Salaire prothésiste ongulaire | Comment le faire évoluer ? Skip to content

Salaire de la prothésiste ongulaire : combien et comment le faire évoluer ?

Durée estimée de la formation
selon vos disponibilités.

Vous avez un grand intérêt pour la beauté des ongles, de la pose de vernis, au nail art, en passant par la pose de capsules ? Découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur le salaire de la prothésiste ongulaire. Quel est le salaire médian ? Le salaire horaire net ? Quelles différences entre le salariat et l’entrepreneuriat ? Suivez ce guide pour savoir à quel revenu vous pourrez prétendre en tant que prothésiste ongulaire !

geometrie-triangle-esthetique
Formulaire Prothésiste Ongulaire - Brochure et essai

Obtenir une brochure
et un essai gratuit
sans engagement

Étape 1 sur 3

Merci d’indiquer vos coordonnées

Étape 2 sur 3

Votre email pour recevoir vos accès

Étape 3 sur 3

Votre numéro pour activer vos accès

En cliquant sur « Envoyer », vous acceptez d'être contacté par notre école et que vos données soient traitées conformément à notre politique de confidentialité.

Les deux cas de figure de prothésiste ongulaire : salariée et indépendante

Le métier de prothésiste ongulaire (PO) est articulé autour de la mise en beauté des ongles. Cette professionnelle propose des prestations de pose de faux-ongles ou capsules, des modelages en résine ou en gel, du nail art, etc. Vous pouvez exercer le métier de deux manières distinctes :

Le salaire d'une prothésiste ongulaire salariée en institut

Le salaire d’une prothésiste ongulaire salariée peut varier en fonction de :

Combien gagne une prothésiste ongulaire par mois ? (Salaire brut et net)

En moyenne, le salaire brut mensuel d’une débutante se situe autour du SMIC, soit 1766,92 euros bruts, soit 1398,69 euros nets par mois (sur une base de 35h). Il faut savoir qu’en fonction de la structure qui vous emploie, ce salaire peut varier. Mais d’autres facteurs peuvent aussi être pris en compte dans votre salaire : votre expérience, la localisation de votre entreprise d’accueil, etc.

Avec plusieurs années d’expérience, une prothésiste ongulaire peut espérer un salaire net environnant les 2000 euros. Il est important de noter que ces chiffres peuvent fluctuer en fonction des primes, des pourboires et des commissions sur les ventes de produits. Les évolutions de postes (devenir manager par exemple) peuvent aussi aider à obtenir une rémunération plus élevée.

De plus, en développant une clientèle fidèle et en se spécialisant dans des techniques avancées de nail art, elle peut augmenter ses revenus grâce à des prestations à plus forte valeur ajoutée.

Le salaire moyen d'une prothésiste ongulaire à son compte / à domicile

En vous mettant à votre compte, votre rémunération dépendra de votre chiffre d’affaires. Ce dernier dépendra de plusieurs facteurs :

attestation-po-pratique

En moyenne, au début, en développant sa clientèle, la PO peut s’attendre à un chiffre d’affaires de 1500 euros nets mensuels. Une fois bien installées et en ayant une clientèle solide, certaines arrivent à gagner plus de 2000, voire 3000 euros par mois. En effet, c’est un secteur dans lequel la réputation peut directement influencer le revenu !

Il est important de noter que pour ouvrir votre propre établissement, vous devez impérativement être en possession d’un diplôme d’État à l’image du CAP Esthétique.

En tant qu’auto-entrepreneur, une prothésiste ongulaire doit prendre en compte plusieurs charges qui affecteront son revenu net (et donc son chiffre d’affaires). Parmi celles-ci, on retrouve :
  • Les cotisations sociales (environ 22% du chiffre d’affaires).
  • Les frais de matériel et de produits (vernis, gels, résines, etc.).
  • Les coûts de location ou d’aménagement de l’espace de travail.
  • Le coup des déplacements en travaillant au domicile des clients.
  • Les assurances professionnelles.
  • Les dépenses marketing (site internet, publicité, réseaux sociaux…).
Il faudra donc que vous développiez de solides compétences en gestion et en comptabilité pour pérenniser votre entreprise.

Pour devenir prothésiste ongulaire à son compte, le budget initial pour lancer votre activité n’est pas particulièrement élevé contrairement à d’autres professions. Il doit englober : les frais de formation, l’achat de matériel de qualité et éventuellement l’aménagement d’un espace de travail. Le coût total peut varier, mais il faut compter entre 3 000 et 5 000 euros pour bien démarrer. Ce budget inclut la formation, l’achat des premiers stocks de produits et le marketing de lancement.

Sachez que vous pouvez tout à fait commencer doucement (par exemple, en proposant des prestations à domicile au début pour limiter les frais liés à votre entreprise). Une fois bien installé(e), libre à vous d’envisager de louer un local par exemple. Chaque chose en son temps : pas à pas, vous pourrez développer votre entreprise.

Pour augmenter votre valeur sur le marché, en tant que prothésiste ongulaire indépendant(e), vous pouvez :
  • Vous spécialiser dans des techniques avancées et tendances du nail art.
  • Participer régulièrement à des formations pour vous tenir à jour des nouvelles techniques.
  • Développer une forte présence en ligne et sur les réseaux sociaux (quasi indispensable dans le secteur).
  • Proposer des prestations de qualité et soigner la relation avec votre clientèle pour fidéliser les clients.
  • Collaborer avec des influenceurs ou participer à des événements de beauté pour accroître votre visibilité.

Qu'est-ce qui joue dans le salaire d'une prothésiste ongulaire ?

Plusieurs facteurs influencent le salaire d’une prothésiste ongulaire, qu’elle soit salariée ou indépendante.
Parmi eux :

pratiquer-po-salariee-independante

Peut-on vivre du métier de
prothésiste ongulaire ?

Il est tout à fait possible de vivre du métier de prothésiste ongulaire. Pour cela, il est crucial de bien gérer son activité, de se former continuellement et de savoir se démarquer dans un secteur concurrentiel. Les prothésistes qui réussissent à fidéliser une clientèle régulière et à offrir des services de qualité peuvent obtenir des revenus confortables. Sans oublier qu’il y a eu une grande démocratisation de la prothésie ongulaire : de plus en plus de personnes font régulièrement appelle aux services d’un(e) PO ! Du simple vernis uni aux longues prothèses les plus folles, il y en a de toutes les formes et pour tous les goûts. Une tendance qui est partie pour durer et qui ne cesse de séduire de plus en plus d’adeptes.

Comment devenir prothésiste ongulaire :
la formation YouSchool

Pour devenir prothésiste ongulaire, suivre une formation spécialisée est essentiel afin d’acquérir les compétences techniques nécessaires. La formation Prothésiste Ongulaire en ligne de YouSchool est une option particulièrement intéressante pour ceux qui souhaitent se lancer dans ce métier. Elle vous propose notamment :

Vos questions sur la prothésiste ongulaire et son salaire

Le métier de manucure est souvent confondu avec celui de prothésiste ongulaire. Toutefois, une manucure se concentre principalement sur le soin des ongles, mais aussi des mains dans leur ensemble. Elle doit être titulaire d’un CAP Esthétique. La prothésiste ongulaire est spécialisée dans la pose de prothèses ongulaires, telles que les faux-ongles et les extensions. Elle est spécialisée dans le soin de l’ongle et ne peut pas proposer des prestations à l’image des modelages des mains (il faut être esthéticienne).

Comme tout métier, celui de prothésiste ongulaire présente quelques inconvénients. Il peut s’agir de :
  • La nécessité de rester longtemps debout ou assis, ce qui peut entraîner des douleurs musculo-squelettiques.
  • La nécessité de rester longtemps debout ou assis, ce qui peut entraîner des douleurs musculo-squelettiques.
  • La gestion des fluctuations de clientèle, surtout pour les indépendantes.
  • La nécessité de continuellement se former et s’adapter aux nouvelles tendances.
Pour devenir prothésiste ongulaire, il est recommandé de suivre une formation spécifique afin d’acquérir les compétences nécessaires, à l’image de la formation Prothésiste Ongulaire à distance de YouSchool. Sinon, le diplôme de base à obtenir est le CAP Esthétique, reconnu par l’État, il vous permettra de monter votre propre institut ou bar à ongles si vous le souhaitez. Surtout, de proposer un plus large éventail de prestations (soin des mains par exemple).

La rentabilité du métier de prothésiste ongulaire dépend de plusieurs facteurs, dont la gestion des charges, la fidélisation de la clientèle et la qualité des prestations. Une prothésiste ongulaire bien organisée et compétente peut dégager des revenus intéressants et pérennes, surtout en développant une offre diversifiée et en maintenant une excellente relation client.