Céramiste et son tour de poterie

Le guide complet pour choisir et acheter son premier tour de potier

Vous envisagez de plonger dans l’univers fascinant de la poterie ? Notre guide complet est là pour vous accompagner l’achat de votre premier tour de potier. Avec des conseils pratiques et des informations clés, nous vous aidons à faire un choix éclairé, adapté à vos besoins et à votre passion pour la céramique. Zoom sur les critères que vous aurez à prendre en compte et sur le budget que vous pourrez espérer allouer pour choisir le tour de potier idéal.

Formulaire CAP Céramiste

OBTENIR UNE BROCHURE ET UN ESSAI GRATUIT
SANS ENGAGEMENT

OBTENIR UNE BROCHURE ET UN ESSAI GRATUIT
SANS ENGAGEMENT

Pour qui doit-on donner les accès ?

OBTENIR UNE BROCHURE ET UN ESSAI GRATUIT
SANS ENGAGEMENT

Sur quel mail devons-nous
envoyer la brochure ?

OBTENIR UNE BROCHURE ET UN ESSAI GRATUIT
SANS ENGAGEMENT

Votre téléphone pour activer
vos accès gratuits

En cliquant sur « Envoyer », vous acceptez d'être contacté par notre école et que vos données soient traitées conformément à notre politique de confidentialité.

Qu'est-ce qu'un tour de poterie et comment fonctionne-t-il ?

Se lancer dans l’art de la poterie commence souvent par une question fondamentale : qu’est-ce qu’un tour de poterie et comment fonctionne-t-il ? Essentiel dans l’atelier de tout potier, le tour est un outil permettant de modeler l’argile avec précision et créativité. Qu’il soit manuel ou électrique, le tour de poterie est conçu pour faire tourner l’argile uniformément, facilitant ainsi le modelage de formes rondes et symétriques.

En tournant, il permet au potier de façonner l’argile avec ses mains ou à l’aide d’outils, transformant un simple morceau de terre en un objet d’art ou utilitaire. Ce processus, alliant technique et sens artistique, est au cœur de la poterie. Vous souhaitez forger vos armes en tant que céramiste ? Découvrez les différents types de tours de poterie et leur fonctionnement. Une étape clé pour comprendre et choisir l’outil qui donnera vie à vos créations en argile !

Tour à rotation à pied vs électrique : lequel choisir ?

Face au choix entre un tour de potier à rotation à pied (ou tour à pédale) et un tour électrique, il est essentiel de comprendre leurs différences pour décider lequel correspond le mieux à vos besoins :

  • Le tour à rotation à pied : traditionnellement utilisé, il requiert une technique gestuelle pour faire tourner la girelle, offrant ainsi un contrôle direct et une connexion authentique avec l'argile. Il est souvent privilégié pour son approche artisanale et son silence de fonctionnement.

  • Le tour électrique : plus moderne, est équipé d'un moteur qui fait tourner la girelle automatiquement. Il permet une plus grande régularité dans la vitesse de rotation, ce qui est idéal pour les débutants ou pour des projets nécessitant une grande précision. De plus, certains modèles disposent d'une pédale permettant d'ajuster la vitesse, offrant ainsi une grande flexibilité.

Comment choisir un tour de potier pour débutants ?

Choisir un tour de potier pour débutants peut sembler intimidant, mais avec les bons critères en tête, vous pourrez aisément choisir le modèle qui vous correspondra le plus. Pour les novices, le plus important est de trouver un tour qui combine simplicité d’utilisation, confort, stabilité et adaptabilité. Ici, nous allons nous attarder sur les tours électriques, étant donné que ce sont ceux qui sont généralement préférés par nos élèves.

Et il faut savoir qu’il y a de nombreux critères à prendre en compte avant de faire votre choix :

  • La puissance électrique

    La puissance d'un tour de potier, variant généralement de 100 à 750W, est cruciale. Elle influence sa capacité à garder une vitesse constante, même lorsqu'il est chargé de terre ou sous pression. Les tours professionnels peuvent supporter jusqu'à 45 kg de terre, bien que dans la pratique, la plupart des pièces tournées ne dépassent pas 5 kg.

  • La transmission

    La transmission dans un tour de potier est le système reliant la girelle au moteur. Elle peut être directe, par courroie ou par engrenage cyclique/cylindrique. Chaque type a ses propres avantages, selon les préférences du tourneur. Actuellement, la majorité des tours vendus possèdent une transmission directe, souvent moins bruyante, mais plus coûteuse. Les transmissions par engrenage offrent l'avantage de pouvoir tourner la girelle manuellement sans utiliser la pédale, ce qui est utile pour travailler les pièces directement sur le tour.

  • La sensibilité de la pédale

    La pédale d'un tour de potier contrôle la vitesse de rotation. Les modèles récents sont souvent équipés d'une pédale mobile, connectée par câble, que l'on peut déplacer selon sa position de travail. À l'inverse, des tours moins ergonomiques et généralement moins chers possèdent une pédale fixe, utile pour bloquer la vitesse, surtout pour les débutants. Bien que toutes les pédales remplissent la même fonction, celles des tours haut de gamme offrent une meilleure réactivité, permettant un contrôle plus précis de la vitesse. Pour un démarrage et un arrêt précis et doux de la girelle, il est essentiel de pouvoir ajuster la tension et la sensibilité de la pédale.

  • La vitesse de rotation

    La vitesse de rotation d'un tour de potier, exprimée en tours par minute, indique la vitesse maximale à laquelle la girelle peut tourner. Une vitesse élevée est avantageuse pour des opérations telles que le centrage de la terre. Après avoir centré la terre, le tournage se poursuit à des vitesses plus faibles. Une vitesse de 200 tours par minute est généralement suffisante pour la plupart des utilisations en poterie.

  • Le poids et la hauteur

    Un tour de potier léger est plus facile à transporter, mais il est rare de trouver un tour électrique de qualité qui soit également léger. La hauteur du tour est importante pour assurer une bonne posture et l'ergonomie de l'espace de travail. Certains tours disposent de pieds réglables pour ajuster leur hauteur. Sinon, il faudra ajuster la hauteur de votre siège ou surélever le tour pour obtenir une position de travail confortable.

  • Le bruit

    Un critère qui est souvent sous-estimé, mais qu'il ne faut pour autant pas négliger ! Le niveau de bruit d'un tour de potier est un facteur de confort qui affecte directement son prix. Les modèles varient entre 30 dB, similaire au bruit d'un chuchotement, et 60 dB, comparable à une hotte aspirante de cuisine à puissance maximale. Les tours plus silencieux, généralement de gamme supérieure, ont tendance à être plus coûteux.

  • Le diamètre de la girelle

    Les tours de potier possèdent habituellement des girelles de 250mm (voire 200mm) à 350mm. Pour la plupart des créations, une girelle de 25 cm est adéquate. Si vous envisagez de travailler sur des pièces plus grandes que ce diamètre, comme des assiettes, il est possible d'ajouter un rondeau pour étendre la surface de travail.

  • La forme des bacs de ramassage

    Communément appelés "splash pans" en anglais, les bacs de ramassage entourent la girelle du tour de potier et sont conçus pour recueillir les projections d'argile et l'eau utilisée pendant le tournage. La conception et le système de fixation de ces bacs influencent grandement la facilité d'entretien du tour.

    Sachez que ces critères sont essentiels dans le choix de votre tour. Ils peuvent aussi fortement influencer son prix. Pour débuter, nous vous conseillons d'acheter un tour d'une puissance d'au moins 350W. Avant d'investir, il est conseillé d'en essayer plusieurs : cela vous permettra de découvrir vos préférences en la matière (fluidité de la pédale, bruit du moteur, etc.).

Schéma tour de potier électrique
Schéma issu de la plateforme de formation YouSchool
Formulaire CAP Céramiste

OBTENIR UNE BROCHURE ET UN ESSAI GRATUIT
SANS ENGAGEMENT

OBTENIR UNE BROCHURE ET UN ESSAI GRATUIT
SANS ENGAGEMENT

Pour qui doit-on donner les accès ?

OBTENIR UNE BROCHURE ET UN ESSAI GRATUIT
SANS ENGAGEMENT

Sur quel mail devons-nous
envoyer la brochure ?

OBTENIR UNE BROCHURE ET UN ESSAI GRATUIT
SANS ENGAGEMENT

Votre téléphone pour activer
vos accès gratuits

En cliquant sur « Envoyer », vous acceptez d'être contacté par notre école et que vos données soient traitées conformément à notre politique de confidentialité.

Acheter un tour de potier professionnel neuf : une bonne idée ?

L’achat d’un tour de potier professionnel neuf est une décision importante, surtout si vous envisagez de vous investir sérieusement dans la poterie. Il faut savoir que les tours de bonne qualité, comme ceux des marques Rohde ou Shimpo coûtent entre 800 et 1000 euros en fonction de ce que vous choisissez. C’est donc un investissement qui peut être important. Cependant, acheter neuf possède de nombreux avantages non négligeables :

  • Qualité et durabilité : un tour professionnel neuf offre généralement une meilleure qualité et durabilité, essentielles pour une utilisation intensive et régulière.

  • Technologie avancée : les modèles neufs incluent souvent des fonctionnalités avancées et modernes, comme une meilleure régulation de la vitesse et un contrôle plus précis.

  • Garantie et support : l'achat neuf vient avec une garantie et un support technique, ce qui est un avantage majeur en cas de besoin de réparation ou de conseils.

  • Investissement à long terme : bien que plus coûteux initialement, un tour professionnel neuf est un investissement à long terme qui peut se révéler économique sur la durée.

Quant aux tours à bas coût, qui sont aux alentours de 200 euros, il faut savoir qu’ils peuvent être utiles pour vous faire la main. Cependant, ils sont souvent de mauvaise manufacture et risque de ne pas tenir dans le temps. Si vous envisagez de pratiquer la céramique sur de nombreuses années, il est sûrement plus judicieux d’investir directement dans du matériel de qualité, plutôt que sur un tour que vous devrez racheter régulièrement.

Un tour neuf sur internet : liste non exhaustive des sites de confiance

Sur internet, il est parfois difficile de savoir à quels sites se fier ! Les offres pullulent et de nombreux sites permettent de pouvoir acheter des tours. Si vous souhaitez acheter du neuf et être certain d’investir dans un tour de potier professionnel de qualité, voici quelques références sur lesquelles vous pourrez trouver votre bonheur :

Trouver un tour de potier d’occasion : que faut-il vérifier avant achat ?

Ce qui ne sert plus à l’un peut faire le bonheur de l’autre ! En effet, l’occasion peut être une excellente option : cela permet d’éviter d’acheter du neuf et donc de sur-consommer (la planète vous dira merci). De plus, c’est aussi bon pour votre porte-monnaie : les occasions sont bien moins chères que les tours de potier neufs ! Cela peut vous permettre d’en trouver de bonne qualité, sans vous ruiner.

Cette alternative vous aidera réduire votre facture d’achat. Mais pour vous assurer de trouver un tour de qualité et répondant à vos attentes, il est important de poser les bonnes questions au revendeur :

  • Penser à demander à essayer le tour avant de l'acheter et vérifiez son état général

  • Demander à quel type de productions il servait auparavant

  • Savoir s'il y a eu des réparations, ou s'il y en aura à envisager

Misez sur des sites tels que Leboncoin ou Smart2000 (des petites annonces dédiées au domaine de la céramique : location, vente et même parfois des dons).

Autre option à laquelle on ne pense pas forcément : le reconditionné ! Aujourd’hui, quasiment tout peut avoir une seconde-vie : pensez à jeter un œil sur les sites spécialisés.

La location : une solution idéale pour tester

Vous souhaitez pouvoir tester un tour, mais n’êtes pas tout à fait certain(e) de vouloir investir tout de suite ? Pire encore, de faire un choix que vous allez regretter ? Pas de souci ! La location peut être une très bonne alternative.

Cette option offre la liberté d’essayer différents types de tours, permettant ainsi de mieux comprendre vos besoins et préférences avant de faire un achat. C’est une solution économique, particulièrement adaptée aux débutants ou à ceux qui explorent la poterie comme un nouveau loisir. Vous pouvez par exemple louer au choix le SHIMPO WHISPER-T ou le SHIMPO RK55 sur le-bol.fr (respectivement, 80 et 60 euros par mois).

En outre, la location élimine le souci de l’entretien du matériel, souvent pris en charge par le fournisseur. Avec la flexibilité qu’elle offre, tant en termes de durée que de variété de modèles, la location est une manière pratique et sans risque de se familiariser avec l’art de la poterie !

Le mini tour de potier : une option pour les espaces restreints ?

Le mini tour de potier représente une solution idéale pour les personnes disposant d’un espace de travail restreint. Il existe par exemple des tours de table, compacts et faciles à ranger. Ce type de tour s’adapte parfaitement aux petits ateliers ou aux espaces domestiques. Malgré sa taille réduite, un mini tour offre suffisamment de puissance et de fonctionnalités pour réaliser une grande variété de pièces en céramique, ce qui le rend particulièrement adapté aux débutants ou aux potiers amateurs souhaitant pratiquer chez eux !

En plus de son encombrement minimal, le mini tour est souvent plus abordable, ce qui le rend accessible pour ceux qui débutent dans la poterie sans vouloir s’engager dans un gros investissement. C’est aussi un choix judicieux pour les potiers expérimentés qui cherchent une solution supplémentaire, facile à déplacer, pour de petits travaux ou des démonstrations.

Se former à l'utilisation du tour : le CAP Tournage en céramique

S’initier à l’art de la poterie passe inévitablement par une formation adéquate. Et le CAP Tournage en céramique est une excellente voie pour cela. Ce diplôme offre une formation complète et professionnalisante, destinée à ceux qui souhaitent maîtriser l’utilisation du tour de potier et les techniques de tournage en céramique.

Il s’adresse aussi bien aux débutants désireux d’apprendre les bases, qu’aux potiers plus avancés cherchant à perfectionner leurs compétences ! Le CAP couvre non seulement les aspects pratiques du tournage, mais aussi la connaissance des matériaux, des outils et des différentes techniques de finition. Vous souhaitez développer une activité créative pour le plaisir, voire pour en faire votre métier ? Sachez que vous pouvez suivre cette formation à distance avec YouSchool !

Une fois diplômé, vous pourrez donner vie à vos créations, donner des cours, ouvrir votre propre atelier… En bref, vous faire plaisir en travaillant l’argile de vos mains, à l’aide d’un tour !

Comment se fournir son matériel sans payer trop cher ?

Pour vous fournir votre matériel de céramique, il est possible de faire des bonnes affaires. Comme nous l’avons déjà évoqué, vous pouvez chercher un tour de potier d’occasion ou envisager la location. Sinon, pour le reste du matériel, sachez qu’en tant qu’élève YouSchool, vous pouvez avoir des réductions avantageuses auprès d’un de nos partenaires :

  • Pro Wear France

  • Solutions Céramique

  • Le Géant des Beaux Arts

De quoi vous permettre d’investir dans du matériel de qualité, à moindre coût ! Penser à opter pour des kits, qui vous permettront d’obtenir le matériel de base pour commencer à des prix avantageux.

Vous en savez à présent plus sur la manière dont vous pouvez choisir votre tour de potier. De plus, sachez que choisir le bon équipement pour se lancer dans la poterie, que ce soit un tour de potier d’occasion ou un neuf, dépend largement de vos besoins personnels et de l’espace de travail dont vous disposez. Il est important de choisir un plateau tournant adapté, ayant un niveau sonore du tour confortable et des caractéristiques adaptées à votre pratique. Posséder votre propre tour de potier, qu’il soit neuf ou d’occasion, vous ouvre la porte à un monde de créativité et d’expression artistique. C’est un investissement dans votre passion et votre art, un pas vers la maîtrise de l’ancienne et noble tradition de la poterie.

FAQ autour du choix du tour de potier

  • Est-ce difficile d'apprendre la poterie pour les enfants ?

    Apprendre la poterie n'est pas particulièrement difficile pour les enfants : au contraire, cela peut être une activité extrêmement enrichissante et amusante pour eux. La poterie offre aux enfants une opportunité unique de développer leur créativité et leur dextérité manuelle. Travailler avec de l'argile stimule la coordination motrice fine et encourage la patience et la concentration.

    Bien sûr, comme pour toute nouvelle compétence, il y a un processus d'apprentissage. Les enfants peuvent avoir besoin de temps pour s'habituer à la sensation de l'argile et aux techniques de base, comme le centrage et le modelage. Cependant, avec un enseignement adapté à leur âge et des attentes réalistes, les enfants peuvent rapidement éprouver de la joie et de la satisfaction en créant leurs propres œuvres en céramique.

  • Quelle vitesse sur un tour de potier ?

    La vitesse idéale sur un tour de potier dépend de plusieurs facteurs, notamment du type de pièce que vous créez et de votre niveau d'expérience. En général, les vitesses varient de 200 à 300 tours par minute pour la plupart des travaux de poterie. Pour les tâches délicates comme le centrage et le façonnage de petites pièces, une vitesse plus basse est souvent préférable car elle offre plus de contrôle. En revanche, pour des opérations comme le façonnage de grandes pièces ou le centrage de quantités importantes d'argile, une vitesse plus élevée peut être nécessaire.

    Il est important de noter que la vitesse doit être ajustée en fonction de la sensation et de la réaction de l'argile sous vos mains. Les potiers expérimentés peuvent travailler à des vitesses plus élevées, tandis que les débutants peuvent préférer des vitesses plus basses pour une meilleure maîtrise. La clé est d'expérimenter et de trouver la vitesse qui vous convient le mieux pour le type de travail que vous faites.

  • Peut-on fabriquer un tour de poterie ?

    Oui, il est tout à fait possible de fabriquer un tour de poterie soi-même, bien que cela nécessite un certain niveau de compétence en bricolage et une compréhension des mécanismes de base d'un tour. Les tours de potier faits maison peuvent être simples, comme des tours à pied manuels, ou plus complexes avec des systèmes motorisés.

    Pour un tour à pied, les matériaux nécessaires incluent généralement un plateau tournant (girelle), un cadre stable et un système de pédalier pour faire tourner la girelle. Pour un tour électrique, il faut ajouter un moteur électrique et un système de transmission pour relier le moteur à la girelle.

    Il existe de nombreux tutoriels et plans disponibles en ligne pour ceux qui souhaitent construire leur propre tour de poterie. Cependant, il est important de prendre en compte la sécurité, la stabilité, et la fiabilité du tour. Si vous n'avez pas l'expérience ou les outils nécessaires, il peut être préférable d'acheter un tour commercial ou de suivre un atelier de poterie pour accéder à un équipement professionnel.

  • Quelle est la différence entre la poterie et la céramique ?

    La différence entre la poterie et la céramique réside principalement dans la technique et les matériaux utilisés. La poterie est une forme de céramique, mais toutes les céramiques ne sont pas de la poterie.

    La poterie fait spécifiquement référence à l'art de créer des objets en argile cuite. Elle inclut des techniques comme le tournage sur un tour et le modelage à la main. Les objets en poterie sont généralement faits d'argiles moins raffinées et sont cuits à des températures plus basses par rapport à d'autres formes de céramique. Cela inclut des articles comme des bols, des vases, et des plats.

    La céramique, quant à elle, est un terme plus large qui couvre tout objet en argile durci par la chaleur. Cela comprend la poterie, mais aussi des matériaux plus raffinés et résistants comme la porcelaine et la faïence. La céramique peut aussi impliquer des techniques plus avancées de décoration et de finition, et elle est utilisée pour créer une gamme plus étendue d'objets, de l'art décoratif aux composants industriels.