cuisine française traditionnelle

Exporter la cuisine française à l’étranger : un vrai succès

Saviez-vous qu’il pouvait être intéressant d’exporter la cuisine française à l’étranger ? Depuis plus de 10 ans, le « repas gastronomique des Français » a été inscrit par l’Unesco au patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Une grande première ! La gastronomie française est l’une des plus réputées dans le monde et nombre de restaurateurs se sont construit une belle carrière hors France.

Si vous souhaitez travailler dans le domaine de la cuisine, il peut être intéressant de vous lancer à l’étranger et d’ouvrir un restaurant à la carte 100% française. Si votre projet est bien construit, cela peut vous garantir un franc succès ! Découvrez de quelle manière vous pourrez faire rayonner la cuisine tricolore à l’échelle internationale.

Formulaire CAP Cuisine - Brochure et essai

Obtenir une brochure
et un essai gratuit
sans engagement

Étape 1 sur 3

Merci d’indiquer vos coordonnées

Étape 2 sur 3

Votre email pour recevoir vos accès

Étape 3 sur 3

Votre numéro pour activer vos accès

En cliquant sur « Envoyer », vous acceptez d'être contacté par notre école et que vos données soient traitées conformément à notre politique de confidentialité.

La gastronomie française, gage de réussite à l’international

La maîtrise de la cuisine française, ou du moins de certains plats, est considérée par les chefs du monde entier comme un gage de qualité, et même d’excellence. C’est aussi le cas pour l’usage de produits authentiquement français (vins, fromages, foie gras…). Les chefs étrangers ont, pour beaucoup, étudié notre gastronomie dans l’une des nombreuses écoles de cuisine françaises.

Les restaurants français à l’étranger sont quant à eux souvent considérés comme les plus raffinés et, de ce fait, les plus prisés. Et généralement, ils sont tenus par des chefs et une équipe d’origine française. Ainsi, ce sont de belles opportunités professionnelles qui s’ouvrent après votre reconversion en cuisine !

Si la plupart des grands chefs ont des antennes à l’étranger (à l’image de Joël Robuchon et Alain Ducasse), les ambassadeurs les plus puissants de la gastronomie française à l’international ne sont pas toujours les plus connus.

Quelques cas concrets de cuisiniers ayant réussi à l’étranger

En termes de réussites de nos chefs expatriés, les exemples ne manquent pas. Ainsi, certains ont réussi à se faire un nom à l’échelle internationale ! La cuisine sert fréquemment à faire briller la culture française au-delà des frontières de l’hexagone. Parmi les nombreux chefs qui ont réussi, voici quelques exemples :

  • Guillaume Galliot : le triple chef étoilé rencontre un franc succès à Hong Kong. Les Chinois sont particulièrement friands et connaisseurs de la gastronomie française !

  • Daniel Boulud : élu meilleur restaurateur mondial en 2021, il a fait fortune en aménageant à New York. Aujourd’hui, il possède une vingtaine d’établissements aux États-Unis, au Canada, à Londres, à Dubaï et à Singapour.

  • Alain Caron : à Amsterdam, il est devenu une figure publique familière. Il a participé à l’émission Masterchef , a ouvert 4 restaurants et il organise régulièrement des festivals culinaires.

En somme, la cuisine française permet parfois de lancer de très grandes et prolifiques carrières. Mais sachez que vous pouvez aussi réussir à plus petite échelle ! Apprenez à faire des plats de qualité en suivant une formation suffisante comme le CAP Cuisine. Aussi, étudiez bien le marché du pays que vous visez et étudiez la concurrence. Si vos clients sont satisfaits, le bouche-à-oreille vous aidera à asseoir votre réputation.

Comment exporter la cuisine française à l’étranger ?

Pour réussir à l’étranger en tant que restaurant français, il faut pousser son concept et bien préciser votre projet. En effet, il ne suffit pas de mettre des photos de la tour Eiffel sur les murs et de proposer des plats typiques pour que votre concept fonctionne ! Alors, il faudra travailler sur l’ambiance générale que dégagera votre établissement : inspirez-vous de nos restaurants traditionnels. Mettez tout en œuvre pour récréer aussi fidèlement que possible l’atmosphère des établissements français.

De plus, par soucis d’authenticité, n’hésitez pas à prendre du personnel francophone. Surtout, soignez bien votre carte : certains mets ont grandement joué à faire la réputation de notre gastronomie ! Charcuteries, plats en sauce, fromages, vins… Sélectionnez vos produits avec amour et optez pour de la qualité.

Aussi, prenez en compte ces quelques conseils :

  • Misez sur des plats traditionnels français, mais pensez aussi à les moderniser : en cuisine, il faut oser expérimenter.

  • Adaptez-vous à votre pays d’adoption : n’oubliez pas les coutumes du pays dans lequel vous vous implanterez !

  • Pensez bien vos fournisseurs : vous devrez composer avec les produits locaux et bien penser ce que vous exporterez pour vous inscrire dans la tradition de la cuisine française. Vous pouvez par exemple trouver un grossiste français.

Pourquoi envisager de travailler à l’étranger après un cap cuisine ?

Si vous souhaitez voir du pays et travailler à l’étranger, sachez qu’être familier de la cuisine française peut être un énorme plus. En effet, après vous être suffisamment professionnalisé comme après avoir obtenu un diplôme à l’image du CAP Cuisine, vous pourrez envisager de faire votre vie dans un autre pays. Et pour cause, vous serez en mesure de :

  • Créer votre entreprise en ouvrant votre propre restaurant

  • Travailler dans un restaurant français souhaitant engager du personnel formé dans l’hexagone et / ou parlant français

Et si vous n’êtes pas français d’origine, sachez que l’obtention d’un diplôme français peut tout de même jouer en votre faveur pour vous faire une place dans le secteur. Effectivement, l’art culinaire français est internationalement reconnu. Ainsi, être a minima en possession d’un CAP Cuisine peut vous ouvrir des portes à l’international !

Le CAP Cuisine de Youschool s’avère être un choix idéal pour ceux qui envisagent d’ouvrir un restaurant à l’étranger. Grâce à son approche pédagogique flexible et complète, il offre une formation adaptée aux exigences internationales du secteur culinaire. Les élèves acquièrent des compétences techniques essentielles, tout en développant une compréhension approfondie des différentes cuisines du monde, un atout majeur dans un contexte international. De plus, Youschool met l’accent sur les compétences entrepreneuriales, préparant ainsi les futurs restaurateurs aux défis spécifiques de la gestion d’un établissement à l’étranger, depuis la planification jusqu’à l’exploitation quotidienne. 

Qui sont ceux qui tentent l’aventure de l’expatriation ?

Le nombre de Français s’expatriant est de plus en plus important depuis plus de 20 ans. Une grande majorité d’entre eux ont entre 18 et 30 ans et sont donc généralement en début de carrière. Ce qui motive les départs à l’étranger de ces Français ? L’envie de partager la tradition culinaire française dans un pays choisi. Et lorsque l’on a un coup de cœur pour une destination et que l’on souhaite changer de vie, la cuisine est un secteur idéal pour y arriver.

De plus, en cuisine, la maîtrise d’une ou plusieurs langues étrangères, ainsi qu’une expérience à l’international, sont recherchées par les employeurs. En effet, le secteur de la restauration est intimement lié à celui du tourisme.

Cette tendance à l’expatriation concerne tous les types de salariés et elle est particulièrement répandue parmi les métiers de bouche. Pour preuve, les très réputés Meilleurs Ouvriers de France (MOF) ont désormais, eux aussi, leur association internationale. D’ailleurs, plus de 500 d’entre eux ont fait le choix de s’installer à l’étranger. Outre l’intérêt de l’expérience en elle-même et la recherche de débouchés plus nombreux qu’en France, les salaires et les possibilités de progression peuvent aussi être plus attrayants.

Et vous, avez-vous pour projet de devenir cuisinier à l’étranger ? Vous l’avez compris c’est une option à envisager si vous avez la possibilité d’être mobile. Votre diplôme de cuisine français sera reconnu à l’étranger et de belles opportunités peuvent s’y créer. Mais d’abord il va vous falloir valider votre cursus et obtenir le CAP !

Formulaire CAP Cuisine - Brochure et essai

Obtenir une brochure
et un essai gratuit
sans engagement

Étape 1 sur 3

Merci d’indiquer vos coordonnées

Étape 2 sur 3

Votre email pour recevoir vos accès

Étape 3 sur 3

Votre numéro pour activer vos accès

En cliquant sur « Envoyer », vous acceptez d'être contacté par notre école et que vos données soient traitées conformément à notre politique de confidentialité.

FAQ : autour de l'ouverture d'un restaurant à l'étranger 

  • Quel budget pour ouvrir un petit restaurant ?

    Ouvrir un petit restaurant nécessite un budget qui varie en fonction de nombreux facteurs, tels que la location, la rénovation, l'équipement de cuisine, les permis, l'assurance, et le capital de départ pour les premiers mois d'exploitation. En moyenne, cela peut coûter entre 100 000 et 300 000 euros, mais cela peut varier considérablement selon l'emplacement et la taille du restaurant. Il est également important de prévoir un budget pour le marketing et la publicité, ainsi que pour les imprévus. Il est conseillé de consulter un expert en restauration ou un comptable pour une estimation plus précise adaptée à votre projet spécifique.

  • Comment faire pour ouvrir un commerce à l'étranger ?

    Pour ouvrir un commerce à l'étranger, commencez par effectuer une recherche approfondie sur le marché cible, y compris la compréhension des tendances locales, de la demande et des réglementations. Consultez un expert en droit international pour naviguer dans les lois commerciales locales et obtenez les permis et licences nécessaires. Établissez un plan d'affaires solide, adapté aux spécificités culturelles et économiques de la région. Envisagez des partenariats locaux pour faciliter l'intégration et la compréhension du marché. Enfin, soyez prêt à vous adapter aux défis culturels et linguistiques, et assurez-vous de disposer d'un capital suffisant pour couvrir les coûts initiaux et les imprévus.

  • Quel est le meilleur pays pour ouvrir un restaurant ?

    Le choix du meilleur pays pour ouvrir un restaurant dépend de plusieurs facteurs, notamment le type de cuisine, le marché cible, et la facilité de faire des affaires. Des pays comme la France et l'Italie, réputés pour leur riche culture culinaire, peuvent être idéaux pour les restaurants haut de gamme. Les États-Unis, avec leur vaste marché et leur diversité culturelle, sont propices à des concepts innovants. Des pays en développement comme la Thaïlande ou le Vietnam offrent des opportunités de croissance rapide avec des coûts opérationnels plus bas. L'essentiel est de choisir un pays dont le marché correspond à votre concept et à vos compétences.

  • Quelles autorisations faut-il pour ouvrir un restaurant ?

    Pour ouvrir un restaurant, vous aurez besoin de plusieurs autorisations. D'abord, un permis d'exploitation délivré par la mairie, nécessaire pour toutes activités commerciales. Ensuite, une licence pour la vente d'alcool, si applicable, après avoir suivi une formation spécifique. Il faut également respecter les normes d'hygiène et de sécurité alimentaire, ce qui implique une inspection et un agrément sanitaire. Il est aussi nécessaire d'obtenir un permis de construire ou de rénovation si des modifications du local sont prévues. Enfin, assurez-vous d'être en règle avec les normes d'accessibilité et de sécurité incendie. Ces exigences peuvent varier selon les régions et les pays.