Les qualités et compétences indispensables pour devenir traiteur

Le CAP cuisine peut vous ouvrir les portes du métier de traiteur. Un domaine hybride qui allie parfois restauration et événementiel. Pour le pratiquer correctement, il faut savoir faire preuve de plusieurs aptitudes. Zoom sur les savoir-faire de la profession.

powered by Advanced iFrame free. Get the Pro version on CodeCanyon.

Technique et organisation : les alliées clés du traiteur

Comme pour tous les métiers de bouche, celui de traiteur implique une connaissance aiguë des diverses techniques de gastronomie. Il n’est pas facile de les acquérir sans diplôme. Avec le CAP Cuisine de Youschool, vous aurez toutes les cartes en main pour pratiquer le métier de traiteur.

LE TRAITEUR, UN PRO DE LA RESTAURATION

Un traiteur doit être capable de :

  • Réaliser des mets divers et variés, en respectant soigneusement les diverses règles d’hygiène.
  • En plus d’avoir une bonne connaissance des aliments et de la manière de les cuisiner, il doit connaitre les ustensiles, savoir dresser un plat, gérer les différents temps de cuisson… En gros, il doit être bon cuisinier.

SAVOIR FAIRE PREUVE DE DISCIPLINE

L’organisation est le maitre mot pour un traiteur ! Pour éviter le gaspillage ou de laisser des clients ou convives sur leur faim, il doit prévoir la bonne quantité de nourriture.

Cela sous-entend d’avoir une très bonne organisation dans sa cuisine tout en travaillant rapidement pour satisfaire la demande.

Pour les traiteurs indépendants, il arrive qu’ils travaillent dans une cuisine qui n’est pas la leur. Cela implique de savoir faire preuve d’adaptabilité. Il faut être minutieux tout en étant capable de faire face à toutes les situations.

powered by Advanced iFrame free. Get the Pro version on CodeCanyon.

Bien définir son identité de marque

Si vous voulez devenir traiteur après le CAP, il faut être pragmatique et se poser les bonnes questions : est-ce que je veux travailler à domicile ? Ou en tant que salarié ? Faire uniquement de l’événementiel ? En choisissant une spécialité, vous permettrez aux clients de vous identifier en fonction de leurs besoins.

COMMENT SORTIR DU LOT

La compétition est rude sur le marché, un traiteur doit savoir se démarquer ! Pour trouver des clients, il faut savoir se rendre visible. Il ne faut donc pas négliger l’importance des réseaux sociaux.

De nos jours, il est indispensable d’avoir une bonne visibilité sur internet. Cela peut faire la différence face à un concurrent qui propose le même service.

Il faut donc prendre le temps de peaufiner son identité virtuelle afin d’augmenter son audience et par la même occasion, gagner en légitimité aux yeux de potentiels clients.

Un traiteur doit aussi être curieux. Fidéliser sa clientèle sous-entend d’avoir un service de qualité. On distingue deux grandes catégories de travailleurs au sein du métier de traiteur :

  • les salariés
  •  les auto-entrepreneurs

Les magasins et les professionnels de l’alimentation tels que les bouchers, les poissonniers ou les boulanger peuvent avoir un service de traiteur. Le client peut alors repartir avec son plat tout prêt. Il faut donc savoir jouer sur les tendances culinaires et adapter les plats en fonction des saisons.

LA PARTICULARITÉ DES ENTREPRENEURS

Les traiteurs entrepreneurs, eux, vont souvent travailler sur des missions ponctuelles telles que des mariages ou des repas d’entreprises. Ils vont donc plutôt proposer du “sur mesure”.

Contrairement à des plats à emporter tout prêts, ils peuvent être amenés à présenter des repas complets (entrée-plat-dessert) élaborés sur commande des clients. Il faut alors faire preuve de souplesse : proposer des plats en fonction de l’évènement.

Avoir la fibre commerciale, une qualité nécessaire pour un traiteur

Un traiteur doit être capable de gérer son entreprise comme un chef. Il doit bien étudier le marché actuel. Par exemple, on sait que les habitudes culinaires ont beaucoup évoluées ces dernières années.

La sensibilisation aux questions écologiques et de souffrances animales poussent de plus en plus de personnes à adopter une alimentation végétarienne ou végane. Le traiteur doit donc être capable de pouvoir proposer des plats adaptés à ces régimes.

Cela exige de savoir répondre aux attentes spécifiques de certaines personnes (celles qui ne mangent pas de gluten, pas de porc, etc.). Il peut aussi décider de centrer son entière activité dessus et en faire sa spécialité.

Enfin, le traiteur doit avoir un bon contact client. En plus de répondre à une demande, il doit savoir faire preuve d’amabilité et de professionnalisme, car un client content est un client qui reviendra (et fera de la bonne publicité autour de lui).

Vous l’avez compris, un traiteur doit pouvoir être multitâches. À la croisée de la gastronomie, de l’entrepreneuriat et du commerce, cette discipline ne laisse pas de place à l’ennuie. Vous êtes tentés par une formation ? N’hésitez pas à en savoir plus sur le CAP cuisine et demandez une documentation gratuite.