Ouvrir son entreprise de vente à emporter après son CAP Cuisine

Après avoir obtenu votre CAP Cuisine à distance, vous pourrez envisager d’ouvrir votre entreprise de vente à emporter. Ce type de restauration était déjà très populaire avec les fast-foods : pizzerias, food-trucks, etc. Désormais, de plus en plus de restaurants plus “traditionnels” proposent aussi ce service.

Accélérée par la crise du Coronavirus, la vente à emporter s’est vite imposée comme un incontournable en matière de restauration. Après avoir suivi votre formation en ligne et obtenu votre CAP Cuisine, nous vous expliquons comment ouvrir votre propre entreprise de vente à emporter.

CAP Cuisine : l’intérêt d’ouvrir son entreprise de vente à emporter

Lorsque vous souhaitez ouvrir votre restaurant, vous devrez très vite considérer la question de la vente à emporter. Elle va de soi pour un grand nombre de restaurants :

  • Pizzerias
  • Sandwicheries
  • Friteries
  • Traiteur
  • Burgers…

Cependant, de plus en plus de restaurants ont décidé de l’intégrer à leur offre. Découvrez comment devenir un as de la vente à emporter après vous être formé à distance avec YouSchool !

FAIRE DE LA VENTE À EMPORTER : DÉFINIR PRÉCISÉMENT VOTRE OFFRE

Par définition, faire de la vente à emporter c’est vendre à un comptoir des aliments présentés dans des conditionnements jetables.

Ils peuvent être :

  • Retirés sur place : les clients ont passé commande auparavant et viennent retirer leur repas.
  • Livrés : un livreur fait l’acheminement du restaurant jusqu’au domicile du client.

À vous de définir quel type de service vous souhaitez proposer. Pour ce faire, pensez bien à répondre à la demande que vous aurez.

En effet, vous devrez proposer une offre adaptée :

  • Les plats doivent être pratiques à emporter : soignez le packaging ! Évitez impérativement le suremballage et les matières non recyclables.
  • La carte doit être attractive, mais aussi, ne pas être au-dessus des prix du marché. Et ce, même s’il faut prendre en compte les frais de livraisons (lorsqu’il y en a).
  • Si vous faites uniquement de la vente au comptoir : assurez-vous d’être dans une zone suffisamment passante ! Il faut que les clients aient envie de s’arrêter en passant devant votre restaurant.

CAP CUISINE : FAIRE DE LA VENTE À EMPORTER À L’ÈRE D’INTERNET

La vente à emporter a été grandement revisitée durant la crise du Coronavirus. Pour pallier les fermetures répétées des restaurants, beaucoup ont dû mettre en place ce système. Grâce à internet, elle a été grandement facilitée, notamment avec le développement du / des :

  • Click & collect : les clients commandent sur le web et passent au restaurant pour récupérer leurs plats.
  • Applications de livraisons à domicile : les clients choisissent leur repas à la carte et un livreur leur apporte leur commande à vélo ou en scooter.

Ainsi, nombre de restaurants qui ne faisaient que du présentiel ont commencé à proposer des services à emporter. Ce format de restauration, déjà populaire, s’est vu se décupler. Désormais, une grande majorité des restaurants proposent cette offre ! Avec le développement constant des plateformes de commandes en ligne, la vente à emporter est de plus en plus accessible.

Avec l’avènement du digital, les restaurants se doivent d’avoir une présence sur internet et les réseaux sociaux. C’est pour cela qu’il ne faut pas négliger cet aspect. Avoir un site professionnel qui présente clairement la carte et vos tarifs est devenu indispensable !

Pour les livraisons, à vous de voir si vous souhaitez les gérer vous-même (en sachant que cela sous-entend d’engager du personnel dédié) ou si vous voulez faire appel à une société tiers qui prendra un pourcentage sur vos commandes.

Ouvrir son entreprise de vente à emporter : tout sur la réglementation

Après avoir suivi correctement votre formation au métier de cuisinier à distance, vous obtiendrez votre CAP. Vous pourrez alors envisager d’ouvrir votre propre restaurant et de proposer de la vente à emporter. Comme pour toutes les créations d’entreprises, il faut impérativement être en règle lorsque vous ouvrirez votre affaire.

Statut juridique, licence, vente d’alcool… Découvrez toutes les subtilités à connaitre lorsque vous voulez faire de la restauration à emporter !

QUEL STATUT POUR MON ENTREPRISE DE VENTE À EMPORTER ?

Pour monter son entreprise, il faut bien faire attention lors de sa création. En effet, vous devrez rapidement définir son statut. En restauration, il faut savoir que le statut de micro-entrepreneur n’est pas idéal. En effet, il n’est pas le plus adapté si vous devez faire un gros investissement pour vous lancer ou être amené à embaucher des salariés.

Vous pourrez cependant envisager les statuts de :

  • SARL : Société à responsabilité limitée
  • SAS : Société par actions simplifiées

Renseignez-vous bien sur le statut à privilégier selon votre projet. Sachez aussi auprès de quel organisme vous immatriculer :

  • La chambre des métiers de l’artisanat si vous préparez uniquement des recettes à partir de produits frais destinés à être consommés immédiatement.
  • La chambre du Commerce et de l’industrie si vous souhaitez proposer de la restauration sur place en parallèle à la vente à emporter. Il en est de même pour les entreprises spécialisées dans la vente à emporter de plus de 10 salariés.

Enfin, une fois votre immatriculation obtenue, avant d’ouvrir votre restaurant à emporter, faites bien attention à respecter les réglementations en matière d’hygiène et de sécurité ! Des éléments que vous aurez déjà vus durant votre formation puisque faisant partie du programme du CAP.

FAIRE DE LA RESTAURATION À EMPORTER : L’ASPECT JURIDIQUE

Avant même de penser à ouvrir votre restaurant, vous devrez mettre un certain nombre de choses en place. On peut distinguer 4 étapes cruciales pour ouvrir votre propre établissement :

  • Définir le concept et créer son business plan : il faut très vite savoir dans quoi vous allez vous spécialiser afin de faire les démarches administratives correspondantes ! Traiteur gastronomique, pizzaïolo, food-truck…
  • Trouver des locaux correspondants à votre concept : à vous de voir si vous souhaitez acheter ou louer. Sachez que votre bail commercial doit impérativement mentionner que vous faites de la vente à emporter ! À vous de voir si vous souhaitez une salle pour accueillir du public sur place ou non.
  • Obtenir son permis d’exploitation : indispensable pour ouvrir un restaurant et obtenir une licence. Sachez qu’il est impossible de l’obtenir sans diplôme.
  • Choisir sa licence : il faut choisir parmi 2 types de licences. La petite licence restaurant à emporter, qui permet de vendre des boissons alcoolisées de moins de 18°. La grande licence restaurant à emporter qui permet de vendre tout type de boissons. Sachez que la licence est parfois vendue avec le fonds de commerce !

Vous l’avez compris, la vente à emporter a le vent en poupe ! De plus en plus de restaurants proposent cette option. À vous de faire attention à la réglementation en cours et de voir ce que vous aurez à mettre en place pour qu’elle se déroule le mieux possible.

Avec YouSchool, vous serez accompagné dans la définition de votre projet professionnel et grâce au coaching personnalisé, vous pourrez être accompagné pour ouvrir votre entreprise de vente à emporter après votre CAP Cuisine.