Comment obtenir le prestigieux titre de Meilleur Ouvrier de France ?

Une fois votre CAP Boulanger en poche, vous envisagez d’obtenir le titre de Meilleur Ouvrier de France ? C’est une distinction de haut rang rêvée par nombre d’artisans qui demande énormément de travail pour être décrochée. En effet, un professionnel qui réussit à décrocher le précieux sésame se voit propulsé sur le devant de la scène et s’assure une carrière pérenne et fructueuse.

Si vous souhaitez vous inscrire parmi l’élite des artisans-boulanger, vous aurez à fournir un grand nombre d’efforts. Pour réussir le concours et devenir Meilleur Ouvrier de France, il faudra redoubler d’efforts et faire preuve d’un mental d’acier. Retour sur cette compétition qui met en lumière les nombreux talents de l’artisanat français et sur ce qui vous attend si vous envisagez de tenter votre chance.

En quoi consiste le concours du Meilleur Ouvrier de France ?

Pour recevoir la haute distinction du Meilleur Ouvrier de France (MOF), il faudra passer un concours similaire à un examen. Il prend place tous les 3 ou 4 ans et il est certifié par le ministère du Travail au niveau III, soit l’équivalent d’un bac+2. Ce titre est grandement reconnu, autant par les professionnels du secteur que par le public.

Témoignant de l’excellence de travail et de la qualité professionnelle d’un artisan, le titre MOF est né de l’initiative du critique d’art et journaliste Lucien Klotz, qui lança en 1913 une exposition nationale du travail visant à valoriser les métiers manuels. Depuis, c’est un grand rassemblement qui réunit un grand nombre de catégories socio-professionnelles.

En plus de pouvoir arborer fièrement le col tricolore, en décrochant le statut de Meilleur Ouvrier de France dans la catégorie boulangerie, vous assisterez à :

  • La remise des médailles à la Sorbonne à Paris
  • Une cérémonie à L’Élysée en présence du président de la République Française

De plus, sachez que ce titre est attribué à vie ! Il témoigne de votre capacité à faire preuve d’organisation, de maitrise du geste et du respect des savoir-faire de votre métier. La méthodologie est reine et sachez qu’il vous sera demandé de réaliser un chef-d’œuvre de boulangerie. Ainsi, certaines années, il n’y a pas de gagnant du tout dans certaines branches de métier !

MEILLEUR OUVRIER DE FRANCE : DÉROULEMENT DE L’ÉPREUVE

Pour obtenir la fameuse distinction qui témoigne de l’excellence dans son domaine, il faut passer par plusieurs étapes. Tout d’abord, il faut procéder aux inscriptions. Sachez qu’il n’y a pas de modalités particulières, mais il faut bien-entendu maitriser l’art de la boulangerie. D’où l’importance de suivre une formation suffisante comme notre formation à distance.

Ensuite, il y a les épreuves de qualifications durant lesquelles vous devrez vous distinguer des autres candidats. N’oubliez pas que c’est un concours qui demande des mois, voire des années de préparation pour certains. Le programme des épreuves est généralement communiqué 2 ans avant l’examen. Le jury attribuera des points sur différentes épreuves : les gestes techniques, la rapidité, la précision…

Pour pouvoir officiellement devenir Meilleur Ouvrier de France, il faudra vous frayer un chemin jusqu’à l’épreuve finale. Et elle joue souvent avec les nerfs des candidats car :

  • Le sujet n’est pas connu à l’avance : il vous faudra donc prouver vos capacités de réflexion et d’adaptation.
  • Il faut obtenir plus de 16/20 pour décrocher le titre : vous devrez impressionner un jury exigeant qui est en quête d’excellence !

Ce que le statut de Meilleur Ouvrier de France vous apporte

Devenir MOF, c’est un peu comparable à devenir ambassadeur de son métier. En effet, en faisant vos preuves lors du concours, il y a de fortes chances pour que vous gagniez fortement en visibilité dans la presse et les médias. C’est par exemple le cas de Bruno Cormerais qui a été sacré Meilleur Ouvrier de France dans la catégorie boulanger en 2004. Il a ouvert ses propres boulangeries et vous pouvez aujourd’hui le voir à l’écran dans l’émission La meilleure boulangerie de France !

De plus, l’organisation MOF, c’est aussi l’occasion de se faire un réseau important en rencontrant des professionnels de la boulangerie :

  • Il y a des rassemblements, Les meilleurs Ouvriers de France, après le concours. Les délégations départementales et régionales organisent des rencontres plusieurs fois par an.
  • À l’échelle nationale, il y a une Assemblée Générale ouverte à tous les adhérents tous les ans.

En décrochant la fameuse médaille et le diplôme d’État qui va avec, vous porterez un héritage artisanal important. Pour y arriver, vous devrez faire preuve de persévérance et travailler sans relâche. Pour ce faire, nous vous conseillons de :

  • Viser la perfection dans vos réalisations et faire preuve de passion envers votre métier.
  • Avoir envie de transmettre les traditions de la boulangerie.
  • Savoir gérer la pression : c’est un concours de haut rang qui peut être éprouvant.
  • Ne pas se laisser décourager en cas d’échec : cela ne remet en rien en cause vos compétences en boulangerie !

Pour résumer, si vous souhaitez offrir un véritable tremplin à votre carrière en boulangerie et en travaillant d’arrache-pied, vous pourrez envisager de passer le concours pour devenir Meilleur Ouvrier de France. C’est un excellent moyen de vous mettre à l’épreuve et de tout donner pour atteindre l’excellence dans votre travail ! Le col bleu blanc rouge en fait rêver plus d’un alors, pourquoi pas vous ?