Pépiniériste : en quoi consiste le métier et comment s’y former ?

Découvrez en quoi consiste le métier de pépiniériste et comment vous y former. Travailler en pépinière, c’est prendre l’expression “avoir la main verte” au pied de la lettre. En effet, ce métier consiste à faire pousser, à entretenir et à dorloter des végétaux en tous genres. À la croisée de l’agriculture et de la botanique, il ravira tous ceux qui aspirent à travailler au plus près de la nature.

Zoom sur le métier de pépiniériste : en quoi consiste-t-il concrètement ? Comment en apprendre les ressorts ? Informez-vous sur cette profession des plus intéressantes qui vous permettra de vous épanouir pleinement si vous avez la passion des plantes.

diplome-etat-fleuriste

Diplôme d’État officiel
et reconnu

rectorat-paris-fleuriste

École déclarée au
Rectorat de Paris

cpf-fleuriste

Éligible 
CPF

diplome-ou-rembourse-fleuriste

Diplômé ou
100% remboursé

En quoi consiste le métier de pépiniériste : définition

Vous êtes un as dans l’art de l’entretien et de la pousse de plantes ? Saviez-vous que vous pouvez en faire un métier à part entière et devenir pépiniériste ? En somme, travailler en pépinière signifie cultiver les plantes jusqu’à ce qu’elles soient aptes à être vendues.

Généralement, ce sont principalement les végétaux d’extérieur qui sont concernés par le métier. Mais il n’est pas rare de cultiver aussi des plantes d’intérieur. Semer, arroser, traiter, tailler… Le pépiniériste travaille toute l’année pour amener des végétaux à la vie et leur permettre de grandir pleinement.

À la fois agriculteur, botaniste et commercial, le pépiniériste est celui qui travaille le sol et qui est au plus près des plantes. Un métier idéal si vous avez envie de retourner à la terre et vivre de vos mains ! Travaillez avec ce que la nature nous offre et apprenez à cultiver les végétaux, êtres vivants indispensables à notre survie.

pepinieriste-youschool-cap-fleuriste

QUELLES SONT LES MISSIONS QUOTIDIENNES D’UN PÉPINIÉRISTE ?

Au fil des saisons, le pépiniériste se verra incomber différentes missions. Travaillant majoritairement en extérieur, son rôle est de donner naissance à des plantes. Donc, il s’en occupera jusqu’à ce qu’elles soient suffisamment grandes et robustes pour être vendues et trouver un nouveau foyer.

De ce fait, les missions du pépiniériste sont multiples et variées :

  • Au printemps, la mise en culture : après avoir préparé les sols, il va prélever et repiquer les boutures (en terre, en pot ou en serre).
  • Durant l’été, le développement : il faut ensuite entretenir les cultures. Prévoir les arrosages, anticiper selon la météo, prévenir maladies et nuisibles… Il veille à ce que les plantes aient les meilleures conditions possibles pour grandir pleinement.
  • À l’automne, la commercialisation : les plantes des années précédentes sont fin prêtes à être commercialisées. Il peut alors les soustraire du sol et les conditionner à la vente.
  • En hiver, vente et entretien : en hiver, l’entretien des végétaux et leur mise en vente continue. C’est aussi la période durant laquelle le pépiniériste peut avoir recours à des inventaires ou des maintenances de matériel.

Toute l’année, le travailleur en pépinière va donc veiller sur ses cultures et tâcher de les faire croitre dans les meilleures conditions possibles.

LES COMPÉTENCES À POSSÉDER POUR DEVENIR PÉPINIÉRISTE

Le métier de pépiniériste est donc très technique. Il demande d’avoir une excellente connaissance des sols sur lesquels la pépinière est installée. Mais aussi de connaitre les végétaux qui y sont implantés sur le bout des doigts.

Alors, si le métier vous intéresse, sachez que vous devrez impérativement développer les compétences suivantes :

Il est aussi possible de devenir fleuriste à son compte et d’ouvrir son propre commerce !

lp-responsive-fleuriste
  • Avoir une bonne connaissance des sols, des plantes et de la saisonnalité des actions à entreprendre.
  • Aimer passer du temps en extérieur et être au contact de la terre.
  • Faire preuve de persévérance : certaines plantes mettent plusieurs années avant de pouvoir être commercialisées. Il faut aussi les prévenir des diverses attaques extérieures (parasites, météo, etc.).
  • Être à l’écoute de la nature : savoir ne pas épuiser un sol en surproduisant, savoir repérer lorsqu’une plante est malade, manque d’eau…
  • Avoir des connaissances techniques en botanique : savoir quels outils utiliser, s’adapter aux besoins de chaque type de végétaux, etc.

Comment devenir pépiniériste et faire une reconversion ?

Peut-on devenir pépiniériste sans diplôme ? À priori, non ! Le métier requiert des compétences techniques et une connaissance des végétaux qui ne s’improvisent pas. De ce fait, si vous avez envie de faire carrière dans le secteur et de vous former, il faudra impérativement apprendre le métier.

Pour ce faire, vous pouvez compter sur divers diplômes, à l’image du CAP agricole métiers de l’agriculture. Sinon, si vous souhaitez devenir vendeur en pépinière, vous pouvez aussi passer votre CAP Fleuriste.

En effet, obtenir un diplôme d’État vous permettra d’apprendre les techniques professionnelles indispensables pour exercer le métier. Surtout, cela vous donnera la possibilité de vous forger une expérience professionnelle. Et tout cela est non négligeable lorsque l’on souhaite se lancer dans une reconversion !

avantages-ys-fleurs

POURQUOI CHOISIR DE SE FORMER GRÂCE AU CAP FLEURISTE ?

Si vous souhaitez devenir vendeur en pépinière, vous pouvez tout à fait vous former en obtenant le CAP Fleuriste. Ce diplôme d’État de niveau 3 vous donnera la possibilité d’apprendre les bases techniques concernant les végétaux et leur entretien (reproduction, pousse, etc.).

Avez YouSchool, vous pouvez vous former au CAP Fleuriste et passer l’examen en candidat libre. Une aubaine pour les adultes en reconversion qui souhaiteraient pouvoir passer leur diplôme en 1 an seulement ! Ainsi, vous pourrez mettre en marche votre nouvelle carrière et surtout, vous aurez la possibilité de faire des stages.

N’hésitez pas à vous rapprocher des pépinières de votre région pour réaliser des périodes d’immersion professionnelle. Forgez-vous une expérience de terrain significative et devenez vendeur en pépinière (démarcher les clients, préparer les commandes, organiser les livraisons…).

Aussi, sachez qu’avec un peu d’expérience, ce métier propose des possibilités d’évolutions intéressantes : devenir chef de culture, monter sa propre pépinière, etc.

COMMENT FINANCER SA FORMATION DE PÉPINIÉRISTE ?

Si vous souhaitez vous lancer et devenir pépiniériste en vous passant votre CAP Fleuriste, sachez que notre formation à distance propose des solutions de financements avantageuses. En effet, vous pouvez :

  • Utiliser le solde disponible sur votre CPF : et financer une partie ou l’intégralité de votre formation.
  • Bénéficier du paiement en plusieurs fois : en cas d’auto-financement, une façon de ne pas avoir à trop débourser de votre poche.

Vous êtes demandeur d’emploi ? Sachez que votre inscription au CAP Fleuriste ne vous fera pas perdre vos allocations chômage. Aussi, si vous souhaitez garder une certaine sécurité, vous pouvez tout à fait rester en poste le temps de terminer votre formation.

Vous connaissez désormais en quoi consiste le métier de pépiniériste et comment vous pourrez vous y former. Mettez en place votre reconversion et lancez-vous dans une carrière passionnante qui vous permettra de travailler au plus près de la nature !

bandeau-plante-verte-fleuriste

Les questions populaires sur le métier de pépiniériste

  • QUEL DIPLÔME POUR OUVRIR UNE PÉPINIÈRE ?

    Pour ouvrir une pépinière, plusieurs diplômes sont envisageables. Vous pouvez par exemple obtenir un CAP agricole métiers de l’agriculture ou encore un BP responsable de productions légumières, fruitières, florales et pépinières. Vous pouvez aussi commencer par décrocher un CAP Fleuriste pour devenir vendeur spécialisé en pépinière.

  • COMMENT OUVRIR SA PROPRE PÉPINIÈRE ?

    Pour ouvrir votre pépinière, il est impératif de faire une création d’entreprise. Réalisez une étude de marché, un business plan et déclarez votre statut juridique. Il faudra ensuite trouver les fonds nécessaires (emprunt, investissement personnel...) et faire immatriculer votre société. Une fois inscrit auprès de la chambre de l’Agriculture, vous pourrez officiellement faire circuler et vendre dans l’UE un grand nombre d’espèces végétales.

  • QUEL EST LE SALAIRE D’UN PÉPINIÉRISTE ?

    En début de carrière, un pépiniériste gagne aux alentours d’un SMIC. Avec de l’expérience, ce salaire peut monter autour des 1600 euros nets. En cas d’évolution de carrière (en devenant chef de culture par exemple), ce salaire mensuel peut monter au-delà des 2000 euros bruts.

  • COMMENT METTRE EN PLACE UNE PÉPINIÈRE ?

    Après avoir bien mûri votre projet, vous devrez définir quels types de végétaux vous souhaitez faire pousser. Ensuite, il faudra méticuleusement choisir le terrain : il faut que toutes les conditions soient optimales pour favoriser la pousse. Ensuite, préparer le terrain et les infrastructures, se fournir le matériel et les plants.