Tout savoir de la Sécurité sociale en tant que secrétaire médical Skip to content

Secrétariat médical : l’importance de comprendre la Sécurité sociale

Publié le 25 janvier 2022

Si vous souhaitez devenir secrétaire médical(e), vous devrez comprendre les mécanismes de la Sécurité sociale. Et pour cause, c’est un organisme indispensable afin que les patients puissent faire valoir leurs droits à la santé. Généralement, le secrétaire médical fait le pont entre le patient et la Sécurité sociale !

Nous connaissons tous son existence et nous savons qu’elle est à l’origine des remboursements de nos frais de santé. Mais connait-on vraiment son rôle et son fonctionnement avec précision ? Futurs professionnels assistant médico-social, apprenez-en plus sur la Sécurité sociale, comme lors de votre titre professionnel SAMS.

Sécurité sociale

Retrouvez-nous sur Facebook

Formulaire TP Secrétaire Médicale - Brochure et essai

Obtenir une brochure
et un essai gratuit
sans engagement

Étape 1 sur 3

Merci d’indiquer vos coordonnées

Étape 2 sur 3

Votre email pour recevoir vos accès

Étape 3 sur 3

Votre numéro pour activer vos accès

En cliquant sur « Envoyer », vous acceptez d'être contacté par notre école et que vos données soient traitées conformément à notre politique de confidentialité.

Fonctionnement de la Sécurité sociale : ce qu’il faut savoir

L’Assurance Maladie a été créée en 1945 sous le gouvernement de De Gaulle. Et il faut savoir qu’elle a connu bien des changements depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. La Sécurité sociale, ce n’est pas un organisme unique à proprement parlé. Elle est en fait composée d’un ensemble d’institutions, soit des :

Quel est le but de la Sécurité sociale ?

Le but de la Sécurité sociale est avant tout de prévenir les risques chez la population française. Pour ce faire, on dénombre 6 branches principales sur lesquelles elle intervient :

L’importance de la Sécurité sociale dans le domaine médico-social

D’un point de vue médico-social, la Sécurité sociale a une importance capitale. En effet, elle permet au plus grand nombre d’avoir accès à des soins médicaux, sans distinction de revenu. Aussi, en France, l’accès à la santé reste un des droits fondamentaux. Donc, le but de la “sécu”, c’est avant tout de favoriser une action sociale, notamment envers les plus démunis. Et sachez que nombre de pays ne jouissent pas de ce système !

Souvent combinée avec une mutuelle, la Sécurité sociale permet parfois de ne pas avoir de reste à charge pour certains actes médicaux. Ainsi, si vous souhaitez devenir secrétaire médical(e), vous devrez savoir que la branche maladie se charge de réguler le système de santé français en prévenant les risques de :

En conséquence, on peut considérer que la sécurité sociale contribue aussi au fonctionnement des établissements médico-sociaux !

Secrétaire médical : un lien entre le patient et la Sécurité sociale

La Sécurité sociale, c’est avant tout celle qui tend à améliorer l’état de santé de la population tout en essayant de maitriser l’évolution des dépenses. Cependant, depuis longtemps, nous entendons parler du fameux “trou de le sécu”.

Qu'est-ce que le "trou de le sécu" ?

Concrètement, cela signifie que les dépenses de la Sécurité sociale augmentent plus rapidement que ses recettes, depuis des années. C’est donc un déficit qui s’accumule depuis plusieurs années. Et les dépenses diverses imputées à la crise du Coronavirus n’ont pas amélioré la situation.

En tant que secrétaire médical, l’aspect financier des soins prodigués sera au cœur de votre métier. En effet, votre rôle consiste à :

Comprendre la tarification et la télétransmission des actes médicaux

Depuis 2005, un nouveau mode de financement a été mis en place dans les hôpitaux. En effet, auparavant, un budget global était alloué à chaque hôpital, sans réel rapport avec le nombre d’actes médicaux effectués. Désormais, la tarification se fait à l’activité. Cela facilite la télétransmission à la Sécurité sociale.

Appelée T2A, elle est rendue possible grâce à une base de données qui enregistre tous les séjours des patients. En somme, les actes pratiqués peuvent être chiffrés de sorte que l’hôpital reçoive un financement précis de ses activités.

Comment ses actes médicaux sont-ils classifiés ? La CCAM (Classification Commune des Actes Médicaux) est une nomenclature de la Sécurité sociale qui rassemble le codage des gestes pratiqués par des :

Grâce à cette base de données, il est désormais possible pour les secrétaires médicales de pouvoir chiffrer chaque acte (gestes techniques et actes intellectuels cliniques) effectué par un professionnel de santé. De plus, on compte aussi la Classification Internationale des Maladies (CIM) qui les classe selon plusieurs éléments (signes, symptômes, facteurs de risques, etc.).

Pour finir sur la Sécurité sociale

Pour devenir un professionnel du secrétariat médico-social, vous devrez impérativement être en mesure de comprendre le fonctionnement de la Sécurité sociale. Ainsi, vous pourrez aiguiller au mieux les patients et leur donner les conseils nécessaires concernant leur prise en charge et leur remboursement.