pixel facebook

Si la très grande majorité du personnel travaillant dans la petite enfance est du sexe féminin, la profession est en voie d’ouverture aux hommes ces dernières années. Ceux-ci ne doivent pas hésiter à se lancer dans un métier de la petite enfance, ils seront alors des précurseurs d’autant plus qu’ils sont aujourd’hui de plus en plus recherchés !

Témoignage d’un ancien militaire devenu Assistant Maternel

L’exemple remarquable de Loïc Magnier, ex-militaire devenu assistant maternel, peu avant son cinquantième anniversaire est un excellent témoignage en la matière ! L’idée de travailler dans la petite enfance s’ancre tout d’abord dans quelques expériences effectuées au début de sa carrière : « Mon parcours professionnel m’a permis de faire du volontariat dans les centres de loisirs de l’armée de l’air. Avec les enfants, il n’y a pas de demi-mesure : soit on a « la fibre », soit on ne l’a pas. Bosser avec les enfants, ça m’a plu immédiatement. » (Source : L’Obs – Le Plus, « Biberons, couches, jeux… Je suis assistant maternel. Les mamans ne me jalousent pas »)

Un CAP pour se reconvertir

Arrive alors « la mutation de trop » pour Loïc. Sa famille ne pouvait plus le suivre puisqu’il était muté sur une base qui fermait. Il était impossible pour lui et sa famille d’imaginer reconstruire sur le long terme leur vie dans une nouvelle région. C’est donc au pied du mur, que Loïc a décider de franchir le pas et à commencer un projet de reconversion professionnelle petite enfance.

À près de 50 ans, il est retourné sur les bancs de l’école pour passer un CAP petite enfance.

« J’avais bien conscience que c’était un métier essentiellement féminin, mais c’était le cadet de mes soucis. Oui, il y a peu d’hommes qui travaillent en crèches ou en centres de loisirs, et alors ? Je voulais faire ce métier de la petite enfance et ce ne sont pas des a priori qui auraient pu m’en dissuader ».

Une entrée réussie dans un nouveau monde professionnelle

Après la décision, puis la formation théorique et pratique, c’est enfin l’entrée dans la vie active : « Un jour, une maman m’a permis de mettre le premier pied à l’étrier en m’accordant sa confiance : j’accueillerai Gabriel, son enfant, chez moi. Depuis, j’accueille entre 2 et 4 enfants. » Loïc met également en avant l’avantage de l’absence de rivalité avec la mère, du fait de son sexe. Il n’a en tout cas aucun mal à trouver des parents qui lui font confiance, son professionnalisme n’ayant jamais été mis en défaut jusqu’ici !

YouSchool permet, via son CAP Petite Enfance en ligne, de valider en 1 an seulement un diplôme reconnu par l’État et très apprécié par le secteur d’activité.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les métiers de la petite enfance, n’hésitez pas à consulter nos fiches métiers sur le sujet ou à contacter notre équipe pédagogique.