Quels métiers de la petite enfance exercer
après un CAP ?

Vous avez une appétence pour les métiers de la Petite Enfance et souhaitez exercer au sein de ce secteur d’activité ? De nombreuses possibilités s’offrent à vous après avoir validé un CAP Accompagnant Éducatif Petite Enfance (CAP AEPE). Découvrez les débouchés possibles après ce diplôme mais aussi des informations sur le secteur de la petite enfance et les qualités nécessaires pour y travailler.

Les métiers de la Petite Enfance

Auxiliaire ou
Agent de crèche

Agent
d’animation

Assistante
maternelle

Auxiliaire de
Puériculture

Aide
EPE

Aide auxiliaire
de puériculture

Auxiliaire
Parentale

Garde
d’enfants

Animateur(trice)
Petite Enfance

Educateur(trice)
jeunes enfants

DES MÉTIERS RÉGLEMENTÉS

Le secteur de la petite enfance nécessite du personnel qualifié et habilité à s’occuper de ce public particulier que sont les bébés et jeunes enfants. En effet, l’Etat a réglementé la mission éducative et requiert une formation spécifique en petite enfance pour exercer de nombreux métiers.

Le CAP Petite Enfance (CAP Accompagnant Éducatif Petite Enfance depuis 2017), vous permettra d’attester de votre qualification en tant que professionnel de la petite enfance. Ce diplôme d’Etat est incontournable pour travailler dans ce secteur et acquérir les compétences et le savoir-faire nécessaire à l’accueil et la garde de jeunes enfants.

La Petite Enfance, un secteur d’avenir

Le domaine de la petite enfance inclut tous les aspects de la prise en charge d’enfants en âge préscolaire, c’est-à-dire âgés de 0 à 6 ans. La petite enfance est un domaine en pleine expansion et notre formation diplômante entend répondre aux besoins croissants d’accueil de jeunes enfants.

Cette prise en charge peut se faire :

  • en milieu collectif (travailler en crèche ou centre de loisirs notamment),
  • en milieu familial (chez vous si vous devenez assistant(e) maternel(le) ou chez les parents de l’enfant gardé, dans le cas d’une garde d’enfants à domicile).

La France est connue pour son fort taux de fécondité, notamment en comparaison avec ses voisins européens. En effet, l’Hexagone doit faire face à près de 800 000 naissances par an. Autant dire que les besoins en personnel qualifié dans le secteur de la petite enfance sont nombreux, réguliers et ne cessent d’augmenter !

L’accueil des jeunes enfants, quel que soit le mode de garde, est devenu un véritable enjeu de société. Les moyens alloués à ce secteur par l’État sont amenées à augmenter, car les structures actuellement disponibles sont insuffisantes pour une prise en charge satisfaisante des enfants en bas-âge.

Les perspectives d’embauches sont excellentes et vont se prolonger dans les années à venir avec les départs en retraite massifs des baby-boomers ! Alors n’hésitez plus et passez une formation en petite enfance, c’est l’assurance de travailler dans un secteur aux nombreux débouchés.

Retrouvez sur le sujet nos articles : Les métiers de la Petite Enfance recrutent et Comment travailler en crèche avec des bébés ?.

powered by Advanced iFrame free. Get the Pro version on CodeCanyon.

Que faire après un CAP Petite Enfance ?

Les débouchés au CAP Petite Enfance sont nombreux. En effet, après avoir abordé l’intégralité du référentiel CAP Petite Enfance, vous serez en capacité d’exercer de nombreux métiers de la petite enfance.

Où travailler avec un CAP Petite Enfance ?

Vous vous demandez où postuler une fois votre diplôme en poche ? Il existe de nombreuses structures en recherche de professionnels compétents et formés en petite enfance.

Les branches principales du secteur sont :

  • l’éducation : + de 400 000 professionnels sont embauchés en crèches d’entreprises ou communales.
  • l’animation et les loisirs : les camps de vacances et centres de loisirs ont besoin de personnel qualifié.
  • la santé et la protection de l’enfance à la suite d’études plus poussées.

L’objectif commun de ces métiers : contribuer au bien-être, à l’épanouissement et au développement de l’enfant. On distingue également les professionnels de la petite enfance en fonction du lieu d’accueil dans lequel ils exercent : collectif ou individuel. D’où les matières professionnelles bien spécifiques EP2 et EP3 au programme du CAP.

LES MÉTIERS DE LA PETITE ENFANCE EXERÇANT EN MILIEU COLLECTIF

En milieu collectif, le titulaire du CAP Petite Enfance peut devenir assistant d’accueil petite enfance. Agent de catégorie C de la Fonction Publique Territoriale, l’assistant d’accueil petite enfance peut être assistant petite enfance, agent de crèche, aide-éducateur petite enfance, assistante maternelle non permanente, devenir auxiliaire de puériculture et devenir ATSEM.

Le professionnel de la petite enfance peut ainsi travailler :

  • en crèche,
  • en halte-garderie,
  • école maternelle,
  • dans un domicile privé (le sien ou celui d’une famille).

Sa fonction consiste à garantir la sécurité et le confort des enfants, à participer à la préparation des activités qui leur sont destinées (jeux, ateliers, etc.), ainsi qu’à assurer l’entretien des locaux et la confection des repas.

Cela implique une connaissance très précise des normes à respecter dans le domaine de la petite enfance. Mais aussi de maîtriser les étapes-clefs du développement de l’enfant afin d’aider celui-ci et d’être capable de repérer des anomalies ou signes particuliers alertant sur un problème d’ordre physiologique ou psychologique rencontré par un enfant.

LES MÉTIERS DE LA PETITE ENFANCE EN MILIEU FAMILIAL

En milieu familial, le titulaire du CAP Petite Enfance candidat libre peut garder des enfants à domicile en tant qu’assistante maternelle (ou assistant maternel). Il ou elle doit obtenir un agrément du Conseil départemental (renouvelable tous les 5 ans). Cet agrément lui donne l’autorisation de garder entre 1 et 4 enfants âgés de moins de 3 ans à son domicile.

L’assistante maternelle agréée a l’avantage de travailler chez elle. Cela lui permet, le cas échéant, de garder ses propres enfants en bas-âge en même temps que les enfants qui lui sont confiés par des parents. Elle peut aussi garder les enfants au sein de leur propre foyer, on parle alors de garde à domicile. C’est possible dans le cadre d’une garde exclusive ou partagée (plusieurs familles se regroupent pour employer une assistante maternelle).

Dans les deux cas, les avantages sociaux et fiscaux proposés aux parents sont incitatifs. En effet, la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) verse aux parents qui emploient, soit directement, soit par l’intermédiaire d’une entreprise ou d’une association, une assistante maternelle agréée ou une garde d’enfants à domicile, le complément de libre choix de mode de garde, qui prend en charge une partie des frais engagés pour la garde. Fiscalement, les parents peuvent déduire jusqu’à 50% des frais de garde (cela vaut également pour la crèche), avec  un plafond pour ces dépenses (en 2017, ce plafond est de 2300 euros par enfant).

Les qualités nécessaires pour travailler dans la Petite Enfance

Exercer dans le secteur de la Petite Enfance demande des aptitudes singulières pour s’y épanouir. Des qualités diverses et variées que vous devrez acquérir ou renforcer durant votre formation. Bien sûr, il est capital d’aimer être au contact d’enfants car vous allez les côtoyer au quotidien. Mais ce n’est évidemment pas suffisant !

UNE PATIENCE ET UNE CONCENTRATION À TOUTES ÉPREUVES

La première qualité nécessaire est la capacité de rester vigilant et concentré en permanence, afin d’assurer en toutes circonstances la sécurité des enfants.

Il faut ensuite être disponible et bien entendu être affectueux avec les enfants. Attention : si l’on choisit en général cette filière parce qu’on aime les enfants, en tant que professionnel, il faudra s’assurer d’être patient et compréhensif, malgré la fatigue et la tension engendrées par la collectivité.

Cette dernière contrainte ne concerne pas les assistant(e)s maternel(le)s, puisque dans ce cas l’accueil n’est plus collectif mais individuel. Cependant, dans ce cas on est seul à assumer la charge des enfants, ce qui induit une responsabilité plus lourde.

UNE GRANDE RÉSISTANCE PHYSIQUE ET MORALE

La seconde qualité pour travailler dans le domaine de la petite enfance réside dans le fait d’être en bonne santé tant d’un point de vue mental que physique.

En effet, il convient d’être en forme physiquement, car on se trouve constamment amené à se baisser pour être au niveau des enfants. On se trouve dans un environnement adapté à leur taille, ce qui peut aggraver des problèmes de dos préexistants.

Il faut aussi être nerveusement apte à supporter les cris des enfants à longueur de journée, notamment au moment des récréations, des sorties, des repas, des goûters, des activités proposées… Le bruit est en effet un facteur de pénibilité au travail. Essayez par conséquent de combiner fraîcheur mentale et physique pour exercer au mieux votre fonction dans le domaine de la Petite Enfance.

Vous voulez savoir si les métiers de la petite enfance sont faits pour vous ? Consultez notre article sur le sujet ! Enfin, quel meilleur moyen de savoir si vous êtes faits pour ce secteur que de mettre en pratique les cours du CAP ? Ce diplôme exige 14 semaines de formation en milieu professionnel. La moitié au sein d’une structure d’accueil collective et l’autre en accueil d’enfants de moins de 3 ans.

Quel salaire pour le titulaire du CAP Petite Enfance ?

Il n’y a pas de salaire automatiquement associé au diplôme de CAP petite enfance par correspondance. Le salaire du professionnel travaillant dans la petite enfance varie énormément en fonction des situations de chacun et du nombre d’heures travaillées.

Les emplois en collectivité sont souvent payés autour du SMIC (soit 1 219 € actuellement) en début de carrière. En revanche, une assistante maternelle agréée avec 3 enfants à charge peut gagner entre 2500 et 3000 euros par mois. L’assistante maternelle agréée peut exercer sans le CAP Petite Enfance. Cependant, posséder le diplôme est un atout pour valoriser sa candidature auprès des parents et lui permet d’évoluer dans sa carrière.

Enfin, le CAP Petite Enfance peut être une porte d’entrée vers d’autres diplômes. Il ouvre en ce sens de nombreuses perspectives professionnelles. Ce diplôme en petite enfance est parfois la première étape d’un parcours qui peut aboutir à devenir, par exemple, infirmière ou directrice de crèche après quelques années d’expérience.

Passer d’autres diplômes après un CAP Petite Enfance

Vous vous demandez quels sont vos autres perspectives après un CAP Petite Enfance ou AEPE ? Sachez qu’il est possible d’obtenir un plus haut niveau de diplôme en petite enfance. Devenez par exemple Éducateur de jeunes enfants après avoir passé le diplôme d’Etat EJE (niveau II – bac +3).

Les concours à passer avec un CAP AEPE

Après avoir ou non exercé quelques années comme assistant d’accueil petite enfance, le titulaire du CAP Petite Enfance peut envisager de faire évoluer sa carrière en préparant différents concours.

Tout d’abord celui d’agent territorial spécialisé école maternelle ou ATSEM. Fonctionnaire territorial, l’ATSEM travaille en étroite collaboration avec l’enseignant(e) d’école maternelle. Son rôle est d’aider les enfants à acquérir confiance et autonomie. Le salaire de l’ATSEM va de 1472 euros bruts en début de carrière à 2116 bruts en fin de carrière. YouSchool vous permet de préparer ce concours en ligne, en parallèle de votre CAP.

Enfin, il est aussi possible de passer des concours dans le domaine médical ou social comme celui d’aide-soignant(e). 2 concours d’entrée à l’Institut de Formation des Aides-Soignants (IFAS)sont organisés chaque année : un en février-mars et un en septembre-octobre. Une fois réussi, le concours ouvre une période de formation de 10 mois, suivie d’un examen final pour réussir le diplôme. Le salaire de l’aide-soignant va de 1616 euros bruts à 2183 euros bruts en fin de carrière.