Devenir patronnier après un CAP Métiers de la Mode

Vous aimeriez devenir patronnier et travailler en haut couture ? Découvrez les spécificités de ce métier centré sur la création de patrons : mission, formation à suivre et les qualités indispensables pour l’exercer. YouSchool vous accompagne dans votre reconversion en couture en vous présentant les différents débouchés d’un CAP MMVF (Métiers de la Mode vêtement flou).

Que fait un patronnier au quotidien ?

Les missions d’un ou une modéliste patronnière consistent à :

  • Confectionner des patrons, son cœur de métier comme l’intitulé du poste l’indique
  • Indiquer sur le patron toutes les caractéristiques du vêtements et informations importantes
  • Établir chaque élément du patron
  • Adapter les données d’un modèle
  • Vérifier la conformité du vêtement

Il travaille souvent au sein d’un bureau d’étude ou d’un atelier mais peut également exercer en toute indépendance s’il décide de créer son entreprise de patronnier. Il faut savoir que ce métier devient de plus en plus rare avec très peu d’embauche, à part en haute couture. De plus, il est en général réservé à des professionnels avec beaucoup d’expérience dans la fabrication et le lancement de collections.

En industrie, cette branche-là s’apparente au métier de modéliste, avec toutefois une nuance, le modéliste travail sur CAO (il fait ses patrons sur ordinateur, aidé par un logiciel). Une compétence qui n’est pas dans le référentiel du CAP MMVF.

Qu’est-ce qu’un patron dans le domaine de la couture ?

La réalisation d’un patron est une étape importante dans la confection d’une pièce de mode. C’est la représentation à plat d’un vêtement ou accessoire et de ses éléments constitutifs.

Il contient de nombreux éléments permettant de fabriquer la pièce par la suite (référence, dénomination, taille, coupures, nombre de pièces…). On distingue 3 types de patrons : de base, modèle ou industriel. Cette étape technique du lancement d’une collection de mode permet de passer des dessins du styliste à la réalisation du prototype final en 3 dimensions.

Les qualités et compétences d’un modéliste patronnier

Vous aimeriez devenir patronnier textile ? Ce métier de la mode et de la couture nécessite de fortes compétences en couture, que l’on peut acquérir via une formation comme le CAP Métiers de la mode vêtement flou (diplôme de niveau 3, anciennement V). C’est le cursus idéal pour travailler dans ce secteur !

Il implique aussi d’avoir certaines qualités comme de savoir s’adapter rapidement, d’être résistant, minutieux et rigoureux. Enfin, une bonne maîtrise des outils informatiques est souhaitable afin de pouvoir réaliser les dessins sur ordinateur, en plus de la version papier.

Ce métier vous intéresse ? Profitez des avantages de la formation à distance pour réaliser votre rêve de devenir patronnier ! Demandez une brochure gratuite, testez notre formation et démarrez une nouvelle vie professionnelle dans les métiers de la mode et de la couture !

Les questions populaires sur le métier de patronnier

  • COMMENT DEVENIR PATRONNIER

    Si vous souhaitez devenir patronnier, vous devez suivre une formation dans les métiers de la mode. Le CAP MMVF prépare parfaitement au métier de patronnier. Vous pouvez donc vous inscrire dans un lycée professionnel.
    Si vous êtes actuellement en poste, vous pouvez vous former à distance avec la formation de Youschool. Cela vous évite de devoir quitter votre emploi actuel et de retourner dans un lycée professionnel.

  • QUEL EST LE SALAIRE D'UN PATRONNIER ?

    Un patronnier gagne en moyenne le SMIC en début de carrière. Avec quelques années d’expérience, il peut toucher un salaire entre 2600 et 3000 euros bruts par mois.

  • QUEL EST LE RÔLE D'UN MODELISTE ?

    Le modéliste récupère les croquis du styliste pour créer une version en 3D.