pixel facebook

La suite logique d’un CAP Pâtissier (Pâtisserie) est l’insertion dans la vie active. Dans quels secteurs et pour exercer quel métier ? Vous souhaitez plutôt poursuivre vos études après cette formation courte ? De nombreuses possibilités s’offrent à vous !

Les compétences acquises avec cette formation en pâtisserie

La réussite à l’examen du CAP Pâtissier est une preuve de votre maîtrise des connaissances et techniques essentielles de la pâtisserie. Ce diplôme d’État de niveau V est reconnu par les professionnels des secteurs de la pâtisserie et de la gastronomie. Être titulaire d’un CAP Pâtissier c’est être capable de préparer et d’organiser la fabrication de toutes sortes de pâtisseries. C’est aussi prendre en charge la gestion des stocks de matières premières, la décoration et la présentation des desserts, mais aussi en faire une description alléchante pour les clients !

Quels débouchés après un CAP Pâtissier ?

Après un CAP Pâtissier, lorsque vous vous insérez sur le marché du travail, un large choix de métiers s’offre à vous : devenir pâtissier, artisan chocolatier, confiseur, glacier, traiteur, artisan boulanger, pâtissier de restaurant, pâtissier de restauration collective, opérateur de fabrication de produits alimentaires ou encore pâtissier dans une enseigne de luxe. En bref, vous allez devenir un véritable professionnel de la pâtisserie, de la boulangerie, ou plus largement de la restauration.

Ces différents métiers peuvent s’exercer dans les secteurs de l’:

  • Artisanat : dans des commerces aussi variés que des pâtisseries, boulangeries-pâtisseries, chocolateries-confiseries, glaciers, traiteurs…
  • Hôtellerie-restauration dont la restauration collective
  • Industrie : notamment dans des grandes surfaces équipées d’un laboratoire de pâtisserie ou dans l’industrie agroalimentaire.

 

Poursuivre ses études après un CAP Pâtissier

Vous souhaitez valider vos acquis et enrichir vos compétences en pâtisserie ? De nombreuses formations spécialisantes ou complémentaires vous sont accessibles.

Il est possible de poursuivre sa formation en pâtisserie avec un bac professionnel comme le Bac Pro pâtisserie ou le Bac Pro boulanger-pâtissier, compléter sa formation en pâtisserie avec un autre CAP ou encore se spécialiser avec une mention complémentaire ou un certificat de spécialisation.

Si vous envisagez de travailler dans le domaine de la restauration plutôt que dans celui de la pâtisserie, vous pourrez vous réorienter avec d’autres CAP, comme notamment le CAP boucher, le CAP Boulanger (en 1 an) ou le CAP Cuisine.

Si vous souhaitez acquérir une autre spécialité, vous pouvez aussi passer un CAP Glacier-fabricant ou encore un CAP Chocolatier-confiseur. Autres voie à envisager : les mentions complémentaires (MC) avec en particulier la MC Traiteur et la MC Pâtisserie boulangère. Il existe aussi un Brevet de Maîtrise en pâtisserie et un Brevet de Techniques des Métiers (BTM) Pâtissier confiseur glacier traiteur. Ce dernier permet de se présenter au concours exigeant du meilleur ouvrier de France (MOF).

 

Avec le CAP Pâtisserie en poche et une solide expérience professionnelle, vous pourrez aussi ouvrir votre propre pâtisserie ou en reprendre une. Sachez aussi que le savoir-faire des pâtissiers français est très recherché à l’étranger ! Retrouvez sur le sujet notre article sur les pâtissiers français ayant réussi aux États-Unis.