pixel facebook

QUEL MÉTIER EXERCER APRÈS UN CAP PETITE ENFANCE ?

Vous aimez les enfants et souhaitez exercer un métier à leur contact ? Il existe de nombreux métiers de la petite enfance adaptés à différents profils. Vous avez plutôt à cœur d’éduquer, de soigner ou de protéger les jeunes enfants ? Découvrez toute la panoplie de métiers accessibles après un CAP Accompagnant éducatif petite enfance !

LA PETITE ENFANCE, UN SECTEUR D’AVENIR

D’un point de vue professionnel, le domaine de la petite enfance inclut tous les aspects de la prise en charge des enfants en âge préscolaire, c’est-à-dire âgés de 0 à 6 ans. Cette prise en charge peut se faire en milieu collectif (travailler en crèche ou centre de loisirs notamment), ou en milieu familial (chez vous si vous devenez assistant(e) maternel(le) ou chez les parents de l’enfant gardé, dans le cas d’une garde d’enfants à domicile).

La petite enfance est un domaine éducatif en pleine expansion et notre formation Petite Enfance entend suivre ce développement. En effet, les besoins en termes d’accueil de jeunes enfants sont toujours croissants aujourd’hui et ce depuis de nombreuses années déjà. Le taux de natalité est très élevé en France, et nous sommes dans une période où les baby-boomers partent massivement à la retraite. Les moyens alloués à ce secteur par l’État sont amenées à augmenter, car les structures actuellement disponibles sont insuffisantes pour une prise en charge satisfaisante des enfants en bas-âge.

Retrouvez sur le sujet nos articles : Les métiers de la Petite Enfance recrutent et comment travailler en crèche avec des bébés.

DES MÉTIERS DE LA PETITE ENFANCE RÉGLEMENTÉS

En plus de cette forte demande, le secteur de la petite enfance nécessite du personnel qualifié et habilité à s’occuper de ce public particulier à bien des égards. En effet, l’Etat a également réglementé la mission éducative et requiert une formation spécifique en petite enfance pour exercer de nombreux métiers. Le CAP Petite Enfance (CAP Accompagnant Éducatif Petite Enfance depuis 2017), vous permettra d’attester de votre qualification en tant que professionnel de la petite enfance. Ce diplôme d’Etat est incontournable pour travailler dans ce secteur et acquérir les compétences et le savoir-faire nécessaire à l’accueil et la garde de jeunes enfants.

DEMANDEZ UNE

DOCUMENTATION

GRATUITE

Formation CAP Petite enfance

Votre téléphone n’est pas valide.

Ou appelez le 01 71 18 23 97 Test gratuit de la formation pour toute demande de documentation

QUE FAIRE APRÈS UN CAP PETITE ENFANCE ?

Les débouchés au CAP Petite Enfance sont nombreux. En effet, après avoir abordé l’intégralité du référentiel CAP Petite Enfance, vous serez en capacité d’exercer de nombreux métiers de la petite enfance.

Il existe 3 grandes catégories de métiers dans ce secteur : les métiers de la santé du jeune enfant, ceux en rapport avec son éducation et ceux orientés vers un volet plus social. L’objectif commun de ces métiers : contribuer au bien-être, à l’épanouissement et au développement de l’enfant. On distingue également les professionnels de la petite enfance en fonction du lieu d’accueil dans lequel ils exercent.

LES MÉTIERS DE LA PETITE ENFANCE EXERÇANT EN MILIEU COLLECTIF

En milieu collectif, le titulaire du CAP Petite Enfance peut devenir assistant d’accueil petite enfance. Agent de catégorie C de la Fonction Publique Territoriale, l’assistant d’accueil petite enfance peut être assistant petite enfance, agent de crèche, aide-éducateur petite enfance, assistante maternelle non permanente, devenir auxiliaire de puériculture et devenir ATSEM. Il peut ainsi travailler aussi bien en crèche, qu’en halte-garderie, école maternelle, ou encore dans un domicile privé (le sien ou celui d’une famille).

Sa fonction consiste à garantir la sécurité et le confort des enfants, à participer à la préparation des activités qui leur sont destinées (jeux, ateliers, etc.), ainsi qu’à assurer l’entretien des locaux et la confection des repas. Cela implique une connaissance très précise des normes à respecter dans le domaine de la petite enfance, des techniques permettant d’assurer leur respect, mais aussi de maîtriser les étapes-clefs du développement de l’enfant afin d’aider à celui-ci, et d’être capable de repérer des anomalies ou des signes particuliers permettant d’alerter sur un problème physiologique ou psychologique rencontré par un enfant.

Recruté par la mairie ou le Conseil Général, l’auxiliaire de crèche travaille sous le contrôle de l’auxiliaire de puériculture et du directeur de la crèche. Il participe à l’entretien des locaux, à la préparation et à l’animation des activités destinées à éveiller les enfants.

LES MÉTIERS DE LA PETITE ENFANCE EXERÇANT EN MILIEU FAMILIAL

En milieu familial, le titulaire du CAP Petite Enfance initial ou du CAP Petite Enfance candidat libre peut garder des enfants à domicile en tant qu’assistante maternelle (ou assistant maternel). L’assistante maternelle doit obtenir un agrément du Conseil départemental (renouvelable tous les 5 ans). Cet agrément lui donne l’autorisation de garder chez elle entre 1 et 4 enfants âgés de moins de 3 ans.

L’assistante maternelle agréée a l’avantage de travailler chez elle. Cela lui permet, le cas échéant, de garder ses propres enfants en bas-âge en même temps que les enfants qui lui sont confiés par des parents (ses enfants sont alors inclus dans le nombre d’enfants que l’agrément lui donne le droit de garder). Elle peut aussi garder les enfants au domicile de ceux-ci, on parle alors de garde à domicile). C’est possible dans le cadre d’une garde exclusive ou partagée (plusieurs familles se regroupent pour employer une assistante maternelle).

quel metier petite enfance

Dans les deux cas, les avantages sociaux et fiscaux proposés aux parents sont incitatifs. En effet, la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) verse aux parents qui emploient, soit directement, soit par l’intermédiaire d’une entreprise ou d’une association, une assistante maternelle agréée ou une garde d’enfants à domicile, le complément de libre choix de mode de garde, qui prend en charge une partie des frais engagés pour la garde. Fiscalement, les parents peuvent déduire jusqu’à 50% des frais de garde (cela vaut également pour la crèche), avec  un plafond pour ces dépenses (en 2017, ce plafond est de 2300 euros par enfant).

QUEL SALAIRE POUR LE TITULAIRE DU CAP PETITE ENFANCE ?

Il n’y a pas de salaire automatiquement associé au diplôme de CAP petite enfance par correspondance, et le salaire du professionnel travaillant dans la petite enfance varie énormément en fonction des situations de chacun et du nombre d’heures travaillées.

Les emplois en collectivité sont souvent payés autour du SMIC (et il s’agit souvent de remplacements). L’agent de crèche gagne le SMIC en début de carrière, et jusqu’à 1500 euros bruts. En revanche, une assistante maternelle agréée qui a 3 enfants à charge peut gagner entre 2500 et 3000 euros par mois (le minimum horaire est celui du SMIC : 2,74 euros bruts, soit 2,11 euros net, à quoi s’ajoutent les indemnités d’entretien et de nourriture, si le repas n’est pas fourni par les parents). Certes, l’assistante maternelle agréée peut exercer sans le CAP Petite Enfance. Cependant, posséder le diplôme est un atout pour valoriser sa candidature auprès des parents. De plus, cela lui permet d’envisager plusieurs étapes dans sa carrière (à domicile ou non).

Enfin, le CAP Petite Enfance peut être une porte d’entrée vers d’autres diplômes, et il ouvre en ce sens de nombreuses perspectives professionnelles. Ce diplôme en petite enfance est parfois la première étape d’un parcours qui peut aboutir à devenir, par exemple, infirmière ou directrice de crèche après quelques années d’expérience.

LES QUALITÉS NÉCESSAIRES POUR TRAVAILLER DANS LA PETITE ENFANCE 

Travailler dans le domaine de la petite enfance exige des qualités particulières très diverses. La première qualité nécessaire est la capacité de rester vigilant et concentré, afin d’assurer en toutes circonstances la sécurité des enfants. Il ne faut relâcher son attention en aucun cas avec de jeunes enfants. Les emplois en petite enfance nécessitent donc une grande capacité de concentration, qu’il faut être capable de tenir sur le long terme.

Il faut ensuite être disponible et affectueux avec les enfants. Evidemment, on choisit en général cette filière parce que l’on aime les enfants. Mais attention, en tant que professionnel de la petite enfance, il faudra s’assurer d’être patient et compréhensif. Et ceci malgré la fatigue et la tension engendrées par la collectivité. Sauf bien sûr si l’on est assistant(e) maternel(le), mais dans ce cas on est seul à assumer la charge des enfants, ce qui induit une responsabilité plus lourde.

metier petite enfance

Il convient enfin d’être en forme physiquement, car on se trouve constamment amené à se baisser pour être au niveau des enfants. De plus, on se trouve dans un environnement adapté à leur petite taille. Cela peut aggraver des problèmes de dos préexistants.

Enfin, il faut aussi être nerveusement apte à supporter les cris des enfants, notamment au moment des récréations, des sorties, des repas… Un fond sonore, parfois assez puissant, qu’il ne faut pas minimiser !

LES MÉTIERS DE LA PETITE ENFANCE S’OUVRENT AUX HOMMES

Si la très grande majorité du personnel travaillant dans la petite enfance est du sexe féminin, la profession est en voie d’ouverture aux hommes. Ceux-ci ne doivent pas hésiter à se lancer dans un métier de la petite enfance, ils seront alors des précurseurs !

TÉMOIGNAGE D’UN ANCIEN MILITAIRE DEVENU ASSISTANT MATERNEL

En témoigne l’exemple remarquable de Loïc Magnier, ex-militaire devenu assistant maternel, peu avant son cinquantième anniversaire ! L’idée de travailler dans la petite enfance s’ancre tout d’abord dans quelques expériences effectuées au début de sa carrière : « Mon parcours professionnel m’a permis de faire du volontariat dans les centres de loisirs de l’armée de l’air. Avec les enfants, il n’y a pas de demi-mesure : soit on a « la fibre », soit on ne l’a pas. Bosser avec les enfants, ça m’a plu immédiatement. » (Source : LObs-Le Plus, « Biberons, couches, jeux… Je suis assistant maternel. Les mamans ne me jalousent pas », 26/20/2014)

Arrive ensuite « la mutation de trop » : « Ma famille ne pouvait pas me suivre. J’étais muté sur une base qui fermait, donc impossible de reconstruire durablement notre vie dans cette nouvelle région. Au pied du mur, j’ai décidé de tout arrêter et d’entamer une reconversion professionnelle petite enfance. » « C’est ainsi qu’à presque 50 ans, je suis retourné à l’école pour passer un CAP petite enfance. J’avais bien conscience que c’était un métier essentiellement féminin, mais c’était le cadet de mes soucis. Oui, il y a peu d’hommes qui travaillent en crèches ou en centres de loisirs, et alors ? Je voulais faire ce métier de la petite enfance et ce ne sont pas des a priori qui auraient pu m’en dissuader ».

Après la décision, puis la formation théorique et pratique, c’est enfin l’entrée dans la vie active : « Un jour, une maman m’a permis de mettre le premier pied à l’étrier en m’accordant sa confiance : j’accueillerai Gabriel, son enfant, chez moi. Depuis, j’accueille entre 2 et 4 enfants. » Loïc met également en avant l’avantage de l’absence de rivalité avec la mère, du fait de son sexe. Il n’a en tout cas aucun mal à trouver des parents qui lui font confiance, son professionnalisme n’ayant jamais été mis en défaut jusqu’ici !

Si vous souhaitez en savoir plus sur les métiers de la petite enfance, n’hésitez pas à consulter nos fiches métiers.