pixel facebook

Zoom aujourd’hui sur ce que sera votre coeur de métier lorsque vous exercerez après avoir validé votre CAP Boulanger, à savoir la préparation de baguettes mais pas seulement. Explications ci-dessous.

La confection de la baguette : symbole français

Avant que le client ne déguste une baguette tradition, vous devrez respecter de nombreuses étapes dans la fabrication de celle-ci.

De la préparation de la pâte à son pétrissage, c’est tout un rituel bien précis auquel doit se soustraire le boulanger.

Pour fabriquer la fameuse baguette tradition vous devrez tout d’abord préparer la pâte à pain (farine, eau, levure, sel) puis passer à son pétrissage (dans un pétrin mécanique). Une fois pétrie, la pâte est placée dans une chambre de fermentation. Enfin, avec cette pâte vous ferez des pâtons (pains, baguettes, flûtes et boules) avant de les cuire.

Vous pourrez alors proposer à la clientèle de votre boulangerie une une baguette tradition digne de ce nom.

Une diversification de l’offre proposée

L’offre de pâtisseries, de viennoiseries et d’autres pains spéciaux s’est largement étoffée ces dernières années. Elle répond à une demande hétérogène et à une clientèle friande de nouveaux produits comme de nouvelles saveurs.

Au jour le jour, l’artisan boulanger confectionne du pain dit courant comme la baguette. Mais il est amené à travailler également sur la fabrication de pains spéciaux plus élaborées : pain complet, pain de seigle, pain de campagne, pain aux graines, pavé…

Le métier de boulanger ne se limite donc plus aujourd’hui à la fabrication de baguettes. Ce dernier propose aussi des viennoiseries et des pâtisseries courantes.

Ainsi, dans toute bonne boulangerie, le client pourra retrouver ses pains au chocolat, croissants ou suisses mais aussi des éclairs aux différentes saveurs, des tartes et mêmes des produits “traiteurs” comme des pizzas, des quiches ou des sandwichs.

Boulanger : un artisan-commerçant

Comme nous l’avons vu précédemment, le boulanger est avant tout un artisan. Néanmoins, il arrive de plus en plus que ce dernier revête la casquette de commerçant. En effet, bien souvent les boulangers sont amenés à vendre les pains et les viennoiseries qu’ils ont eux mêmes cuisinés. Le goût du commerce et un relationnel développé sont par conséquent deux qualités indispensables à posséder pour un boulanger aujourd’hui !