pixel facebook

Vous voulez devenir auxiliaire de puériculture ? Apprenez-en plus sur ce métier de la petite enfance. Quelles sont ses missions ? Quelle formation est nécessaire pour pouvoir vous occuper de nourrissons ou d’enfants en bas âge ? Obtenez toutes les informations sur le métier d’auxiliaire de puériculture !

Le métier d’auxiliaire de puériculture

Où travaille un ou une auxiliaire de puériculture ?

L’auxiliaire de puériculture peut travailler dans différents types de structures. En général, on travaille en maternité ou on exerce ce métier dans une crèche ou une structure d’accueil d’enfants âgés de moins de 3 ans. On peut également pratiquer cette profession de la petite enfance dans un service hospitalier, au domicile de l’enfant ou aux consultations d’un centre de protection maternelle et infantile (PMI).

Quelles sont les missions de ce métier ?

L’auxiliaire de puériculture, aussi connu sous le diminutif de « AP », va pratiquer des soins différents en fonction de la structure dans laquelle il ou elle travaille.

Lorsque l’AP pratique son métier au sein d’une maternité ou d’un service hospitalier dédié à la petite enfance, son rôle est de donner des soins classiques aux nourrissons ou jeunes enfants. Il ou elle va les peser, les changer, faire leur toilette, les mesurer et préparer leurs biberons. Son rôle, en plus de l’hygiène et du bien-être des enfants, est également de conseiller et accompagner les parents. Les contraintes horaires du métier d’auxiliaire de puériculture en établissement hospitalier sont conséquentes. Soyez prêts à travailler de jour comme de nuit, les week-ends et jours fériés. Ce métier s’exerce en station debout et dans un bruit important.

L’auxiliaire de puériculture en crèche ou halte-garderie assume la responsabilité d’un groupe d’enfants. Ce groupe peut être composé de 5 à 8 bambins dont les âges sont compris entre 3 mois et 3 ans. Il faut donc s’adapter à chaque enfant et à son niveau de développement ! Les activités sont donc variées : changer les nourrissons, les faire manger, mais aussi apprendre à marcher, à manger ainsi que la propreté aux jeunes enfants. Évidemment, outre cela, l’AP va également mettre en place des activités d’éveil et des jeux. Contrairement à l’exercice de ce métier au sein du milieu hospitalier, les horaires sont plus réguliers dans ce type de structures, mais restent conséquents. En général, les crèches et haltes-garderies sont ouvertes de 7h à 19h pour s’adapter aux horaires des différents parents.

Enfin, au sein des PMI, les missions de l’auxiliaire de puériculture se rapprochent de celles exercées en milieu hospitalier. Son rôle va être d’accueillir parents et enfants, de mettre à jour les dossiers, dont les données de taille et de poids. Il ou elle assiste aux consultations des médecins et assure la propreté des lieux et du matériel utilisé. Dans ce type de structure, les horaires sont proches de ceux des bureaux avec une amplitude allant en général de 8h à 18h.

Comment se former pour devenir Auxiliaire de puériculture ?

Pour devenir auxiliaire de puériculture, il faut au préalable obtenir le Diplôme d’État dédié. Le DEAP (Diplôme d’État d’auxiliaire de puériculture) est d’une durée de 1435h. Il contient à la fois des enseignements théoriques, cliniques, mais aussi pratiques. Cette formation au métier d’auxiliaire de puériculture contient également une période de stage de 24 semaines. Pour pouvoir effectuer cette formation, il vous faudra réussir le concours d’entrée. Ce concours est composé de 3 épreuves de sélection (2 écrites et 1 orale). Au programme des épreuves : de la biologie, de la nutrition et de l’alimentation entre autres.

Le CAP Petite enfance, une bonne base de préparation à ce métier

Être titulaire d’un CAP Accompagnant Éducatif Petite Enfance (nouveau nom du CAP Petite Enfance) vous permettra d’être dispensé des épreuves d’admissibilité au DEAP, mais également de certains modules de formation ! L’obtention de ce diplôme du secteur sanitaire de niveau V vous offre aussi la possibilité de devenir auxiliaire de puériculture grâce à la validation des acquis de l’expérience (VAE). De plus, si vous passez votre CAP Petite Enfance à distance, vous pourrez vous préparer à domicile, à votre rythme et en continuant votre activité professionnelle en parallèle !