pixel facebook

Reconversion professionnelle avec le CAP Cuisine pour adulte

Pourquoi choisir une reconversion en cuisine avec YouSchool ?
picto-formation-controlee-etat-cuisine-youschool

FORMATION SOUMISE AU CONTRÔLE
PEDAGOGIQUE DE L’ÉTAT

Chambre de métiers et de l'artisanat

PARTENAIRE DE LA CHAMBRE DES METIERS
ET DE L’ARTISANAT DES YVELINES

picto-declarer-rectorat-paris-cuisine-youschool

ÉCOLE EN LIGNE PRIVÉE
DÉCLARÉE AU RECTORAT DE PARIS

DEMANDEZ UNE DOCUMENTATION GRATUITE Formation CAP Cuisine

Votre téléphone n’est pas valide.

Ou appelez le 01 71 18 23 97 Test gratuit de la formation pour toute demande de documentation

POURQUOI CHOISIR UNE RECONVERSION EN CUISINIER AVEC YOUSCHOOL

Des années que vous y pensez mais cette fois ça y est c’est pour de bon ! Vous avez enfin décidé de franchir le pas d’une reconversion professionnelle pour assouvir votre passion et devenir cuisinier ! Reste maintenant pour vous à choisir une formation  de cuisine digne de ce nom. Avec le CAP cuisine de YouSchool vous êtes sur de faire le bon choix !

S’ADAPTER AUX EXIGENCES DES ADULTES EN RECONVERSION

La formation cuisine adulte à distance est particulièrement adaptée aux personnes en reconversion professionnelle. En effet, le CAP Cuisine dispense de passer de longues heures en salle de classe. Avec YouSchool, vous n’aurez donc plus de contraintes liées à des planning imposés dans des lieux eux aussi imposés.

Valable 3 ans, votre inscription vous permettra de gérer à votre guise le rythme de votre formation à la cuisine pour adulte durant cette période. L’enseignement et le suivi avec vos professeurs sont personnalisés selon vos disponibilités. Vous pourrez visionner et revisionner vos cours de cuisine en ligne quand vous le désirez et en n’importe quel lieu.

Et dans le cas où vous seriez déjà bachelier votre formation n’en sera que plus rapide ! Vous n’aurez à passer que les matières d’enseignement professionnel lors de l’examen ; les matières d’enseignement général vous seront exemptées. Ainsi, il vous sera d’autant plus facile de passer votre CAP Cuisine en 1 an si vous le souhaitez.

N’attendez pas davantage et choisissez ce CAP Cuisine adulte unique dont le coût de la formation est moins cher que pour une formation de cuisine classique !

UNE FORMATION À LA CUISINE DIPLÔMANTE ET RECONNUE

Le CAP cuisinier délivré par YouSchool vous apportera de nombreuses garanties professionnelles. Le diplôme est reconnu par l’État et le taux d’embauche est élevé après l’obtention du CAP cuisine. La formation à la cuisine pour adulte alliant théorie et pratique avec des professionnels de renoms assure de solides connaissances en sortie d’études et des capacités techniques élevées. Ce CAP Cuisine est donc idéal pour toute personne choisissant de se reconvertir en vue de devenir commis de cuisine, cuisinier ou plus tard chef cuisinier.

La formation au CAP Cuisine en France est une voie d’excellence que nous envie le monde entier. En effet, elle est un véritable tremplin avant de devenir un chef cuisinier de renom.

Les exigences et la rigueur nécessaires à l’obtention du CAP Cuisine en font un diplôme très convoité par les employeurs. L’obtenir, c’est la garantie d’avoir appris un métier noble, héritier d’une tradition ancienne et d’un savoir-faire français unique au monde.

Suivre votre formation au CAP Cuisine sur YouSchool, c’est saisir l’opportunité unique d’acquérir les gestes et les connaissances techniques afin de faire de votre passion un métier !

reconversion cuisinier

LA RECONVERSION, UNE DÉMARCHE QUI A LE VENT EN POUPE

Un sondage Ipsos pour l’Afpa daté de novembre 2012 nous apprend que, s’ils étaient licenciés, 82 % des Français se tourneraient vers une reconversion professionnelle. De plus, 55 % des individus interrogés ayant déjà changé de métier l’ont fait par « choix personnel ». On voit donc que le phénomène de la reconversion est désormais perçu comme positif, et non plus comme un pis-aller en cas d’échec dans une première profession.

Bien plus, ce même sondage indique que 64 % des personnes ayant opéré une reconversion professionnelle témoignent d’« un épanouissement professionnel ». 56 % considèrent avoir de meilleures conditions de travail ; 49 % d’entre eux décrivent « un équilibre entre vie privée et vie professionnelle ».

Pour 71 % d’entre eux, il s’est agi dans leur vie d’un véritable nouveau départ. Parallèlement, 35 % des actifs pensent, à très court terme (dans une perspective d’un an maximum), effectuer une réorientation professionnelle. On voit donc que les Français privilégient désormais l’épanouissement personnel, passant par la reconversion professionnelle, à la sécurité de l’emploi qui implique de rester toute sa vie dans le même secteur, voire dans la même entreprise.

Une telle démarche est facilitée par les nombreuses possibilités de formation et de financement existant aujourd’hui dont nous vous faisons bénéficier.

FINANCER SA RECONVERSION EN TANT QUE CUISINIER

Pour financer votre reconversion cuisine, 2 options s’offrent à vous :

  • continuer à travailler tout en vous formant au métier de cuisinier ;
  • vous consacrer entièrement à votre formation pour adulte.

Si vous poursuivez votre formation en parallèle de votre activité professionnelle, vous percevrez votre rémunération habituelle. Ainsi, la question du financement de votre reconversion en cuisine ne se posera pas. De plus, comme notre formation s’effectue en ligne, sans obligation de présence, vous pourrez travailler à votre rythme lors de votre temps libre.

En revanche, si vous ne travaillez pas ou si vous stoppez votre emploi, il vous faudra obtenir un financement. Pour votre reconversion au métier de cuisinier, de nombreuses aides émanant notamment de l’Etat ou de la Région existent. Par exemple, vous pouvez obtenir un congé de formation via le CPF (Compte Personnel de Formation). Vous avez également la possibilité de financer votre formation avec Pôle Emploi suite à une évaluation de votre projet professionnel réalisée avec votre conseiller. D’autres aides à la formation peuvent être obtenues auprès de votre Conseil Régional. Rapprochez-vous de ces organismes pour obtenir des renseignements sur les possibilités de financement de votre formation à la cuisine pour adulte.

LA CUISINE : UN CHOIX PRIVILÉGIÉ POUR UNE RECONVERSION RÉUSSIE

La cuisine est un domaine qui attire un nombre considérable de personnes, sans discrimination sociale ou intellectuelle. Les profils les plus différents peuvent se lancer dans un tel projet de reconversion professionnelle, dans l’ambition d’allier épanouissement de soi et autonomie financière. De plus, le secteur des métiers de bouche recrute ce qui vous offre de nombreuses possibilités d’insertion rapide sur le marché de l’emploi. Les recrutement s’effectuant le plus souvent au niveau CAP, votre formation à la cuisine pour adulte vous ouvre les portes d’une reconversion réussie !

SE RECONVERTIR DANS LA CUISINE EN TANT QU’ADULTE : RETOUR D’EXPÉRIENCE

Ainsi, Pascaline, bachelière à 16 ans avec un 20 en philo au bac, puis élève de classe préparatoire littéraire au prestigieux lycée Henri IV, savait depuis sa petite enfance que les études n’étaient pourtant pas son élément :  « Deux ans de galère. Pour me rincer la tête, l’été je travaillais chez un traiteur, à La Rochelle. » Pascaline découvre la grande cuisine et les crus prestigieux. » (Ouestfrance-emploi.com, « Fiches Métiers : Sommelier »). Après avoir entamé, pour faire plaisir à ses parents qui souhaitaient qu’elle fasse des études « sérieuses »,  un cursus universitaire en philosophie, elle assumera finalement son rêve, et deviendra sommelière après avoir effectué une mention complémentaire en sommellerie.

« J’avais envie de changer de vie. » Après trente années passées dans l’informatique, Xavier Cazes s’est orienté vers la cuisine. « Je me suis toujours intéressé à la nourriture, au local, au fait maison », confie-t-il. Encouragé par ses proches, son premier réflexe a été de se former. Même scénario pour Nadège Fadel, qui a ouvert « une cantine du midi » à Paris, baptisée César & Paul. Après « une première vie » dans le secteur de la santé, puis « une deuxième » en tant que chef de projet dans une filiale d’IBM, elle ne voulait pas « arriver dans un restaurant sans quelques bases ».  (Lhotellerie-restauration.fr, « Restauration professionnelle : leurs premiers pas dans la restauration », 12 août 2016).

OUVRIR SON PROPRE RESTAURANT APRÈS UNE RECONVERSION EN CUISINE

Autre reconversion parfaitement réussie, non sans interrogations, celle de cet homme passé du secteur de l’assurance à l’ouverture d’un restaurant sénégalais en pleine expansion : « Même après avoir fait six mois d’extras chez Livio, à Neuilly, puis être resté deux ans dans les cuisines du ministère de la Santé, quand j’ai créé mon restaurant à Puteaux, j’étais très angoissé. J’avais peur de ne pas être à la hauteur », raconte Raoul Coly. Ancien salarié dans le secteur des assurances, il a passé son CAP de cuisine en accéléré à Ferrandi et ouvert Ô Petit Club Africain en 2013. Aujourd’hui, cette table sénégalaise est passée de 25 à 75 couverts. Un succès que Raoul Coly explique, entre autres, par un bon emplacement et une masse salariale limitée. « Au départ, j’étais seul en cuisine et une personne assurait le service. Ce n’est que lorsque j’ai triplé ma superficie que l’équipe est passée à cinq personnes. » (Ibidem).

Malgré les difficultés, notamment financières, impliquées par une reconversion dans le secteur de la cuisine, l’autonomie de ce métier, lorsqu’on choisit de ne pas rester employé, en est aussi l’un des attraits, pourvu que l’on trouve la bonne source de financement (économies personnelles, prêt familial ou amical, prêt à taux zéro d’organismes comme « Solidarité Emploi »…).

John, actuel propriétaire de son propre restaurant, est ainsi reparti de zéro en prenant un temps important de réflexion et de planification, puis en utilisant toutes les ressources à sa disposition pour effectuer, à 40 ans, sa reconversion professionnelle dans la restauration, d’abord comme employé, puis comme restaurateur.

John était alors professeur d’anglais dans un Centre de Formation pour Apprentis, mais sa passion d’enseigner s’émoussait, tandis que son goût de la cuisine se faisait toujours plus intense. John a alors réfléchi, de concert avec son employeur, à la meilleure façon d’effectuer une transition entre ses deux vies professionnelles, sans prendre de risque inconsidéré : « J’ai une famille avec des enfants, une maison à payer, je ne pouvais pas partir comme ça, sur un coup de tête. Pour pouvoir reprendre mes études, j’ai trouvé un moyen de faire financer un CAP de cuisinier par un CIF, j’ai obtenu le CAP à presque 45 ans et voila, j’étais cuisinier! En fait, reprendre des études n’a pas été difficile. » (cap-cohérence.fr, Muriel Nottin, « Une reconversion professionnelle à 40 ans pour ouvrir son propre restaurant, c’est possible ! », 2 décembre 2013).

Si vous vous trouvez dans la situation de Pascaline, Xavier, Raoul, John ou que votre cas personnel vous amène à réfléchir à un processus de reconversion professionnelle en cuisine, n’hésitez pas à vous rapprocher des services de YouSchool.