Devenir diététicien, un métier de l’équilibre alimentaire

Vous avez un projet professionnel et vous souhaitez devenir nutritionniste ou accompagner des personnes dans la nutrition ? Devenir diététicien après une reconversion, c’est exercer à la fois une profession qui touche à l’alimentation et à la santé. Ce spécialiste de la nutrition donne des conseils pour retrouver de bonnes habitudes, bien s’alimenter et prévenir les maladies ! Parcourez la fiche métier du diététicien : formation, missions, qualités … Vous saurez tout sur ce professionnel de l’équilibre alimentaire !

diplome-etat-nutritionniste

Attestation de fin
de formation

cpf-nutritionniste

Éligible Compte Personnel
de Formation (CPF)

diplome-etat-nutritionniste

Attestation de fin
de formation

cpf-nutritionniste

Éligible
CPF

Quelles sont les missions d’un diététicien ou d’une diététicienne ?

Les missions du diététicien ou de la diététicienne varient selon son lieu d’exercice (le plus souvent en cabinet, en milieu hospitalier, en restauration collective ou dans le domaine sportif).

En général, ce spécialiste de la nutrition va :

  • S’entretenir avec les patients pour comprendre l’origine de leurs troubles alimentaires ou besoins particuliers
  • Établir un diagnostic suite au bilan diététique
  • Mettre en place un programme nutritionnel : régimes alimentaires et menus adaptés aux besoins spécifiques du patient (âge, mode de vie, santé, performances…)
  • Conseiller sur les bonnes pratiques en matière d’alimentation
  • Assurer le suivi du patient

Le diététicien a donc non seulement un rôle paramédical d’aide au rétablissement de ses patients, mais aussi une mission d’information et de prévention. Il sait s’adapter aux caractéristiques de chacun (adultes, enfants, adolescents…) et aux différents types de maladies liées à l’alimentation (obésité, diabète, TCA…).

Que fait le diététicien en milieu hospitalier ?

Le diététicien peut aussi travailler au sein d’un hôpital, d’une clinique ou d’une maison de convalescence. Dans ce cadre, il collabore avec médecins nutritionnistes et cuisiniers pour élaborer différentes catégories de menus selon les besoins et spécificités des patients.

À l’écoute des malades dont il a la charge, il collecte de nombreuses informations destinées à proposer les menus les plus adaptés aux pathologies et habitudes alimentaires de chacun. Il détermine les quantités d’ingrédients nécessaires pour chaque type de régime spécifique (ex : sans sel, facile à mâcher, riche en fer…).

Le diététicien en établissement de soins est donc présent du début à la fin de la chaîne alimentaire : du choix des différents aliments jusqu’à l’élaboration des repas.

Et s’il exerce en collectivité ?

On peut aussi être diététicien en restauration collective. Dans ce cas, son rôle consiste principalement à veiller au bon équilibre des repas proposés au sein de la cantine ou du restaurant d’entreprise.

Il propose donc des menus équilibrés, qualitatifs et s’assure du bon respect des règles d’hygiène lors de leur élaboration. Il doit se tenir au courant des dernières évolutions en termes de législation mais, aussi participer aux commissions de menus auprès de l’équipe en charge de la cuisine et de la gestion de l’établissement.

Ainsi, le métier de diététicien peut être sensiblement différent selon son lieu d’exercice : en cabinet libéral, au sein d’un établissement de santé ou en restauration collective. Très varié, il peut donc s’adresser à différents types de publics (enfants et adolescentes, adultes en bonne santé, personnes malades et âgées…).

Attention, il est important de ne pas confondre le diététicien ou la diététicienne avec le métier de nutritionniste. Ce dernier est un médecin spécialisé en diététique et nutrition qui, contrairement au diététicien, peut prescrire des médicaments.

Exercer le métier de diététicien : carrière et évolution

Quels sont les débouchés après une formation en diététique et nutrition ? De nombreux emplois vous permettent de mettre à profit vos savoirs et compétences en équilibre alimentaire. D’autant que plus de 80% des adultes déclarent surveiller leur poids et leurs apports énergétiques ! Découvrez les différents lieux d’exercice du métier de diététicien mais aussi les salaires proposés en libéral comme en tant que salariés et les emplois possibles après plusieurs années d’expérience.

Où travailler et pour quel salaire ?

Le diététicien ou la diététicienne peut travailler au sein des structures suivantes :

  • Dans un établissement médical et de soin comme 40% des diététiciens (hôpitaux le plus souvent)
  • En cabinet libéral comme 30% des diététiciens
  • Au sein de l’industrie agroalimentaire et pharmaco-diététique comme 15% des diplômés en diététique (pour élaborer les produits, en étudier et améliorer la qualité ou les promouvoir)
  • En collectivité (écoles, entreprises, centres sportifs et de loisirs, résidences pour personnes âgées…)

Le salaire brut mensuel d’un diététicien ou d’une diététicienne débutante est d’environ 1800€ bruts mensuels hors primes (entre 1600€ dans le secteur privé et 2000€ dans le privé). Après plusieurs années d’expérience il peut atteindre les 2500€ bruts (soit près de 2000€ net).

En libéral votre rémunération dépendra du nombre de vos clients, de votre expérience et de votre réputation (de 2100€ bruts au début et jusqu’à 5000€ à Paris en fin de carrière).

Quelle évolution pour ce professionnel de la diététique ?

Il n’est pas rare de débuter sa carrière en tant que diététicien intérimaire ou remplaçant si l’on recherche un poste salarié fixe. Mais il existe de larges besoins dans ce secteur.

Vous pourrez être recruté en tant que diététicien dès validation du BTS Diététique. Ensuite, vous pourriez devenir cadre de santé (formateur, responsable de service) ou responsable qualité (si vous travaillez au sein d’un établissement de restauration collective par exemple).

En tant que diététicien libéral, on estime qu’il faut environ 2 à 3 ans pour rembourser l’investissement nécessaire les premières années. En effet, comme toute activité indépendante, les débuts nécessitent certains frais, mais aussi beaucoup de temps et de motivation le temps de s’installer, de se constituer une clientèle et une certaine notoriété !

Comment devenir diététicien après une reconversion ?

Enfin, terminons ce tour d’horizon du métier de diététicien par les formations nécessaires pour exercer cette profession de la nutrition. Découvrons aussi les qualités les plus importantes pour réussir en diététique et s’épanouir dans ce secteur !

Comment devenir diététicien : les formations à suivre

Pour réussir vos études de diététique il est préférable d’avoir suivi un baccalauréat scientifique (S, STL, SMS). Cependant, il est possible de choisir une reconversion vers le métier de diététicien même si l’on n’est pas issu d’un parcours et d’un bac en sciences médico-sociales !

Ensuite, les diplômes préparant à la profession de diététicien sont principalement :

BTS Diététique

Niveau Bac+2

BUT Génie Biologique - Diététique

Niveau Bac+3

L’attestation de fin de formation de YouSchool pour coach en nutrition vous permet par exemple de vous remettre à niveau et vous préparer à préparer le BTS. Par la suite, il est parfaitement possible de poursuivre votre formation à distance, une solution idéale pour les adultes en reconversion.

En plus, la préparation du BTS Diététique mais aussi celles du BUT sont éligibles à un financement par le Compte Personnel de Formation (jusqu’à 100% de prise en charge). Parfait pour celles et ceux qui envisagent une reconversion vers le métier de diététicien !

Sachez également qu’il est possible de réaliser des stages (non obligatoires, mais fortement recommandés) pour approfondir et développer vos compétences apprises en cours.

Les qualités et compétences pour travailler en diététique

Vous vous demandez si vous êtes fait pour le métier de diététicien ou de diététicienne ? En plus des savoirs acquis durant votre formation, certaines soft skills (ou compétences douces) sont recommandées pour exercer en diététique.

Les qualités d’un bon diététicien :

  • Sens du contact : ce dernier travaille constamment auprès du public (mais aussi parfois du personnel soignant et de cuisine)
  • Écoute, patience et empathie : pour accompagner au mieux les patients, gagner leur confiance et s’adapter à toutes sortes de personnes (et notamment celles en souffrance)
  • Rigueur, organisation et inventivité : pour trouver de nouvelles idées de menus, mais aussi ne pas oublier carences, allergies ou habitudes alimentaires de ses patients
  • Pédagogie : une qualité importante pour le diététicien qui doit savoir expliquer différentes règles alimentaires, transmettre les bonnes pratiques et motiver le patient à les respecter.

Questions populaires

  • Comment devenir diététicienne sans diplôme ?

    Aujourd’hui, il n’est pas possible de devenir diététicienne sans diplôme. Vous devez au minimum valider un BTS diététique. YouSchool vous accompagne pour obtenir plus facilement le BTS diététique grâce à la formation nutritionniste.

  • Quel est le salaire d'un diététicien ?

    En moyenne, le salaire d’un diététicien est de 1600 euros bruts par mois. Pour les professions libérales, selon le nombre de consultations, le salaire peut fortement varier.

  • Quelle formation pour devenir diététicienne ?

    Pour devenir diététicienne, vous devez obtenir le BTS diététique ou le DUT génie biologique option diététique. Si vous cherchez à vous reconvertir, il peut être intéressant d’enrichir vos compétences et de préparer ces diplômes à votre rythme. Pour ce faire, nous vous conseillons de rejoindre la formation nutritionniste de YouSchool.

  • Comment devenir diététicienne sans le bac ?

    Actuellement, il n’est pas possible de devenir diététicienne sans obtenir le baccalauréat. Vous devez obtenir un baccalauréat général suivi d’un BTS diététique ou un DUT génie biologique option diététique.