Haute Couture : de quelle manière devenir couturière dans le secteur ?

Découvrez de quelle manière devenir couturière dans le secteur de la Haute Couture. Le domaine du luxe fait rêver nombre de couturiers et de couturières. Et pour cause, il témoigne de l’excellence et se veut frôler la perfection en termes de création artistique.

Depuis toujours, elle suscite l’admiration et les grandes maisons de couture fascinent et façonnent les tendances d’hier et de demain. Si vous souhaitez entrer dans cette sphère très privée, il faudra tout mettre en œuvre pour vous y faire une place. Découvrez comment vous pouvez réussir à devenir couturière Haute Couture.

Couturières : comment rejoindre une maison de Haute Couture ?

Jean-Paul Gaultier, Yves Saint-Laurent, Dior, Hermès, Chanel, Givenchy… Depuis leurs créations, les maisons de Haute Couture ne cessent d’époustoufler par leurs créations vestimentaires. En effet, elles donnent le ton en matière de mode et ne cessent de repousser les limites de la créativité.

Qu’est-ce qui distingue la Haute Couture de la couture traditionnelle ? Tout d’abord, la première s’adresse à une clientèle aisée, puisqu’elle s’inscrit dans le secteur du luxe. Les pièces sont uniques, sur-mesure et doivent impérativement être réalisées à la main.

La qualité de la confection, des tissus, broderies et autres accessoires expliquent aussi le cout très élevé des productions. Sans oublier le travail acharné de toute l’équipe travaillant à la sortie d’une collection ! Donc, par définition même, la Haute Couture n’est pas accessible au plus grand nombre, elle est justement destinée à un public prestigieux.

En tant que couturière, vous pouvez envisager de rejoindre une de ces maisons de renom. Découvrez ce que vous pouvez mettre en place pour y arriver.

QUELLES SONT LES CONDITIONS D’ACCÈS À LA HAUTE COUTURE ?

En tant que couturière, la chose primordiale que vous aurez à faire pour accéder à une maison de Haute Couture sera de suivre une formation suffisante. En effet, généralement, il faut commencer en tant que “petites mains” (aujourd’hui appelé couturière tailleur). C’est une ouvrière d’exécution qui se doit aussi d’être une ouvrière qualifiée.

Donc, il est indispensable de posséder un diplôme témoignant de votre bonne pratique de la couture, à l’échelle professionnelle. Comme dans tous les secteurs, être couturière Haute Couture offre des possibilités d’évolution :

  • Commencer en tant que “petites mains” : les couturières qui réalisent les modèles et diverses tenues pour les clients et les collections.
  • Devenir seconde d’atelier : sous la responsabilité de la première d’atelier, c’est la personne qui coordonne la fabrication du modèle, tout en assurant la gestion administrative de l’atelier.
  • Devenir première d’atelier : la couturière qui gère l’aspect plus technique et qui dirige l’équipe de l’atelier. Elle devra interpréter les croquis des créateurs et veiller à la bonne réalisation des modèles.

Pour vous faire une place dans la Haute Couture, il faudra donc vous former et prendre votre courage à deux mains pour aller toquer aux portes de ces prestigieuses maisons et déposer votre candidature.

TRAVAILLER DANS LA HAUTE COUTURE : QUELLES QUALITÉS FAUT-IL AVOIR ?

Il est bien connu que la Haute Couture est un domaine qui demande beaucoup d’implication, de dévotion et de passion pour son travail. La recherche de l’excellence est le mot d’ordre. Et nombre de couturières, en voyant leurs vêtements défiler sur un podium, sont comblées par un sentiment d’accomplissement.

Néanmoins, pour réussir dans ce domaine et vous y faire une place pérenne, vous devez :

  • Avoir une bonne résistance au stress : il faut savoir travailler dans l’urgence, gérer les imprévus et réussir à tenir un planning parfois très serré.
  • Pouvoir travailler rapidement : vous devrez pouvoir faire votre travail dans les plus brefs délais, tout en l’exécutant parfaitement.
  • Avoir de bonnes capacités d’exécution : vous devrez comprendre instantanément ce qui vous est demandé. Surtout, monter des vêtements impeccables.
  • Posséder des compétences en couture : vous devrez prouver vos compétences techniques et votre professionnalisme.

Quelle formation pour devenir couturière Haute Couture ?

Pour devenir couturière dans la Haute Couture, vous devez impérativement suivre une formation suffisante. Parmi les nombreux diplômes qui ouvrent les portes du secteur de la couture et de la mode, vous pouvez obtenir votre CAP Métiers de la Mode et du Vêtement Flou (MMVF). Et il est possible de le préparer à distance avec YouSchool !

En effet, ce diplôme de niveau III reconnu par l’État est la porte d’entrée dans l’univers de la couture. Il vous permettra d’acquérir toutes les compétences techniques indispensables pour une couturière / un couturier :

  • Dessiner des modèles de vêtements féminins
  • Choisir les tissus, les coupes et les coloris
  • Réaliser un vêtement de A à Z
  • Finaliser sa production, l’ajuster et le retoucher
  • Assurer les essayages…

QUEL SALAIRE POUR UNE COUTURIÈRE DE HAUTE COUTURE ?

Généralement, en début de carrière, en tant que “petites mains”, vous devriez gagner l’équivalent d’un SMIC ou parfois entre 2000 à 2300 euros bruts mensuels.

Si souhaitez devenir seconde d’atelier, comptez entre 2600 et 3500 euros bruts / mois. Enfin, une première d’atelier peut espérer gagner entre 4000 et 7000 euros bruts mensuels.

Sachez que divers éléments peuvent faire varier votre salaire, comme le poste occupé, l’endroit dans lequel vous travaillez ou encore votre ancienneté dans l’entreprise.

Pour finir, pour mettre toutes les chances de votre côté et réussir dans le domaine de la Haute Couture, vous pouvez commencer par obtenir un diplôme suffisant, à l’image du CAP MMVF. Forgez vos armes en tant que couturière et postulez auprès de prestigieuses maisons de couture.

Développez votre pratique à l’aide de stages et imposez-vous dans le secteur. En faisant preuve de sérieux, de détermination et en visant l’excellence, vous aurez des possibilités d’évolutions. Désormais, vous savez de quelle manière devenir couturière dans le secteur de la Haute Couture.