’est une activité encadrée qui nécessite un diplôme attestant de votre maîtrise non seulement des techniques esthétiques mais également des normes d’hygiène et de sécurité. Cependant si vous ne proposez que des prestations de prothésie ongulaire et pas de manucure vous pouvez exercer sans qualification professionnelle. Ainsi, légalement, on peut s’installer en tant que prothésiste ongulaire à son compte sans diplôme. Toutefois il vous faudra être formé à l’onglerie au préalable. Il serait bien dommage de vous priver de toutes ces connaissances qui vous permettrait d’élargir les prestations commercialisées au sein de votre institut !