pixel facebook

Et si on vous disait que la Pâtisserie existe depuis le néolithique ?

Depuis des siècles, l’être humain mélange des ingrédients pour en faire des mets sucrés pour satisfaire sa gourmandise et sa faim.
Mais la Pâtisserie que nous connaissons tous et dont nous sommes passionnés n’existe pas depuis si longtemps.

Faisons un tour d’horizon à travers l’histoire !

Du néolithique à l’antiquité : de la pâtisserie simple, mais efficace

Impossible de créer les gâteaux que nous trouvons aujourd’hui sans des ingrédients aussi basiques pour nous que le sucre, les oeufs et le beurre.

Or, il a fallu attendre que l’Homme ait l’idée de mélanger les oeufs avec d’autres aliments, de battre la crème ou découvre la canne à sucre pour pouvoir produire ces composants essentiels de la Pâtisserie.

Les humains faisaient donc avec les moyens du bord : farine, miel et lait.

Même si cela semble basique : la Pâtisserie est née !

Les civilisations grecques et romaines sont les premières à mettre un nom sur le métier de Pâtissier et donnèrent les premiers noms à certaines pâtisseries, réservées à l’office religieux, comme l’obélias.

En France, on s’organise : la confrérie des Pâtissiers est née

Appelés oublayeurs, les Pâtissiers du13e siècle étaient rassemblés en guilde et les Maîtres demandèrent que leur statut soit authentifié et distingué du métier Cuisinier.

Ces artisans du goût purent donc développer leur activité et mettre en place des actions commerciales et syndicales pour vendre leurs produits et préserver leur métier.

Les pâtisseries n’étant plus réservées aux offices religieux et étant symbole de fêtes, les ancêtres des Pâtissiers commencèrent à inventer et créer de nouveaux gâteaux et entremets.

Ensuite, furent importées en France, par Catherine de Medicis, la glace et la pâte à choux qui donnèrent de nouvelles idées à nos artisans.

Plus tard, les oublayeurs prirent le nom de Pâtissier et développèrent leur activité.

Au 17e siècle, les français découvrirent le chocolat par l’intermédiaire de Anne d’Autriche qui l’importe d’Espagne et la chantilly est inventée.

Les Pâtissiers découvrent de nouveaux ingrédients et commencent à créer des pièces montées pour les fêtes de la noblesse et les occasions spéciales. À cette époque la grande pâtisserie est réservée au membre de la cour et à la famille royale, le peuple ne pouvant s’offrir ce genre de créations.

Petit à petit, la Pâtisserie se popularise et les inventions fusent de tous les pays et de toutes les régions : meringues, macarons, cannelés, millefeuilles, savarins…

L’âge d’or de la Pâtisserie : du 19e siècle à aujourd’hui

La Pâtisserie devient une habitude de table, les français développent un appétit plus fort que pour les différents éclairs, vacherins, Saint-Honorés, religieuses… C’est une réelle passion qui germe et ils continuent à inventer et réinventer des douceurs pour le plus grand plaisir de nos papilles.

Aujourd’hui, le secteur de la Pâtisserie connaît son âge d’or avec tous ces génies présents et à venir qui travaillent sans relâche pour nous offrir toujours plus de bonheur comestible.

Passionnés de Pâtisserie, apportez votre pierre à l’édifice ! Et si vous souhaitez vous perfectionner, notre école de patisserie vous ouvre les bras.