pixel facebook

Vous vous apprêtez à suivre un CAP Patissier à distance ? Voici nos recommandations de bases pour vous éviter de louper vos futurs gâteaux.

Des œufs trop frais

On a tous le même réflexe : lorsqu’il s’agit de faire un gâteau, on pense qu’il nous faut des œufs bien frais. Première erreur ! Pour monter des blancs en neige, il est plus opportun d’utiliser des œufs âgés de quelques jours et qui ne sortent pas directement du frigo.

Nous vous conseillons de séparer le jaune du blanc la veille de votre préparation. Réservez vos blancs au sein d’une boîte hermétique au réfrigérateur et sortez les justes une heure avant de les battre. Ajoutez une pincée de sel ou un trait de jus de citron lorsque vous les fouetterez dans un récipient propre (la matière grasse empêche les blancs de monter).

La main lourde sur la levure

Vous souhaitez que votre gâteau monte bien ? Vous aurez alors certainement tendance à avoir la main lourde sur la levure. Vous commettez également une erreur en faisant ainsi.

Un surplus de levure dans votre recette aura l’effet opposé à celui escompté et fera moins monter votre gâteau que si vous mettez la juste dose. Si vous désirez assurer le coup, vous pouvez acheter de la farine avec levure incorporée. Ainsi vous éviterez toute surprise lors de votre cuisson.

Du beurre froid, ou mou ou fondu ?

Votre recette indique la nature du beurre ? Normal, il y a une raison à cela ! En effet, votre beurre qu’il soit froid, mou ou fondu aura des utilisations différentes. Par exemple, le beurre froid permettra de sabler une pâte quand un beurre fondu sera utilisé pour donner le côté moelleux à une recette (par exemple un gâteau au chocolat). Utiliser l’un ou l’autre des beurres se ressentira dans le rendu de votre préparation.

Quel moule choisir ?

Les recettes en pâtisserie soulignent la taille du moule à utiliser, car votre gâteau ne cuira pas de la même manière étalé dans un grand récipient ou tasser dans un petit. Si vous ne disposez pas de taille de moule recommandée, soyez attentif à la cuisson de votre gâteau. Piquez régulièrement la pointe d’un couteau au cœur de votre préparation. Dès que celle-ci ressort sèche, votre cuisson est terminée.

La cuisson terminée ne sonne pas le glas de votre recette !

Attention à éviter une dernière erreur ! Ne laissez pas votre gâteau au sein de votre four encore chaud, car même éteint il continuerait à cuire votre préparation. Nous vous conseillons de faire reposer vos petits gâteaux sur une grille en les retirant de leur moule. Pour les recettes plus imposantes vous pouvez les laisser refroidir dans leur moule, car chaudes elles sont délicates à manier et vous risqueriez de les casser au démoulage. Bien entendu vos moules doivent être beurrés, voire saupoudrer de farine au préalable pour faciliter leur démoulage.