pixel facebook

Reconversion en pâtisserie : du droit aux tartes branchées

Beaucoup envisagent une reconversion professionnelle en pâtisserie sans oser sauter le pas. Changer de métier est en effet un défi qui demande réflexion et passion. Pour certains, cela représente même un véritable virage à 180° ! Découvrez le témoignage de Catherine Kluger, ancienne avocate devenue pâtissière !

powered by Advanced iFrame free. Get the Pro version on CodeCanyon.

Confession intime d’une avocate devenue pâtissière

Ainsi, Catherine Kluger, avocate de formation, s’est soudainement reconvertie dans la pâtisserie. Elle qui a exercé en tant que juriste d’entreprise pendant une dizaine d’années a décidé d’ouvrir son propre restaurant de tartes. Son témoignage est un exemple concret d’une reconversion réussie !

COMMENT A-T-ELLE FAIT ?

Elle n’a pas quitté son emploi suite à sa décision de faire de la fabrication de tarte son métier. Elle a continué à exercer en tant qu’avocate tout au long du projet jusqu’à l’ouverture de son restaurant et même après. Concrètement, il s’est écoulé 6 mois entre son idée d’entreprise et sa concrétisation. Puis, encore 6 autres mois pendant lesquels elle a été à la fois avocate mais aussi pâtissière !

COMMENT A-T-ELLE GÉRÉ ÇA ?

En mettant à profit son énorme capacité de travail ! Son emploi d’avocate l’ayant habituée à manipuler un grand volume d’informations et à être multi-tâches, cela l’a bien aidée. C’est comme cela qu’elle a réussi ce projet un peu fou ! Cet exemple montre l’importance de mettre à profit les compétences précédemment acquises dans l’intérêt du projet de reconversion en pâtisserie.

Persévérer et travailler

Malgré ses acquis professionnels, Catherine Kluger a dû batailler pour trouver le financement de son restaurant. Sa propre banque a refusé le projet tout comme une deuxième structure. La raison ? Le projet paraissait excentrique tant son métier d’avocate était aux antipodes de la pâtisserie ! De plus, elle n’était pas détentrice d’un précieux sésame : le CAP Pâtissier ! Heureusement, la troisième banque a été la bonne grâce à une conseillère qui a cru de suite en elle et en son projet. Sinon l’histoire s’arrêterait là.

Son activité s’est rapidement emballée, portée par le goût unique de ses tartes et le soin donné au choix des ingrédients et aux méthodes de fabrication. Depuis, elle a également rédigé plusieurs livres de recettes.

Une véritable success-story et un parcours de reconversion réussie particulièrement inspirant ! Et, vous qu’attendez-vous pour faire de votre passion de la pâtisserie un métier ?