pixel facebook

CAP Pâtissier : Devenez confiseur après une reconversion en pâtisserie

Pourquoi choisir une reconversion en pâtisserie avec YouSchool ?

Au sein des métiers de bouche, les métiers de confiseur et de chocolatier sont très proches. C’est pourquoi ils sont souvent associés dans le métier de chocolatier-confiseur. L’un crée des produits dérivés en cuisant le sucre (caramels, bonbons, nougats etc…) et l’autre en travaillant le chocolat. Ils agrémentent les moments festifs en y ajoutant un supplément de gourmandise ! Le confiseur est un artisan spécialisé qui utilise ses connaissances techniques et son savoir faire

Comment devenir Confiseur ? Retrouvez ici toutes les informations concernant ses missions, la formation et les qualités nécessaires, le type de structure dans lesquelles il exerce et l’évolution professionnelle possible.

Quel diplôme pour devenir confiseur ?

La formation initiale du confiseur est très souvent associées à celle d’autres métiers artisanaux de bouche, comme celui de glacier ou de chocolatier. En effet, pour devenir confiseur il est recommandé d’être titulaire d’un CAP Pâtissier, d’un CAP chocolatier-confiseur ou encore d’un CAP glacier fabricant. Si vous souhaitez vous perfectionner dans ce métier, il existe également une mention complémentaire, un Bac pro boulanger-pâtissier, un Brevet de maîtrise et un Brevet technique des métiers. Cependant, pour exercer ce métier le plus important reste l’expérience acquise dans les ateliers et cuisines.

Le métier de confiseur
DEMANDEZ UNE DOCUMENTATION GRATUITE Formation CAP Pâtissier

Votre téléphone n’est pas valide.

Ou appelez le 01 71 18 23 97 Test gratuit de la formation pour toute demande de documentation

Les missions de l’artisan confiseur

 

Le confiseur est en charge de la confection et de la vente de différents produits à base de sucre comme les chocolats, les caramels, les pâtes de fruits, les dragées, les nougats et bien sûr les bonbons dont raffolent petits et grands ! Il s’inscrit à la fois dans la tradition en suivant des recettes ancestrales mais aussi dans la modernité puisqu’il doit inventer régulièrement de nouveaux produits pour continuer à plaire à sa clientèle. Il travaille à partir d’ingrédients variés dont il doit connaître l’ensemble des propriétés afin de les associer au mieux et de ne pas dénaturer le produit.

L’artisan-confiseur a pour missions :

  • le choix des matières premières,
  • la préparation de la pâte,
  • la cuisson des différents ingrédients,
  • le décoration et la présentation du produit final au client,
  • la veille sur les tendances du secteur,
  • le suivi strict des règles d’hygiène et de propreté.

Qualités nécessaires pour exercer le métier de confiseur artisanal

Outre les compétences nécessaire pour exercer ce métier, il faut au confiseur une bonne dose de :

  • Minutie : il réalise en général des pièces de petites tailles qui doivent à la fois toutes se ressembler et être visuellement attrayantes. Le travail du confiseur demande de l’habileté, de la patience et de la précision car il ne faut laisser aucun détail au hasard.
  • Créativité : le confiseur doit posséder un certain sens artistique afin de créer des produits à la fois beaux et bons ! Il doit sans cesse inventer de nouvelles recettes et proposer des produits uniques, dans leurs saveurs comme dans leur apparence.
  • Sens du contact client : il doit être commerçant dans l’âme afin de convaincre ses clients de la qualité de ses produits. Surtout s’il choisit d’ouvrir sa propre confiserie !

Comme dans de nombreux autres métiers de bouche, le confiseur doit avoir une certaine résistance physique car les journées de travail sont longues et les jours de congés relativement rares, les jours de fêtes étant au cœur de son activité.

Types de structures dans lesquelles travaille un confiseur

Il peut exercer dans différents types de structure :

  • petit commerce proximité, chez un artisan à son compte ou au sein de sa confiserie,
  • dans un rayon chocolaterie/pâtisserie de la grande distribution,
  • dans un hôtel ou un restaurant
  • dans l’industrie agroalimentaire, dans des laboratoires industriels

Devenir confiseur après un CAP Pâtissier

Évolution professionnelle possible

Souvent, le confiseur débutant est formé directement auprès d’un artisan confiseur expérimenté. Cela lui permet à la fois d’apprendre le métier mais aussi de se faire connaître, ce qui est capital dans cette activité. Puis, après quelques années d’expérience il peut choisir de coupler cette activité à une autre (pâtisserie, chocolaterie…), de se spécialiser dans le secteur de l’hôtellerie-restaurant ou de l’industrie ou encore de créer ou de reprendre une entreprise. L’expatriation est possible car la gastronomie française et ses différents métiers sont très appréciés à l’international.

Vous êtes convaincu que le métier de confiseur est celui qui vous faut ? La prochaine étape est de passer l’examen du CAP Pâtissier ! Avec Youschool vous pouvez vous former à votre rythme grâce à notre plateforme d’apprentissage en ligne.