Devenir esthéticienne avec un CAP Esthétique et beauté

Beaucoup de personnes veulent devenir esthéticienne aujourd’hui. C’est un métier passionnant dont le rôle est de prendre soin des client(e)s et de leur apparence.

Avec un CAP Esthétique Cosmétique Parfumerie, vous pouvez exercer en tant qu’esthéticienne même après une reconversion. Seulement ce n’est pas une étape facile, vous devez être vigilant.

C’est pour cette raison que Sabine, l’une de nos élèves, a préféré se former à distance pour préparer son CAP Esthétique. Elle a pu travailler à son rythme, quand et où elle le souhaite. Avec un accompagnement poussé de la part de ses professeurs, elle obtient son diplôme en moins d’un an ! Aujourd’hui elle dirige son propre salon de beauté.

Quelles études pour devenir esthéticienne ?

Véritable spécialiste des soins du corps et du visage, l’esthéticienne-cosméticienne est une profession extrêmement prisée de nos jours. Pour devenir esthéticienne ou esthéticien, il vous faudra valider le diplôme du CAP Esthétique Cosmétique Parfumerie (niveau 3).

Un diplôme idéal pour devenir esthéticienne

Le CAP ECP est un diplôme reconnu par l’État attestant que vous possédez les connaissances et les techniques requises pour exercer la profession d’esthéticienne.

Cette formation professionnelle se déroule généralement en deux années. Cependant, dans le cadre d’une reconversion, il est possible de valider le CAP esthétique en 1 an seulement avec YouSchool. Dans ce cas, vous passerez l’examen en candidat libre. Le CAP a pour objectif de vous apprendre l’ensemble des techniques et et missions au cœur du métier d’esthéticienne en institut de beauté.

Au programme du CAP Esthétique Cosmétique Parfumerie :

  • Soins esthétiques du visage, des mains et des pieds
  • Maquillage du visage
  • Conduite d’une prestation UV
  • Epilations
  • Colorations des cils ou sourcils
  • Soins et maquillages des ongles
  • Accueil, suivi et fidélisation de la clientèle, conseil et vente de prestations
  • Organisation du planning de rendez-vous et participation à la vie d’un institut de beauté
    et de bien-être

Ces différents types d’activités communs à tous les métiers de l’esthétique sont regroupés en 3 pôles :

  • Techniques esthétiques du visage, des mains et des pieds (UP1)
  • Techniques esthétiques liées aux phanères (UP2)
  • Conduite d’un institut de beauté et de bien-être (UP3)

La bonne nouvelle : si vous êtes déjà titulaire d’un BEP, d’un CAP, du Bac ou d’un diplôme de niveau supérieur, vous serez exempté des matières générales le jour de l’examen.

Une spécialisation offerte avec la formation de YouSchool

Votre objectif est de devenir esthéticienne après le CAP ? Cette profession de la beauté demande une grande polyvalence et une maîtrise parfaite de différentes techniques et soins.

Pour compléter votre cursus, vous permettre une embauche plus rapide ou proposer plus de prestations lorsque vous lancerez votre entreprise, YouSchool vous offre une formation complémentaire avec votre inscription !

Choisissez entre une formation de maquilleuse professionnelle ou de prothésiste ongulaire et bénéficiez d’une spécialisation gratuite en plus de votre diplôme d’Etat. Idéal pour devenir esthéticien ou esthéticienne à son compte après le CAP !

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à demander une documentation gratuite, vous serez rappelé par un conseiller d’admission qui vous aidera à mieux définir votre projet professionnel.

Je veux devenir esthéticienne : en savoir plus sur ce métier

Pour mieux vous imaginer devenir esthéticien ou esthéticienne, découvrez les missions de ce professionnel de la beauté, au contact permanent des clients et au service de leur beauté. Un métier passionnant qui s’exerce le plus souvent au sein d’un institut ou à domicile.

Tout savoir sur le métier d’esthéticienne

De l’épilation au modelage, en passant par les soins du visage, la manucure ou encore les UV, se compose d’une kyrielle d’activités diverses et variées au quotidien. L’esthéticienne possède une maîtrise parfaite des soins traditionnels tels que les gommages, soins capillaires, épilations ou autres massages relaxants…

Mais ce n’est pas tout. En effet, cette dernière est également sensible aux nouveautés. La balnéo-esthétique, l’ionophorèse, la lumière pulsée et autres innovations sont des services qu’elle peut traiter. La vente de produits cosmétiques et le conseil font également partie intégrante de son métier.

C’est pourquoi en choisissant de valider un CAP Esthétique, Cosmétique et Parfumerie, vous êtes certain de pouvoir mettre à profit toutes ces nouvelles compétences et connaissances en exerçant ce métier.

Parmi les qualités indispensables pour devenir esthéticienne, retenons la patience, la pédagogie, la discrétion et surtout une bonne dose d’écoute pour sa clientèle en grande majorité féminine.

Où travailler en tant qu’esthéticienne ?

Vous qui souhaitez devenir esthéticienne, avant de valider votre choix vous voulez vérifier où exercer ce métier ? Pas d’inquiétude, l’esthéticienne a le choix quant au lieu d’exercice de ses fonctions.

Ainsi il ou elle peut travailler :

  • comme esthéticienne à domicile : pour des personnes à mobilité réduite, des personnes se sentant plus à l’aise chez elles ou des futures mariées par exemples.
  • en institut de beauté : comme gérant ou employé.
  • dans le secteur social : lors d’ateliers pour personne en situation de précarité, au sein de centres de soins ou auprès d’associations d’aide à la personne.
  • pour des spas si ces derniers proposent parfois des soins esthétiques pour leur clientèle.

Vous aimeriez devenir esthéticienne à domicile et exercer à votre compte ? Profitez de notre module gratuit de création d’entreprise, inclus dans votre formation en esthétique, cosmétique et parfumerie.

Perspectives d’évolution

Après quelques années d’exercice, l’esthéticienne peut donc envisager d’ouvrir son propre établissement de beauté. Elle pourra alors devenir gérante d’un salon ou d’un institut de beauté.

Elle peut aussi travailler pour une marque de cosmétiques et produits beauté en devenant démonstratrice. Les métiers de maquilleuse professionnelle, de conseillère en cosmétique ou encore de relookeuse sont également à sa portée.

En conclusion, si votre objectif professionnel est de devenir esthéticienne, vous devrez obtenir un CAP ECP avant de réaliser votre projet. Cette formation peut se préparer à distance, une solution parfaitement adaptée aux besoins et contraintes des adultes en reconversion esthétique !

Afin de compléter notre fiche sur le métier d’esthéticienne, découvrez nos articles de blog sur cette profession :

Devenir esthéticienne : les questions populaires

  • Quelles études pour devenir esthéticienne ?

    Les études pour devenir esthéticienne sont :

    Une licence esthétique

    Un BAC pro esthétique

    Le CAP esthétique-cosmétique-parfumerie

    Un BTS esthétique

  • Quel est le salaire d'une esthéticienne ?

    Actuellement, en France, on compte un salaire moyen de 1600€ nets par mois.

  • Quels sont les inconvénients d'une esthéticienne ?

    Quand vous êtes passionné par le métier d’esthéticienne, il n’existe que très peu d’inconvénients. Cependant, quelques fois manipuler des zones intimes ou être en contact avec des peaux peu agréables au toucher peut générer des moments de gêne.

  • Comment se reconvertir dans l'esthétique ?

    Pour vous reconvertir dans l’esthétique, vous devez réaliser une formation spécialisée dans ce secteur. Cela vous permet d’avoir les bases nécessaires pour exercer ce métier. Mais surtout, vous serez en règle avec la législation française.