céramiques dans un four

Comment trouver un four pour cuire ses pièces en céramique ?

Dans le domaine de la céramique, la cuisson a une importance capitale. Après avoir fini de façonner vos pièces, c’est une étape cruciale pour donner un aspect définitif à votre ouvrage. Mais c’est aussi un exercice complexe qui peut être fatal pour vos créations s’il n’est pas pratiqué correctement ! Le choix d’un four est donc capital pour mener vos projets à bien. Plusieurs cuissons sont généralement nécessaires et il faut qu’il soit capable de monter à très haute température. Mais il n’est pas forcément facile de savoir où et comment cuire ses céramiques quand on se lance dans le domaine. Cette question est d’autant plus importante pour les personnes suivant une formation à distance ! Suivez ce guide pour y voir plus clair et trouver des idées pour faire cuire vos pièces en céramique.

Formulaire CAP Céramiste - Brochure et essai

Obtenir une brochure
et un essai gratuit
sans engagement

Étape 1 sur 3

Merci d’indiquer vos coordonnées

Étape 2 sur 3

Votre email pour recevoir vos accès

Étape 3 sur 3

Votre numéro pour activer vos accès

En cliquant sur « Envoyer », vous acceptez d'être contacté par notre école et que vos données soient traitées conformément à notre politique de confidentialité.

À chaque argile sa cuisson : l'importance du temps et de la température

Il faut savoir que toutes les argiles n’ont pas les mêmes besoins en termes de cuisson. Et il peut parfois être difficile de s’y retrouver quand on débute. Il faut savoir que les températures à utiliser sont indicatives. La cuisson au four nécessite de la surveillance et de la pratique avant d’être parfaite ! Et chaque four possède ses propres spécificités : c’est en pratiquant que vous apprendrez la gérer sur le bout des doigts. Il faut cependant bien se familiariser avec le concept de courbe de cuisson.

En effet, il faut savoir qu’il faut en principe plusieurs cuissons afin de voir une pièce prendre son aspect final :

  • La première cuisson permet à l'argile de passer par un cycle de transformation qui la change en un matériau permanent. Elle perd de l'eau dans sa constitution, change d'état et de couleur et prend son aspect définitif. À ce moment-là, les pièces peuvent se toucher entre elles sans risquer de fusionner.

  • La deuxième cuisson est pour l’émail. Ici, les pièces ne doivent pas se toucher : il y a un réel risque de fusion entre elles. Il est donc important de désémailler à l'endroit où les pièces touchent les plaques d’enfournement !

Pour vous donner une idée des différentes cuissons à respecter :

  • LA CUISSON À BASSE TEMPÉRATURE : LA FAÏENCE

    La première cuisson de la faïence se fait aux alentours de 1100°C. Cette cuisson est appelée biscuit. Elle est aussi adaptée pour le raku. La deuxième cuisson correspond à l'émail et peut monter jusqu'à environ 1050°.

  • LA CUISSON À HAUTE TEMPÉRATURE : LE GRÈS ET LA PORCELAINE

    Pour les argiles telles que le grès et la porcelaine, la première cuisson des pièces est à 980°. Elles sont alors appelées des dégourdis. Elles peuvent atteindre un stade de vitrification qui les rend imperméables sans avoir besoin d'ajouter de l'émail (sauf si on souhaite le faire pour un aspect purement esthétique). Pour la seconde cuisson, il est possible de monter jusqu'à 1300°.

Du début de cuisson jusqu’à la fin, il faut donc être vigilant : une trop haute température risque de faire exploser vos pièces ! Pour en savoir plus sur la cuisson en céramique, vous pouvez écouter le podcast mis en ligne par YouSchool :

Où trouver un four de potier pour la cuisson de ses céramiques ?

Vous envisager d’acheter un four de potier afin de pouvoir vous adonner à votre activité de céramiste en toute liberté ? La cuisson de vos pièces est une étape clé et le choix d’un four adapté est particulièrement important. En effet, en fonction de la taille de vos créations, de votre cadence de production ou encore de l’espace que vous avez à disposition, il faudra choisir le four adapté.

Sachez que la principale caractéristique d’un four, c’est sa température : quel type de terre allez-vous utiliser ? En effet, certains fours basse température ne dépassent pas les 1110°C (donc utiles pour la faïence, le raku ou encore la peinture sur porcelaine). Quant aux fours hautes températures, ils peuvent aller au-delà de 1300°C : ils sont appropriés si vous souhaitez travailler le grès et la porcelaine.

QUE CHOISIR : UN FOUR DE POTIER ÉLECTRIQUE OU À GAZ ?

Le four de potier traditionnel est le four à bois. De nos jours, les céramistes optant pour ce type de cuisson sont assez peu nombreux. Le four électrique est le plus répandu chez les céramistes, notamment ceux qui vivent en zones urbaines. Sa praticité réside dans le fait qu’il est doté d’un programmateur qui permet de prérégler la courbe de cuisson. Sa montée en température se fait grâce à des résistances et des sondes. L’atmosphère de cuisson est oxydante : de l’oxygène est présent dans la chambre de cuisson.

Les fours à gaz sont aussi très appréciés chez de nombreux céramistes. Il suffit de les équiper d’une arrivée de gaz (généralement, une bouteille) pour apporter de la chaleur à la chambre de cuisson. Son point fort est qu’il permet de cuire en atmosphère réductrice, donc privée d’oxygène pendant une partie de la cuisson. Cela a une grande incidence sur la couleur des pièces, offrant une large palette de couleur. Cependant, il faut gérer la cuisson de manière manuelle en étant attentif aux différents points de cuisson.

NOS ASTUCES POUR ACHETER UN FOUR À CÉRAMIQUE

Pour acheter votre four à céramique neuf, il est important de prendre un certain nombre de choses en compte. Il est préférable d’acheter un four de qualité, qui pourra vous accompagner dans votre pratique pendant de nombreuses années. Choisissez celui qui vous permettra de réaliser la cuisson en fonction de la taille de vos pièces.

Pour se faire la main, de nombreux céramistes en devenir optent pour des petits fours électriques (modèle vertical), peu énergivores et adaptés à un espace intérieur restreint (bien qu’il faille toujours prévoir une aération suffisante). C’est une solution particulièrement adaptée pour les élèves en cours de formation préparant le CAP Tournage en céramique à distance !

Peu importe le modèle que vous choisirez, l’important est qu’il corresponde à votre pratique. Pour être certain(e) d’avoir acheté le bon four, n’hésitez pas à faire confiance à des fabricants réputés et assurez-vous qu’un service après-vente soit mis en place pour éviter tout désagrément.

LES OCCASIONS ET LES RECONDITIONNÉS : PENSEZ À LA SECONDE-MAIN !

Une solution particulièrement intéressante pour les personnes souhaitant s’équiper sans se ruiner est la seconde main. En plus d’être une alternative écologique, cela permet de pouvoir trouver du matériel de bonne qualité. Effectivement, avec les occasions, ce qui ne fait plus le bonheur des uns peut faire celui des autres ! Un céramiste souhaitant réaliser de plus grandes pièces limité par la taille de son four, un autre voulant passer de l’électrique au gaz… Les raisons poussant à revendre son four peuvent être nombreuses !

Avant d’acheter, n’hésitez pas à discuter de son état global avec l’acheteur et si possible, demandez à voir le four avant achat. Pensez aussi au reconditionné : des fours peuvent être remis à l’état et fonctionner comme neuf ! Internet est votre meilleur allié pour trouver des pépites à moindre coût.

Formulaire CAP Céramiste - Brochure et essai

Obtenir une brochure
et un essai gratuit
sans engagement

Étape 1 sur 3

Merci d’indiquer vos coordonnées

Étape 2 sur 3

Votre email pour recevoir vos accès

Étape 3 sur 3

Votre numéro pour activer vos accès

En cliquant sur « Envoyer », vous acceptez d'être contacté par notre école et que vos données soient traitées conformément à notre politique de confidentialité.

Pour ceux qui ne veulent pas investir tout de suite : la location

Quand on débute en tournage en céramique, il faut acheter le matériel, un tour de potier… L’achat d’un four en plus peut être un sacré investissement que tout le monde ne peut pas nécessairement se permettre. Si vous souhaitez tout de même faire cuire vos pièces, sachez que la location peut être une excellente alternative. De nombreuses solutions s’offrent à vous pour trouver un four disponible près de chez vous !

LA LOCATION DE FOUR À CÉRAMIQUE, UNE OPTION PRATIQUE

Le principe de la location est simple : vous pouvez ramener vos pièces façonnées chez un céramiste possédant un four. Qu’ils soient professionnels ou amateurs, sachez qu’ils sont nombreux à proposer ce type de service.

Si vous êtes à la recherche d’un four à louer, vous pouvez vous adresser à des ateliers de céramique / poterie à proximité de votre habitation. Ces derniers, en plus de proposer de prendre des cours ou de louer un espace de travail, mettent souvent leur four à disposition pour les personnes qui travaillent depuis chez elles.

Mais les particuliers souhaitant rentabiliser leur four aussi ! Vous pouvez par exemple trouver un annuaire recensant les lieux de cuisson proche de chez vous. Et si vous avez acheté un four, rien ne vous empêche de le mettre à disposition à la location : cela peut vous aider à amortir son achat. Aussi, n’hésitez pas à vous rapprocher des associations spécialisées qui pourraient vous aiguiller ou proposer ce type de locations.

SERVICES DE CUISSON CÉRAMIQUE : DÉLÉGUEZ LA CUISSON DE VOS PIÈCES

Pour la cuisson de la poterie, il est aussi possible de faire appel à des services de cuisson. En effet, certaines structures vous donnent la possibilité de ramener vos pièces et assurent leur cuisson sur place. Vous n’avez plus qu’à récupérer vos pièces finies. Pour cela, elles ont uniquement besoin de savoir leurs dimensions et quelle argile a été utilisée. C’est une solution idéale pour les débutants qui ne sont pas encore tout à fait à l’aise avec l’exercice de la cuisson.

D’ailleurs, sachez que le jour de l’examen du CAP Tournage en céramique, il n’y a pas de cuisson sur place : juste le tournage. Cependant, pour votre culture personnelle et pour vous aider dans votre future vie professionnelle, la cuisson est tout de même au programme du diplôme.

Vous en savez désormais plus sur la cuisson et l’achat d’un four à céramique. Que vous souhaitiez vous lancer en tant que professionnel ou pratiquer en amateur pour le plaisir, de nombreuses solutions s’offrent à vous. Connaitre les températures de cuisson requises pour le grès, la porcelaine, le raku, la faïence… C’est un indispensable si vous souhaitez acquérir un four à votre domicile ou dans votre atelier ! Choisissez votre four avec précaution en fonction de l’usage que vous en aurez. Pensez aussi à la seconde main ou à la location en fonction de ce qui est le plus avantageux pour vous.

FAQ autour de la cuisson et du four à céramique

  • COMMENT CUIRE DE LA POTERIE À LA MAISON ?

    Pour cuire de la poterie chez vous, utilisez un four adapté à la céramique. En effet, un four de cuisine traditionnel ne sera pas assez puissant pour assurer la cuisson de vos pièces ! Préparez-les, placez-les sur des étagères, programmez le four selon la courbe de cuisson requise s'il est électrique), insérez les pièces, surveillez la cuisson, puis laissez refroidir. Si vous n'avez pas de four, envisagez la location ou des services de cuisson céramique. Respectez toujours les instructions spécifiques de cuisson pour vos projets.

  • COMMENT FAIRE DE LA CÉRAMIQUE SANS FOUR ?

    Pour réaliser de la céramique sans four, vous pouvez optez pour l'argile autodurcissante. Façonnez vos pièces selon vos envies en utilisant cette argile malléable. Ensuite, laissez simplement vos créations sécher à l'air libre pendant quelques jours, voire quelques semaines, en fonction de leur taille et de l'humidité ambiante. Sinon, si vous souhaitez plus de liberté dans l'argile à utiliser, vous pouvez avoir recours à la location de four. Ramenez vos pièces façonnées directement chez une personne mettant un four à disposition.

  • POURQUOI CUIRE LA CÉRAMIQUE ?

    La cuisson de la céramique est essentielle pour plusieurs raisons. Tout d'abord, elle permet à l'argile de passer d'un matériau malléable à un matériau solide et durable, éliminant ainsi l'humidité et consolidant la structure des pièces. Cela garantit leur solidité et leur longévité. De plus, la cuisson rend les pièces céramiques imperméables, ce qui les rend idéales pour contenir des liquides ou des aliments. Enfin, la cuisson permet d'obtenir des couleurs et des finitions finales, grâce à l'application d'émaux et de glaçures, donnant ainsi vie à la créativité de l'artiste céramiste. En somme, la cuisson de la céramique est une étape cruciale pour transformer l'argile brute en œuvres d'art fonctionnelles et esthétiques.

  • QUELLE TEMPÉRATURE POUR LA CÉRAMIQUE ?

    La température de cuisson de la céramique dépend du type de terre et de l'effet final souhaité. La faïence est cuite à environ 1100°C. Le grès et la porcelaine nécessitent des températures plus élevées, autour de 1180° pour la première cuisson et jusqu'à 1300 ° pour la seconde.

    Cependant, il est essentiel de suivre les recommandations spécifiques pour l'argile que vous utilisez et pour votre projet particulier. Une courbe de cuisson précise est également cruciale pour obtenir les résultats souhaités. Il est recommandé de consulter les directives du fabricant de l'argile et d'expérimenter pour trouver les températures idéales en fonction de vos besoins créatifs. ues.

  • QUEL-EST LE PRIX D'UN FOUR À CÉRAMIQUE ?

    Le prix d'un four à céramique peut varier considérablement en fonction de plusieurs facteurs, notamment la taille, la marque, les fonctionnalités et la puissance. Pour les fours de potier électriques, vous pouvez vous attendre à dépenser entre quelques centaines d'euros pour les modèles d'entrée de gamme à plusieurs milliers d'euros pour les fours professionnels haut de gamme.

    Le coût d'utilisation, y compris le prix de l'énergie, doit également être pris en compte. Les fours de potier électriques consomment de l'électricité pendant les cycles de cuisson, et cela peut représenter une dépense significative sur le long terme.

    Il est conseillé de faire des recherches approfondies, de comparer les prix et de tenir compte des coûts d'exploitation avant de choisir un four à céramique qui correspond à votre budget. N'oubliez pas que la qualité et la durabilité du four sont également importantes pour assurer des cuissons fiables et de qualité pour vos créations céramiques.