Devenir coiffeuse : tout savoir sur ce métier de la beauté

Découvrir les débouchés du CAP Métiers de la Coiffure

Vous souhaitez changer de métier et devenir coiffeuse ? Apprenez-en plus sur le métier de coiffeur : missions, marché de l’emploi, formation nécessaire … et bien d’autres informations !

En quoi consiste le métier de coiffeuse ?

Travailler dans la beauté est passionnant lorsque l’on aime prendre soin de soi mais aussi des autres. En plus, le secteur recrute et ne nécessite pas de s’engager dans des études longues. C’est pourquoi le CAP Métiers de la Coiffure est un diplôme particulièrement intéressant à obtenir.

Tout le monde a une idée plus ou moins vague des missions d’un professionnel de la coiffure. Mais, en quoi consiste exactement le métier de coiffeuse ?

Missions

Être coiffeur c’est exercer un métier manuel et technique où le relationnel prime !

Son rôle est de prendre soin des cheveux de sa clientèle (femmes, hommes et enfants), la mettre en valeur et la conseiller efficacement. Pour l’exercer, il faut donc maîtriser l’ensemble des prestations en coiffure, des plus classiques au plus novatrices.

La coiffeuse peut donc réaliser différentes techniques tout au long de la journée :

  • coupes homme ou femme
  • colorations, balayages…
  • brushing, mise en forme
  • permanentes, boucles
  • pose d’extensions
  • coiffures élaborées (mariage, événement…)
  • shampoing et soins

Coiffeuse, un métier où le relationnel prime

En plus de ce côté technique, le coiffeur ou la coiffeuse est aussi là pour élaborer un diagnostic précis des cheveux de ses clients. Ainsi, il peut comprendre leurs besoins pour leur apporter une solution capillaire adéquate (coiffure, couleur ou masque par exemple).

Devenir coiffeuse c’est aussi exercer un métier de contact permanent. Ce qui distingue un bon coiffeur d’un mauvais ce n’est pas que l’aspect technique de sa profession, c’est aussi la qualité de son accueil et de son écoute.

Générer des ventes additionnelles

Pour finaliser son rôle de conseil auprès de la clientèle, le coiffeur vend également des produits capillaires et accessoires de coiffure (après-shampoings, pinces, spray texturisant…).

Même si cet aspect du métier de coiffeur est souvent moins connu, il ne faut pas l’oublier. En effet, une partie du chiffres d’affaire des salons de beauté provient de la commercialisation de produits annexes.

Travailler en tant que coiffeuse ou coiffeuse

Maintenant que nous avons fait le tour des missions de ce métier de la mise en beauté par les cheveux, découvrons les entreprises dans lesquels travailler et les salaires de la profession.

Où travailler et pour quel salaire ?

Il existe 3 possibilités pour exercer le métier de coiffeuse :

  • au sein d’un salon de coiffure indépendant
  • dans un salon appartenant à un réseau sous enseigne
  • à domicile en toute indépendance

Les salons de coiffure indépendants sont très nombreux en France, créés par des coiffeurs ou coiffeuses passionnées et soutenus par une clientèle d’habitués. Cependant, ils recrutent peu car ce sont de petites structures avec, le plus souvent, juste un patron et un salarié.

À l’inverse, si les grandes enseignes de la coiffure (Dessange, Tchip, Franck Provost…) ne représentent qu’1 salon sur 10, ce sont elles qui embauchent le plus. Présentes un peu partout sur le territoire, elles bénéficient d’une importante notoriété qui leur apporte une clientèle relativement facilement. En moyenne, chaque franchise de coiffure emploie 5 salariés.

Enfin, exercer à son compte, en tant que coiffeuse à domicile, est l’objectif de nombre de nos YouSchoolers. Pour cela, il faut réfléchir à la création de son entreprise bien en amont, se créer une marque et une clientèle. Profitez de notre module gratuit, inclus dans votre formation à la coiffure, pour réussir vos début d’entrepreneurs !

Salaire et évolution professionnelle

En démarrant sa carrière en coiffure, on commence avec un salaire proche du SMIC. À cette rémunération s’ajoute souvent un intéressement au chiffre d’affaires du salon de coiffure. Dans le métier, il n’est pas non plus rare que les clients satisfaits laissent des pourboires à leur coiffeur ou coiffeuse préférée !

En fonction de vos spécialités et de votre expérience dans le secteur (par exemple dans les couleurs ou la coupe homme ou encore votre double compétence en tant que titulaire du CAP Esthétique), vous pourrez gagner jusqu’à 1800€ bruts.

Vous avez choisi de travailler à votre compte ? Votre rémunération peut être plus élevée, mais votre amplitude horaires et vos jours travaillés le seront aussi !

Le profil de la coiffeuse : qualités et compétences

Pour exercer ce métier il faut évidemment en maîtriser les techniques de base. Vous pourrez acquérir toutes les compétences professionnelles en coiffure durant votre formation. Mais qu’en est-il des qualités humaines requises pour être coiffeuse ?

Doté d’une oreille attentive, le coiffeuse ou la coiffeuse comprend rapidement les besoins des clients. Son empathie lui permet d’anticiper certaines envies qui ne sont pas toujours exprimées.

Disponible et aimable, le relationnel de la coiffeuse est l’un des ingrédients principaux de son succès, qu’elle soit en salon ou qu’elle travaille de manière indépendante.

Dynamique et à l’aise, cette professionnelle sait aussi s’adapter aux autres. Bavarde quand il le faut, silencieuse quand c’est le désir des clients, la coiffeuse est un véritable caméléon doté d’une grande patience.

En forme, la coiffeuse ou le coiffeur n’a pas de problème à travailler debout ni en horaires décalés (le soir, les week-ends…).

Quelles études pour devenir coiffeuse ?

Pour devenir coiffeuse, il faut tout d’abord valider un CAP Métiers de la Coiffure ! Avec ce diplôme, vous aurez toutes les cartes en main pour trouver un emploi rapidement dans le secteur.

Le CAP est la formation de base pour exercer ce métier. Ce cursus vous apprend à :

  • réaliser l’ensemble des techniques de coiffure
  • gérer la relation clientèle
  • participer à l’activité du salon de coiffure.

Saviez-vous d’ailleurs qu’il était possible d’obtenir son CAP Coiffure en 1 an ? Apprenez à formaliser un diagnostic capillaire, appliquer un shampoing, colorer les cheveux et les couper ! Mais aussi à accueillir, conseiller les clients et leur vendre des produits et prestations à l’aide de logiciels professionnels.

Des modules pour compléter votre apprentissage durant le CAP

YouSchool vous propose gratuitement de suivre différents modules de spécialisation autour de la coiffure durant votre CAP.

Leur objectif ? Vous permettre de mieux comprendre le secteur de la beauté dans son ensemble mais aussi de préparer votre insertion professionnelle.

Hors-programme du CAP, ils ne font pas partie des sujets sur lesquels vous serez interrogés à l’examen.

Obtenir d’autres diplômes après le CAP Coiffure

Si vous le souhaitez, vous pouvez par la suite compléter votre formation en coiffure.

Vous pouvez par exemple préparer une mention complémentaire coiffure coupe couleur après le CAP, un brevet professionnel coiffure ou encore un Bac pro perruquier-posticheur si vous avez pour objectif de travailler dans le théâtre ou le cinéma.

Sachez par exemple que pour ouvrir votre propre salon de coiffure, vous devrez obtenir un BP ou attendre 3 années d‘expérience pour passer le CQP responsable de salon de coiffure.

Vous voilà désormais 100% informés sur le métier de coiffeuse ! Un emploi à la fois technique, artistique et de contact qui vous passionnera durant de longues années. Alors, qu’attendez-vous pour entamer votre reconversion en coiffure avec YouSchool ?

powered by Advanced iFrame free. Get the Pro version on CodeCanyon.